Neuf experts mcgillois titulaires d’une nouvelle chaire de recherche du Canada

Nouvelles

Par Meaghan Thurston

Aujourd’hui, neuf chercheurs de l’Université McGill, dont l’expertise porte sur des domaines variés – de la théorie cosmologique des cordes à la réduction des conséquences de la pauvreté sur la santé –, se sont vu attribuer une chaire de recherche du Canada, alors que la chaire détenue par quatre autres McGillois a été renouvelée. L’investissement global consenti à l’Université est supérieur à 9 millions de dollars. À l’échelle nationale, plus de 158 millions de dollars ont été alloués à la recherche et au développement.
 
Nouvelle titulaire d’une chaire de recherche, Sarah Harrison, professeure aux départements de mathématiques et de statistiques ainsi que de physique, poursuivra ses recherches sur la théorie des cordes, qui tente de fournir une description unifiée de l’ensemble des particules et des forces de la nature, y compris la gravité. En mathématiques, la chercheuse se penche notamment sur le mystérieux lien entre les groupes finis et les formes modulaires (le monstrous moonshine), qui semble en étroit rapport avec la physique et la théorie des cordes.
 
« C’est toute la population du pays qui tire profit des investissements fédéraux dans le Programme des chaires de recherche du Canada, que l’on pense aux découvertes et aux innovations technologiques, ou à la formation de la prochaine génération de scientifiques et de chercheurs », affirme Martha Crago, vice-principale (recherche et innovation). « L’ardeur dont font preuve les titulaires d’une chaire de recherche du Canada dans la réalisation de leurs objectifs de recherche conduit à des percées dans toutes les disciplines. »
 
Le professeur Frank Elgar, dont la chaire de niveau 2 à l’Université McGill a été renouvelée, utilisera les fonds fédéraux dans sa lutte contre les inégalités sociales, notamment en matière de santé, qui se manifestent dès la petite enfance dans les groupes à faible revenu. Ses travaux révèlent qu’en dépit de la nette amélioration de l’état de santé et de l’espérance de vie observée au cours des dernières années, certaines maladies sont cinq à dix fois plus fréquentes dans certaines classes socioéconomiques par rapport à d’autres, et l’écart au chapitre de l’espérance de vie peut atteindre dix ans.
 
Dans le cadre du Programme des chaires de recherche du Canada (CRC), les universités ont la possibilité de proposer la candidature de chercheurs d’exception, comme ceux qui ont reçu une CRC aujourd’hui, à des professorats de recherche dans des domaines en adéquation avec le nouveau Plan stratégique de recherche de McGill. Par le financement de chercheurs de haut niveau, le Programme des CRC vise à freiner l’exode des cerveaux, un phénomène alimenté par l’intensification de la concurrence internationale pour attirer les meilleurs talents ainsi que par la mobilité accrue des chercheurs hautement qualifiés.
 
Le Programme des CRC est une initiative conjointe du Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH), du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie (CRSNG) et des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC). Il existe deux types de chaires de recherche du Canada. Les chaires de niveau 1, d’une durée de sept ans, sont renouvelables. Pour chaque chaire de niveau 1,
 
l’établissement reçoit 200 000 $ par année. Les chaires de niveau 2, renouvelables une seule fois, sont octroyées à des chercheurs émergents exceptionnels, reconnus par leurs pairs comme ayant le potentiel de devenir des chefs de file dans leur domaine. Pour chaque chaire de niveau 2, l’établissement reçoit 100 000 $ par année pendant cinq ans.
 
Dans le cadre du présent cycle de financement, huit nouvelles chaires de niveau 2, une nouvelle chaire de niveau 1 et quatre renouvellements de chaires de niveaux 1 et 2 ont été accordés à l’Université McGill.
 
Voici la liste complète des CRC octroyées à McGill au cours du présent cycle :
 
Simon Caron-Huot, Chaire de recherche du Canada en physique des hautes énergies (CRSNG), niveau 2, nouvelle
Allen Ehrlicher, Chaire de recherche du Canada en mécanique biologique active (CRSNG), niveau 2, nouvelle
Frank Elgar, Chaire de recherche du Canada sur les inégalités sociales en matière de santé des enfants (IRSC), niveau 2, renouvelée
Carl Ernst, Chaire de recherche du Canada en génétique psychiatrique (IRSC), niveau 2, renouvelée
Sarah Harrison, Chaire de recherche du Canada en physique mathématique et théorie des cordes (CRSNG), niveau 2, nouvelle
Andrew Hendry, Chaire de recherche du Canada en dynamique éco-évolutive (CRSNG), niveau 1, nouvelle
Géza Joos, Chaire de recherche du Canada en alimentation des technologies de l’information (CRSNG), niveau 1, renouvelée
Arjun Krishnaswamy, Chaire de recherche du Canada sur les fonctions, l’assemblage et les circuits neuronaux (IRSC), niveau 2, nouvelle
Chao-Jun Li, Chaire de recherche du Canada en chimie verte (CRSNG), niveau 1, renouvelée
Mylène Riva, Chaire de recherche du Canada en logement, communauté et santé (IRSC), niveau 2, nouvelle
Mathieu Roy, Chaire de recherche du Canada en imagerie cérébrale de la douleur chronique et expérimentale (IRSC), niveau 2, nouvelle
Thomas Soehl, Chaire de recherche du Canada en migration internationale (CRSH), niveau 2, nouvelle
Stuart Trenholm, Chaire de recherche du Canada sur les circuits neuronaux de la vision (IRSC), niveau 2, nouvelle