Experts : L’investiture de Joe Biden

Nouvelles

Publié: 19jan2021

Une journée d’investiture à nulle autre pareille à Washington : c’est dans une capitale désertée, quadrillée par l’armée, que Joe Biden et Kamala Harris prêteront serment et deviendront mercredi président et vice-présidente des États-Unis. Les habitants de Washington sont invités à rester chez eux pour suivre virtuellement la cérémonie d’investiture du 46e président des États-Unis, afin de ne prendre aucun risque avec l’épidémie de COVID-19. Ils en seraient de toute façon dissuadés par le gigantesque déploiement de forces de sécurité dans une capitale barricadée et meurtrie par l’assaut du 6 janvier contre le Capitole. (La Presse)

Voici des experts de l’Université McGill qui peuvent s’exprimer à ce sujet :

Daniel Béland, professeur James McGill, Département de science politique et directeur, Institut d’études canadiennes de McGill

« Nous ne pouvons pas sous-estimer l'importance que revêt pour le Canada le passage de l'administration Trump à l'administration Biden. Par exemple, peu après l'inauguration, l'administration Biden est susceptible de prendre des mesures politiques rapides sur des questions clés en matière d'économie, de santé publique et d'environnement qui sont susceptibles d'avoir un impact direct sur le Canada. Certains Canadiens applaudiront à ces décisions, mais d'autres s'y opposeront probablement. »

Daniel Béland est directeur de l’Institut d’études canadiennes de McGill et professeur James McGill au sein du Département de science politique. Il se spécialise dans la politique canadienne et comparée ainsi que dans l’étude des politiques publiques, dont les politiques sociales.

daniel.beland [at] mcgill.ca (anglais, français)

Barry Eidlin, professeur adjoint, Département de sociologie

« Le président élu Biden a construit sa carrière en étant une girouette politique, et d'après les propositions que son équipe de transition a dévoilées jusqu'à présent, on dirait qu'il sent les vents souffler vers la gauche. Son plan de secours en cas de pandémie pourrait être plus important, mais il commence au moins à s'attaquer à l'ampleur de la crise. Cela ne doit cependant pas faire oublier que ces mesures sont surtout belles par rapport à la réponse désorganisée de l'administration Trump à la pandémie. Elles sont loin d'être à la hauteur de ce que d'autres pays ont pu mettre en œuvre ».

Barry Eidlin est professeur adjoint au Département de sociologie. Ses recherches explorent l’évolution des relations entre la mobilisation sociale, les processus politiques et l’idéologie dans les démocraties capitalistes les plus avancées.

barry.eidlin [at] mcgill.ca (anglais, français)

Coordonnées

Contact: 
Shirley Cardenas
Organisation: 
Service des relations avec les médias, Université McGill
Courriel: 
shirley.cardenas [at] mcgill.ca
Téléphone au bureau: 
(514) 398-6751
Téléphone cellulaire: 
(514) 594-6877
Back to top