13 millions de dollars en dons pour transformer le Pavillon Leacock de McGill et soutenir la recherche et les connaissances autochtones

Nouvelles

D’importants dons du diplômé mcgillois Gerald Rimer et de sa famille faciliteront la réalisation de rénovations majeures et permettront de créer un institut voué au renforcement des liens avec les communautés autochtones
Publié: 27nov.2021
From left to right: Neil Rimer, David Rimer, Danny Rimer, Marie-Françoise Wiegert, Gerald Rimer, Richard Rimer. / De gauche à droite : Neil Rimer, David Rimer, Danny Rimer, Marie-Françoise Wiegert, Gerald Rimer, Richard Rimer.
Image par Owen Egan.

Le diplômé mcgillois Gerald Rimer et sa famille ont versé des dons totalisant 13 millions de dollars à l’Université afin de financer une partie des rénovations majeures du Pavillon Leacock et de jeter les bases du futur Institut de recherche et de savoirs autochtones à McGill.

Un don de 10 millions de dollars de Gerald Rimer est affecté à la transformation du Pavillon Leacock, construit il y a 60 ans, en un bâtiment moderne et équipé pour répondre aux besoins des étudiants et du corps professoral, pour offrir un enseignement expérientiel et pour favoriser la collaboration interdisciplinaire. Un don complémentaire de 3 millions de dollars de la famille Rimer appuiera la mise sur pied de l’Institut de recherche et de savoirs autochtones, qui sera hébergé dans le même bâtiment.

La rénovation du pavillon, dont l’achèvement est prévu pour 2027, comprendra des travaux de construction et de modernisation ainsi que l’ajout de nouvelles infrastructures technologiques. En reconnaissance de Gerald Rimer et de sa défunte épouse, Judie Rimer, aussi diplômée de McGill, le bâtiment sera rebaptisé Pavillon Rimer.

La recherche et les connaissances autochtones

L’Institut de recherche et de savoirs autochtones sera doté d’un laboratoire de réappropriation et de revitalisation des langues autochtones destiné aux étudiants, aux professeurs et aux autres membres de la communauté autochtone dans un objectif de préservation et d’accroissement des langues et des cultures autochtones. Le futur institut offrira notamment des laboratoires de langues, des formations, des gardiens du savoir sur place, ainsi que des événements et des symposiums.

« Au nom de la communauté mcgilloise, je tiens à remercier sincèrement Gerald Rimer et sa famille pour ces généreux dons et pour le soutien que Gerald consent à l’Université depuis si longtemps, déclare Suzanne Fortier, principale de McGill. Collectivement, ces dons contribueront, d’une part, à transformer un des pavillons les plus célèbres de notre campus du centre-ville et, d’autre part, à consolider les efforts de revitalisation des langues autochtones à McGill. »

Construction de style brutaliste des années 60, le Pavillon Leacock, haut de 10 étages, est situé au cœur du campus du centre-ville de McGill. Port d’attache de la communauté de la Faculté des arts, il héberge les départements de sciences sociales et humaines et propose une variété de bureaux, de salles de classe et d’autres endroits où étudiants, professeurs et membres du personnel administratif peuvent se rencontrer et se réunir.

« Ces deux dons arrivent à point nommé pour notre communauté universitaire, et ce, pour plusieurs raisons, explique Mary Hunter, doyenne par intérim de la Faculté des arts. Ils nous aideront à rénover le bâtiment, ce qui en augmentera l’accessibilité et le confort et nous permettra de répondre de façon équitable et inclusive aux besoins et objectifs en perpétuelle évolution de la population diversifiée de la Faculté, en plus de jeter les bases pour de nouvelles initiatives en appui à notre communauté de chercheurs, de professeurs et d’étudiants autochtones. »

