Les étudiants en médecine de McGill frappés de plein fouet par les mesures de la FMSQ

Nouvelles

L'enseignement clinique paralysé dans certains secteurs se poursuivra là où cela sera possible

«L'Université McGill continuera d'offrir à ses étudiants en médecine des stages dans les hôpitaux aux endroits où cela sera possible malgré l'escalade des interruptions de supervision clinique en raison d'un conflit opposant les médecins spécialistes au Gouvernement du Québec», a déclaré aujourd’hui le Dr Richard I. Levin, doyen de la Faculté de médecine et vice-principal (Santé et affaires médicales) de l'Université McGill.

«Environ 60 % de nos étudiants affectés à des stages n'ont pas eu accès à des activités cliniques, a ajouté Dr Levin. Toutefois, nous continuerons d'assigner des stages dans les disciplines qui ne sont pas encore touchées par les moyens de pression.»

«Notre principal objectif est de s'assurer que nos étudiants reçoivent la meilleure formation possible, a-t-il ajouté. Il s'agit ici de la plus importante interruption de l'enseignement de l'histoire de la Faculté. Non seulement ceci touche-t-il de façon défavorable l'enseignement aux étudiants en médecine du premier cycle, mais également celui aux médecins résidents.»

L'Université de Montréal, où au moins 80 % des étudiants en médecine ont fait l'objet de moyens de pression de la part de la Fédération des médecins spécialistes du Québec (FMSQ), a annoncé aujourd'hui qu'elle suspendait tous les stages d'externat jusqu'au rétablissement de conditions de formation appropriées car il ne reste que peu de temps avant que l'année en cours ne soit compromise. L'Université Laval et l'Université de Sherbrooke ont également été touchées.

«Nous surveillons la situation de près car elle a un effet sur les étudiants de McGill et nous prendrons les mesures nécessaires, au moment opportun,» a ajouté Dr Levin.

Les stages cliniques font obligatoirement partie de la formation offerte par les écoles de médecine. Les étudiants de 3e et de 4e année sont des «apprentis», que l'on appelle des externes, dans les hôpitaux, où chacun fait un stage de 8 semaines dans diverses spécialités comme l'obstétrique, la pédiatrie, et la chirurgie. Cette étape constitue une partie essentielle de leur éducation, car les médecins apprennent par la pratique. Au cours des dernières semaines pendant lesquelles le mouvement a pris de l'ampleur, les médecins spécialistes ont cessé d'enseigner aux étudiants, touchant ainsi environ 100 étudiants de 3e année, et 30 étudiants de 4e année à l'Université McGill. Les étudiants ne peuvent être promus avant d'avoir terminé tous leurs stages.

De plus, les mesures prises par les spécialistes ont mené à l'annulation de cours pour les étudiants de première et de deuxième année. Le conflit touche également les résidents qui ont reçu leur diplôme de l'École de médecine mais qui doivent poursuivre d'autres formations, habituellement dans les hôpitaux, en vue de devenir des spécialistes ou des médecins de famille. Les spécialistes ont cessé l'enseignement et l'évaluation en raison du conflit.

L'Université McGill compte 670 étudiants en médecine. L'Université McGill, qui est au coeur du Réseau universitaire intégré de santé de l'Université McGill (RUIS McGill), compte 4 principaux hôpitaux d'enseignement à Montréal: Le Centre universitaire de santé McGill (CUSM), l'Hôpital général juif, l'Hôpital Douglas et le Centre hospitalier de St. Mary.

Coordonnées

Contact: 
Jennifer Robinson
Téléphone au bureau: 
514-398-6747