Hommage au ministre de la Justice

Nouvelles

Irwin Cotler recevra la médaille F. R. Scott de l'Université McGill à Toronto le 18 janvier

L'engagement de l'honorable Irwin Cotler dans la cause des droits humains est célébré ce soir. Lors de cette cérémonie inaugurale, le ministre canadien de la Justice et procureur général recevra la médaille F. R. Scott de service exemplaire. Ce nouveau prix a été créé par les membres de la Faculté de droit et du conseil consultatif de la Faculté de droit de l'Université McGill afin de rendre hommage aux diplômés en ayant occupé un rôle de chef de file et fourni des efforts exceptionnels dont a bénéficié la société. Les membres des médias sont invités à prendre part à une réception spéciale.

Quand : le 18 janvier 2005 à 18 h
Où : salle impériale, Hôtel Fairmont Royal York, 100, rue Front Ouest, Toronto
Conférencier d'honneur : l'honorable Irwin Cotler

À propos d'Irwin Cotler

M. Irwin Cotler, diplômé de l'Université McGill (B. A. 1961, B. C. L. 1964), est député de Ville Mont-Royal. Il a été nommé ministre de la Justice et procureur général du Canada en décembre 2003. Le ministre est actuellement en congé de son poste de professeur de droit à l'Université McGill, où il dirige le Programme des droits de la personne et préside InterAmicus, centre international de défense des droits humains dont le siège se trouve à McGill. Avocat en droits humains sur la scène internationale, Irwin Cotler a défendu d'anciens prisonniers de conscience dans l'ex-Union soviétique (Andrei Sakharov), en Afrique du Sud (Nelson Mandela), en Amérique latine (Jacobo Timmerman) et en Asie (Muchtar Pakpahan). Il a récemment agi à titre de conseiller juridique international pour Aleksandr Nikitin, environnementaliste russe emprisonné, pour Wole Soyinka, dramaturge nigérian et lauréat d'un prix Nobel, pour le groupe chilien-canadien Vérité et justice dans l'affaire Pinochet et pour KunLun Zhang, prisonnier politique sino-canadien. Plus récemment, il a agi comme conseiller auprès de Said Edin Ibrahim, principal défenseur de la démocratie dans le monde arabe. Homme-phare de la lutte contre l'impunité et du développement du droit humanitaire international, M. Cotler a occupé le poste de conseiller au sein de la Commission d'enquête Deschênes sur le procès des criminels de guerre nazis. Il est intervenu à titre d'amicus curiae devant le Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie et celui pour le Rwanda et a témoigné devant le Comité sénatorial des affaires étrangères concernant l'intervention humanitaire et l'application du droit humanitaire au Kosovo. Spécialiste du droit constitutionnel et comparé, M. Cotler a invoqué tous les articles de la Charte canadienne des droits et libertés dans ses plaidoiries, notamment lors de causes historiques sur la liberté d'expression et de culte, les droits des femmes et des minorités, la justice internationale, les droits des prisonniers et le droit de la paix. Lauréat de cinq doctorats honorifiques, M. Cotler est officier de l'Ordre du Canada.

À propos de F. R. Scott

Francis Reginald Scott a reçu son diplôme de l'Université McGill (1926), où il enseigné de 1928 à 1968 et a occupé le poste de doyen de la Faculté de droit de 1961 à 1964. En 1952, il a été le représentant d'aide technique pour les Nations Unies en Birmanie. Membre de la Commission royale d'enquête sur le bilinguisme et le biculturalisme de 1963 à 1971, F. R. Scott a été reçu membre de la Société royale du Canada en 1947. En 1962, il a reçu la médaille Lorne Pierce en récompense d'un mérite exceptionnel dans les domaines de la littérature canadienne et a reçu le Prix Molson en 1967, soulignant ses réalisations remarquables dans les secteurs des arts et des sciences humaines et sociales. Sa carrière à titre d'interprète de poésie québécoise a été couronnée par l'obtention, en 1977, d'un Prix de traduction du Conseil des Arts du Canada relativement à sa traduction de poèmes sur le Canada français, alors que son travail en tant que philosophe social a été reconnu, la même année, par le biais d'un Prix du Gouverneur général pour Essays on the constitution: aspects of Canadian law and politics. Son œuvre poétique a quant à elle été reconnue, en 1981, par un Prix du Gouverneur général pour The collected poems of F. R. Scott. F. R. Scott est décédé le 31 janvier 1985.