Un investissement de 5,5 M$ pour un nouveau réseau canadien sur les services écosystémiques

Nouvelles

Le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG) veille à la diversité, à la résilience et à l’adaptabilité biologiques des paysages fonctionnels du pays
Publié: 4sep2019

La protection des vastes ressources naturelles du Canada, qui sont l’un de nos importants moteurs économiques, dépend de notre capacité actuelle et future à gérer les écosystèmes et leur contribution au bien-être de l’humanité. Elena Bennett, éminence en matière de durabilité et professeure à l’École d’environnement et au Département des sciences des ressources naturelles de l’Université McGill, a mis sur pied un réseau de chercheurs pour veiller à la diversité, à la résilience et à l’adaptabilité biologiques des paysages fonctionnels du Canada, soit les terres utilisées pour la production de ressources, notamment alimentaires.

Le CRSNG a annoncé l’octroi d’une somme de 5,5 millions de dollars au Réseau ResNet du CRSNG : un réseau de surveillance, de modélisation et de gestion des services écosystémiques du Canada pour assurer la durabilité et la résilience. Ce montant permettra la réalisation de recherches effectuées grâce à un partenariat entre universitaires et organisations privées et publiques. Avec ce financement du programme de subventions de partenariat stratégique et les contributions de McGill et de ses partenaires, ce sont plus de 9 millions de dollars qui seront investis sur cinq ans. Le Réseau ResNet du CRSNG réunit 26 cochercheurs de 11 universités, 30 collaborateurs et 17 organisations partenaires.

« McGill est très fière d’être à la tête de ce réseau essentiel, grâce auquel le Canada fera figure de pionnier en adoptant des technologies et des politiques qui contribueront tant à notre prospérité qu’à la protection des services écosystémiques du monde entier, souligne Martha Crago, vice-principale à la recherche et à l’innovation. Nous tenons à remercier le gouvernement du Canada pour ce généreux investissement et à féliciter la professeure Bennett. »

Le réseau de chercheurs surveillera et modélisera les services écosystémiques – les avantages que retirent les humains de la nature – de six paysages fonctionnels d’un peu partout au pays, y compris au Québec. Les recherches porteront sur les ressources alimentaires, énergétiques et forestières, mais aussi sur le stockage de carbone, la maîtrise des crues, les loisirs et l’amélioration spirituelle. Pour chaque paysage, le Réseau ResNet du CRSNG effectuera une série d’analyses sur l’approvisionnement, la modélisation et la gouvernance des divers services écosystémiques. Ces analyses seront conçues en collaboration avec les industries locales, les gouvernements, les ONG, les partenaires des Premières nations et d’autres parties prenantes.

« Je suis ravie que le CRSNG me donne la chance de travailler avec d’extraordinaires chercheurs des secteurs universitaire, public et privé, affirme Elena Bennett. Ensemble, nous pourrons trouver ce qui unit les paysages fonctionnels de notre vaste pays afin d’améliorer leur résilience et de les gérer de manière plus durable. »

Le projet quinquennal vise à transformer la capacité du Canada à surveiller, à modéliser et à gérer ses paysages fonctionnels et l’ensembledes services écosystémiques qu’ils procurent afin d’assurer le bien-être et la prospérité à long terme de tous les Canadiens. Pour y arriver, les chercheurs développeront un tableau de bord des services écosystémiques ainsi qu’une série de modèles visant à mesurer les progrès du Canada vers l’atteinte de ses objectifs de développement durable.

PHOTO: Alex Tran

 

Coordonnées

Contact: 
Cynthia Lee
Organisation: 
McGill University
Courriel: 
cynthia.lee [at] mcgill.ca
Téléphone au bureau: 
514-398-6794