L'Université McGill classée parmi les 12 " premières universités " par Kaplan/Newsweek's en 2003

Nouvelles

Pour la première fois, une université de l'extérieur des États-Unis fait partie de la liste des « universités les plus courues » du guide annuel des collèges de Kaplan/Newsweek's pour 2003.

L'Université McGill de Montréal s'est classée parmi les « 12 plus grandes universités pour 2003 » dans le guide annuel How to Get Into College publié par Newsweek et Kaplan le 26 août.

Ce guide annuel débute par un aperçu des universités les plus courues et de la dynamique des inscriptions. « Les événements de l'an dernier ont secoué le pays, et les admissions dans les universités et collèges n'ont pas fait exception à la règle », écrit Kaplan. « Les demandes d'admission sont à la hausse, les économies des universités sont à la baisse, les services à la collectivité sont un sujet brûlant tandis que l'étude des sciences et des technologies connaît une nouvelle vogue. »

Même si la récente conjoncture économique a incité un plus grand nombre d'étudiants à rechercher des aubaines au chapitre des droits de scolarité, les Américains fréquentent l'Université McGill depuis maintenant plusieurs années. Entre 1998 et 2001, les inscriptions d'étudiants américains ont augmenté de 61 %. Les attraits que McGill exerce sur les Américains sont :

  • Une instruction digne d'une université de la Ivy-league à un prix abordable
    Souvent appelée « La Harvard du Nord », McGill accueille un plus grand nombre de boursiers Rhodes que toute autre université canadienne. Ses programmes de biotechnologie, d'environnement et de médecine sont parmi les meilleurs du monde. Avec des droits de scolarité qui se chiffrent à entre 8 000 $ et 12 000 $ (en dollars U.S.) par an, cela représente une fraction des 30 000 $ et plus qu'il faut payer pour fréquenter une université privée de la côte Est chaque année.
  • Une ville internationale, sans danger et pas très loin de chez soi
    Alors que les cours à McGill sont dispensés en anglais, la langue et la culture dans les cafés et les rues pavées du Vieux-Montréal sont résolument françaises. L'une des villes les plus sûres d'Amérique du Nord, Montréal compte également un plus grand nombre d'étudiants d'université par tête d'habitant que toute autre ville, Boston y compris.
  • Des méthodes interdisciplinaires novatrices.
    Les professeurs de McGill ont fait la une des médias américains récemment pour leurs exploits dans le domaine des recherches sur les cellules souches, des nouveaux traitements du diabète et de la détection des pulsars. Ils ont également reçu une consécration au titre de recherches plus inhabituelles comme la découverte de nouvelles fibres par l'introduction de gènes d'araignée dans des chèvres naines, l'illustration des risques de blessures résultant de la chute de noix de coco et la façon dont le cerveau réagit face à la musique.

De plus en plus, la conjugaison de ces attraits attire des étudiants américains assoiffés de quelque chose de nouveau et qui préfèrent dire « non merci » aux vieux piliers de la culture américaine et prendre la direction du nord.

McGill en quelques mots

  • Fondée en 1821, l'Université McGill possède deux campus : le campus principal au cœur de Montréal et le campus Macdonald (que fréquentent les étudiants en agriculture, en nutrition et en environnement), situé à une demi-heure en voiture à l'ouest de la ville sur un merveilleux terrain de 1 600 acres au bord du lac.
  • Près de 30 000 étudiants sont inscrits à l'Université McGill. Environ 2 500 sont originaires des États-Unis.
  • La langue officielle à McGill est l'anglais. Toutefois, les étudiants ont le droit de rédiger leurs travaux et leurs examens en français.
  • On dit souvent de McGill que c'est « Le Harvard du Nord », et c'est en outre l'université qui compte le plus grand nombre de boursiers Rhodes de toutes les universités canadiennes.

L'Université McGill est une valeur sûre pour les étudiants américains en plus d'offrir des chances exceptionnelles aux professeurs américains

  • Les inscriptions d'étudiants américains ont progressé de 61 pour cent entre 1997 et 2001.
  • Les droits de scolarité annuels à McGill se chiffrent à entre 6 000 $ et 9 000 $ US pour les étudiants américains.
  • Les droits de scolarité annuels dans les universités de la Ivy-League des États-Unis dépassent facilement les 25 000 $ US.
  • Entre 1992 et 2001, les droits de scolarité dans les universités publiques qui dispensent un programme de quatre ans dans 36 États des États-Unis ont augmenté plus rapidement que le revenu familial et le taux d'inflation.
  • L'Université McGill attire également des professeurs américains hors pair qui constatent qu'il y a plus d'argent au Canada qu'aux États-Unis pour les subventions de recherche.
  • Certains des plus illustres professeurs de l'Université sont américains, comme le professeur de physique, Victoria Kaspi, qui a fait la une des journaux dernièrement pour ses études innovantes sur les pulsars, et Daniel Levitin, ancien musicien rock titulaire d'un Ph.D. en psychologie de Stanford qui mène des recherches de pointe sur les effets de la musique sur le cerveau.

Montréal - une ville universitaire internationale qui offre tous les attraits d'une grande métropole

  • Montréal se classe régulièrement parmi les villes où il fait le meilleur vivre au monde, en plus d'être une ville sans danger, abordable, diversifiée et, avant tout, pleine de divertissements.
  • Montréal n'est qu'à 45 milles de la frontière américaine, les postes frontaliers les plus proches entre le Québec et les États de New York et du Vermont n'étant qu'à une heure de voiture du centre-ville de Montréal. Toronto, New York, Boston, Philadelphie et Washington sont à une heure d'avion de Montréal.
  • Officiellement francophone et possédant d'innombrables cafés-terrasses et rues pavées, Montréal donne aux étudiants un avant-goût de l'Europe.
  • Montréal compte plus d'étudiants d'université par tête d'habitant que toute autre ville d'Amérique du Nord.
  • Les étudiants bénéficient de rabais dans bon nombre des restaurants, des musées et des lieux culturels de la ville. Par exemple, les étudiants ne paient que 10 $ le billet pour assister à un concert de l'Orchestre symphonique de Montréal.