McGill Alert / Alerte de McGill

Updated: Fri, 07/12/2024 - 12:16

McGill Alert. The downtown campus will remain partially closed through the evening of Monday, July 15. See the Campus Safety site for details.

Alerte de McGill. Le campus du centre-ville restera partiellement fermé jusqu’au lundi 15 juillet, en soirée. Complément d’information : Direction de la protection et de la prévention

Nouvelles

Une meilleure compréhension de la perception des émotions pour une meilleure harmonie en couple

Selon des chercheuses du Département de psychologie de McGill, la compréhension du regard que porte sur nous un partenaire amoureux pourrait influer sur la qualité d’une relation
Publié: 13 February 2022

Une étude récente met en lumière l’importance de la perception des émotions dans les relations amoureuses. Des chercheuses de l’Université McGill ont découvert que, peu importe les sentiments en jeu, lorsque chaque partenaire sait que l’autre perçoit ses émotions comme une réaction typique à une situation donnée, les relations au sein du couple peuvent être plus harmonieuses, particulièrement en situation de conflit.

Les travaux ont été dirigés par Lauren Human, professeure au Département de psychologie, ainsi que par Hasagani Tissera et Jennifer Heyman, candidates au doctorat et membres de son laboratoire d’interaction et de perception sociales, le Social Interaction and Perception Lab. Les chercheuses ont sondé 189 couples pour évaluer l’incidence de la précision de la métaperception affective – à savoir, la capacité d’un partenaire à bien comprendre l’impression que l’autre se fait de lui – sur la qualité momentanée d’une relation amoureuse.

« Nous voulions comprendre comment notre interprétation du regard des autres sur nous influait sur la qualité de nos relations », explique Hasagani Tissera, candidate au doctorat et auteure principale de l’article.

« Les interactions au sein d’un couple tendent à être plus positives lorsqu’un partenaire sait que l’autre perçoit ses émotions comme étant normales dans un contexte donné, peu importe la raison de ces émotions ».

Les chercheuses ont constaté que, globalement, les couples géraient mieux les situations de conflit quand chaque partenaire savait comment ses émotions étaient perçues par l’autre.

De plus, le fait qu’une personne ignore que l’autre perçoit ses émotions en fonction d’une situation particulière pourrait avoir un effet positif sur la qualité momentanée de la relation. « Autrement dit, si vous savez que votre partenaire associe votre colère à une raison qui vous est propre, au lieu de la considérer comme une émotion que pourrait aussi avoir une autre personne, votre relation risque d’en souffrir, du moins sur le coup », précise Hasagani Tissera.

La majorité des couples interrogés étaient hétérosexuels, et la plupart ont été recrutés sur le campus de McGill ou aux alentours. La moyenne d’âge des participants était de 23 ans. Les chercheuses ont demandé à leurs sujets de reproduire trois types d’interactions : une conversation neutre et non structurée, une discussion sur un sujet de désaccord et une conversation harmonieuse. Les participants ont ensuite répondu à des questions sur leurs propres émotions et sur la perception de ces émotions par leur partenaire.

L’étude

L’article « Do People Know How Their Romantic Partner Views Their Emotions? Evidence for Emotion Meta-Accuracy and Links with Momentary Romantic Relationship Quality » a été publié dans Personality and Social Psychology Bulletin.

DOI : 10.1177/01461672211068225

L’Université McGill

Fondée en 1821, à Montréal, au Québec, l’Université McGill figure au premier rang des universités canadiennes offrant des programmes de médecine et de doctorat. Année après année, elle se classe parmi les meilleures universités au Canada et dans le monde. Établissement d’enseignement supérieur renommé partout dans le monde, l’Université McGill exerce ses activités de recherche dans trois campus, 11 facultés et 13 écoles professionnelles; elle compte 300 programmes d’études et au-delà de 40 000 étudiants, dont plus de 10 400 aux cycles supérieurs. Elle accueille des étudiants originaires de plus de 150 pays, ses 12 000 étudiants internationaux représentant 30 % de sa population étudiante. Au-delà de la moitié des étudiants de l’Université McGill ont une langue maternelle autre que l’anglais, et environ 20 % sont francophones.

Back to top