The Darwinism of Disease

Nouvelles

Le cycle "Ape or Angel" se poursuit et cherche à savoir comment la théorie de l’évolution peut servir de fondement à de nouveaux traitements médicaux

La théorie de l’évolution proposée par Charles Darwin au milieu du XIXe siècle a déclenché une véritable révolution intellectuelle dont les répercussions continuent encore aujourd’hui d’ébranler nos convictions. La semaine dernière, Mme Eugenie Scott s’est adressée au public montréalais sur le thème de «La grande controverse», à savoir sur l’enseignement de l’évolution dans de nombreuses écoles nord-américaines. Cette semaine, le deuxième volet du cycle de trois conférences mettra en vedette M. Paul Ewald, biologiste de l’évolution, sur le thème «The Darwinism of Disease», à 20 h, le 13 octobre 1999 (amphithéâtre Fieldhouse, pavillon Stephen Leacock, campus du centre-ville). La conférence de M. Ewald sera présentée par M. Graham Bell, directeur du Musée Redpath. Paul Ewald a écrit :

«Je rédigeais ma thèse de doctorat en écologie et en biologie de l’évolution à l’Université de Washington (1975-1980), lorsque mon attention a été attirée par les questions médicales, m’étant rendu compte que la plupart des généralisations sur l’évolution des organismes pathologiques dans les publications médicales avait mal appliqué les principes de la sélection naturelle. Je me suis alors dit que la correction de cette erreur aurait des conséquences pratiques pour la médecine ainsi que pour notre compréhension fondamentale des rapports hôte-parasite.»

C’est à un anthropologue de McGill, M. Bruce Trigger, que reviendra l’honneur de présenter M. Steven Mithen, archéologue de Grande-Bretagne, le 20 octobre 1999. Celui-ci nous entretiendra de l’évolution de l’esprit humain lui-même, sur le thème «Becoming Human: The Evolution of Mind and Language&raquo,; le mercredi 20 octobre 1999 (même heure, même adresse). Ces conférences sont gratuites et le public y est cordialement invité.

Le cycle de conférences du millénaire («Ape or Angel») est présenté par le Musée Redpath et trois prestigieux partenaires, le Comité des conférences Beatty, la Dotation Mossman et le Cycle des conférences Maxwell Cummings.