Un algorithme développé à McGill permet de dépister plus tôt la maladie d’Alzheimer

Nouvelles

Les chercheurs du Laboratoire de neuro-imagerie translationnelle de l’Institut universitaire de santé mentale Douglas de l’Université McGill ont fait appel à l’apprentissage automatique (machine learning) et aux données de centaines de tomographies à émission de positrons (TEP) ayant mesuré la quantité de bêta amyloïde présente dans le cerveau de patients atteints de troubles cognitifs légers et qui ont développé une démence pour élaborer cet algorithme.

Lire la suite: Le Devoir

Étiquettes: