Quick Links

Les superconducteurs inspirent un test quantique de détection de l'énergie sombre

Published: 3 Apr 2007

Sous un certain seuil de fréquence, les fluctuations quantiques de l'espace vide pourraient contribuer à l'énergie sombre, sensiblement de la même manière que certains matériaux deviennent superconducteurs sous un seuil de température critique. En 2004, Michael Mackey, du Centre de dynamique non linéaire en physiologie et médecine (et membre associé des Départements de mathématiques et statistique et de physique) et Christian Beck, de l'Université Queen Mary (Londres), prétendaient que les fluctuations quantiques de l'espace vide pourraient être une source d'énergie sombre et proposaient un test pour le vérifier. Ils ne savaient pas alors pourquoi cela pourrait fonctionner, mais voici qu'ils proposent maintenant une théorie qui expliquerait leur expérience.

Sous un certain seuil de fréquence, les fluctuations quantiques de l'espace vide pourraient contribuer à l'énergie sombre, sensiblement de la même manière que certains matériaux deviennent superconducteurs sous un seuil de température critique. En 2004, Michael Mackey, du Centre de dynamique non linéaire en physiologie et médecine (et membre associé des Départements de mathématiques et statistique et de physique) et Christian Beck, de l'Université Queen Mary (Londres), prétendaient que les fluctuations quantiques de l'espace vide pourraient être une source d'énergie sombre et proposaient un test pour le vérifier. Ils ne savaient pas alors pourquoi cela pourrait fonctionner, mais voici qu'ils proposent maintenant une théorie qui expliquerait leur expérience.
Source Site: /newsroom
Classified as: