Montréal premier en Amérique du Nord

Nouvelles

Montréal se classe au premier rang des villes nord-américaines pour ce qui est du nombre d’étudiants d’université

Sur les 30 plus grandes villes d’Amérique du Nord, Montréal compte le plus grand nombre d’étudiants d’université par tête d’habitant, selon une enquête statistique brève mais éloquente dont les résultats sont publiés aujourd’hui par l’Université McGill. Les experts du service de planification disent qu’ils voulaient savoir au juste quel rang Montréal occupait par rapport à Boston, souvent considérée comme la capitale intellectuelle de l’Amérique du Nord. Il est couramment admis que les universités jouent un rôle stratégique dans la prospérité des zones urbaines et rurales et il est incontestable que de nombreux politiciens et chefs d’entreprise du Québec "vendent" avec insistance les atouts de Montréal à cet égard depuis plusieurs années.

L’étude de McGill a analysé au peigne fin 30 des plus grandes métropoles du Canada et des états-Unis en se servant des chiffres censitaires publics relatifs au nombre d’étudiants d’université inscrits dans chacune de ces villes. Avec une population de 3,3 millions d’habitants et près de 150 000 étudiants répartis entre ses sept universités, Montréal compte près de 4,4 étudiants par tranche de 100 habitants, selon les chercheurs. Ses rivales canadiennes les plus proches sont Vancouver et Toronto, qui se classent respectivement 9e et 10e. Boston et Denver suivent Montréal au chapitre du nombre d’étudiants d’université par tranche de 100 habitants parmi les 30 villes étudiées.

Les responsables de l’Université McGill se sont déclarés surpris que Montréal ait en fait dépassé Boston et ont fait observer que les universités de la ville ont commencé à mettre leurs ressources en commun en multipliant le nombre de programmes conjoints et de projets de recherche concertée. "On sent l’émergence d’une véritable synergie", a déclaré M. Luc Vinet, vice-principal (enseignement). "Certes, la proximité est un atout incontestable sur lequel nous entendons capitaliser davantage. Voilà qui devrait inciter les entreprises qui dépendent d’un personnel hautement qualifié à venir s’établir à Montréal."

Le principal, M. Bernard Shapiro, fait observer que Montréal attire un très grand nombre d’étudiants d’autres provinces et de pays étrangers. "McGill joue un rôle clé en attirant certains des esprits les plus brillants du monde entier. De plus, de récentes études sur l’impact économique révèlent qu’il se fait à Montréal un plus gros volume de recherches universitaires que dans toute autre ville canadienne, ce qui souligne l’importance de la collaboration entre les secteurs public et privé pour stimuler et améliorer la qualité de vie", ajoute-t-il.

Le maire de Montréal, M. Pierre Bourque, se félicite lui aussi que l’étude confirme ce qu’il a toujours affirmé à propos de Montréal. "C’est une ville passionnante et dynamique, pleine de jeunes esprits prometteurs qui aspirent à un meilleur avenir. La présence de nos universités fait de Montréal une ville vraiment exceptionnelle sur le continent nord-américain."

*Université McGill, Université de Montréal, école des hautes études commerciales, Polytechnique, Université Concordia, UQAM et ETS.