« Cette initiative renforce l’engagement de McGill en faveur des études et de l’éducation autochtones, soutient Noelani Arista, professeure agrégée au Département d’histoire et d’études classiques et directrice du programme d’études autochtones. Au nom des membres du programme d’études autochtones et de l’Initiative d’études et de dialogues autochtones, je souhaite remercier la famille Rimer pour son généreux don, qui offrira à la fois un espace physique et un soutien au futur Institut de recherche et de savoirs autochtones. »

Les espaces de collaboration pour les étudiants

Le projet de rénovation complète apportera de nombreuses améliorations, notamment : plus de lumière naturelle dans les aires centrales du bâtiment, une meilleure acoustique, une plus grande accessibilité pour les étudiants aux besoins variés, un hall plus convivial pouvant accueillir un grand nombre de personnes, des espaces polyvalents, des systèmes d’aération modernes et des espaces de collaboration pour les étudiants. Le don de M. Rimer sera associé à des sources de financement complémentaires que l’Université sollicitera afin de réaliser ce projet.

L’objectif premier du Pavillon Rimer sera de favoriser l’inclusion, la collaboration et les liens au sein de la communauté, considérés des aspects essentiels de l’expérience universitaire aux yeux de Gerald Rimer (B. Com. 1956). Avec sa défunte épouse, Judie Rimer (B.A. 1962), il formait un couple foncièrement mcgillois qui avait compris toute l’importance de saisir les possibilités d’apprentissage, de découverte et d’amitiés offertes par l’Université.

Après avoir obtenu son diplôme de McGill, Gerald Rimer a mené une brillante carrière dans le secteur financier comme fondateur de la société Index Securities, l’ancêtre de Index Ventures. Avec l’aide de ses fils, il a transformé Index Ventures en une société de capital de risque réputée mondialement, investissant principalement dans les entreprises en technologies de l’information et du secteur des sciences de la vie.

M. Rimer est un ami de longue date de McGill : en 2012, il a mis sur pied la bourse d’admission Judie‑Rimer en l’honneur de sa femme et, en 2017, il a versé un généreux don à la Faculté de gestion Desautels en appui aux rénovations du Pavillon Armstrong.

« Je suis heureux de soutenir l’Université et ma famille est fière d’aider les étudiants à créer des liens entre eux, d’inspirer l’excellence universitaire et de consolider l’appui à la communauté autochtone de McGill, affirme M. Rimer. Nous sommes honorés, comme famille, de voir le nom Rimer associé à ce pavillon et à ces importantes initiatives. »

Le Pavillon Leacock a d’abord été nommé en l’honneur de Stephen Leacock, chargé de cours et professeur au Département de sciences économiques et de sciences politiques de McGill de 1900 à 1936 et célèbre humoriste et auteur canadien. M. Leacock conserve une place de choix à l’Université, notamment en prêtant son nom à la traditionnelle Conférence Leacock, activité hautement appréciée des célébrations annuelles des Retrouvailles depuis 52 ans.


L’Université McGill

Riche de 200 ans de découvertes et d’apprentissage, l’Université McGill se classe parmi les meilleures universités au Canada et dans le monde. McGill a pour mission de favoriser la création et la transmission du savoir en offrant la meilleure formation possible, en effectuant de la recherche et des travaux savants jugés excellents selon les normes internationales les plus rigoureuses, et en étant au service de la société. Elle exerce ses activités dans trois campus, 11 facultés et 13 écoles professionnelles et elle compte quelque 300 programmes d’études. Chaque année, l’Université accueille plus de 40 000 étudiants, dont au-delà de 30 % sont originaires de plus de 150 pays, et elle compte le plus haut pourcentage de doctorants parmi toutes les universités de recherche canadiennes. Près de 60 % de sa population étudiante parle le français.

Coordonnées

Contact: 
Cynthia Lee
Organisation: 
Relations avec les médias, Université McGill
Courriel: 
cynthia.lee [at] mcgill.ca
Téléphone au bureau: 
(514) 398-6754
Téléphone cellulaire: 
(514) 793-6753
Back to top