L'autre régime paléo : Rare découverte de restes de dinosaures conservés avec son dernier repas

Nouvelles

Un fossile inhabituel en révèle plus sur le régime alimentaire de Microraptor, un dinosaure ressemblant à un oiseau avec quatre ailes
Publié: 21déc.2022
Life reconstruction of Microraptor eating a small mammal. Artwork courtesy of Hans Larsson, who retains the copyright on these images. These may be used in any article in association with this story. / Reconstitution de la vie de Microraptor mangeant un petit mammifère. Illustration reproduite avec l'aimable autorisation de Hans Larsson, qui détient les droits d'auteur sur ces images. Ceux-ci peuvent être utilisés dans n'importe quel article en association avec cette histoire.
Image par Hans Larsson.
Close up photograph of the mammal foot among the ribs of Microraptor. Photograph by Hans Larsson, who retains the copyright on these images. These may be used in any article in association with this story. / Gros plan photo du pied de mammifère parmi les côtes de Microraptor. Photographie de Hans Larsson, qui détient les droits d'auteur sur ces images. Ceux-ci peuvent être utilisés dans n'importe quel article en association avec cette histoire.

Le Microraptor était un prédateur opportuniste, se nourrissant de poissons, d'oiseaux, de lézards – et maintenant de petits mammifères. La découverte d'un fossile rare révèle que la créature était un carnivore généraliste dans l'ancien écosystème des dinosaures.

Trouver le dernier repas d'un animal fossile est rare. Lorsque Hans Larsson, professeur à l'Université McGill, a vu un pied de mammifère complet à l'intérieur de la cage thoracique du petit dinosaure à plumes, sa mâchoire est tombée. Sur les centaines de squelettes de dinosaures carnivores, seuls 20 cas conservent leurs derniers repas. Cette nouvelle trouvaille en fait 21.

« Au début, je n'y croyais pas. Il y avait un minuscule pied de mammifère ressemblant à un rongeur d'environ un centimètre de long parfaitement conservé à l'intérieur d'un squelette de Microraptor. Ces découvertes sont la seule preuve solide que nous ayons de la consommation alimentaire de ces animaux disparus depuis longtemps – et elles sont exceptionnellement rares », explique Larsson, qui a découvert le fossile lors d'une visite de collections de musées en Chine.

Microraptor n'était pas un mangeur difficile

Entièrement plumé avec des ailes sur ses bras et ses jambes, ce dinosaure est étroitement lié à l'origine des oiseaux. Microraptor avait à peu près la taille d'un corbeau et était l'un des plus petits dinosaures. Le premier spécimen a été découvert dans des gisements du Liaoning, en Chine, au début des années 2000.

«Nous connaissons déjà des spécimens de Microraptor conservés avec des parties de poisson, un oiseau et un lézard dans leur ventre. Cette nouvelle découverte ajoute un petit mammifère à leur régime alimentaire, suggérant que ces dinosaures étaient des mangeurs opportunistes et pas difficiles », explique Larsson qui est professeur de biologie au Musée Redpath de l'Université McGill.

« Il est très important de savoir qu'ils n'étaient pas spécialisés dans un aliment en particulier », ajoute-t-il. Selon l'équipe de chercheurs, cela pourrait être la première preuve d'un carnivore généraliste dans des écosystèmes de dinosaures. Les prédateurs généralistes sont des stabilisateurs importants dans les écosystèmes d'aujourd'hui, comme les renards et les corbeaux, car ils peuvent se nourrir parmi plusieurs espèces qui peuvent avoir des abondances de population différentes.

« Savoir que Microraptor était un carnivore généraliste donne une nouvelle perspective sur le fonctionnement des écosystèmes anciens et un aperçu possible du succès de ces petits dinosaures à plumes », explique Larsson.

L'étude

Generalist diet of Microraptor zhaoianus included mammals,” par David Hone, Alexander Dececchi, Corwin Sullivan, Xu Xing, et Hans Larsson a été publié dans Journal of Vertebrate Paleontology.


L’Université McGill

Fondée en 1821, à Montréal, au Québec, l’Université McGill figure au premier rang des universités canadiennes offrant des programmes de médecine et de doctorat et se classe parmi les meilleures universités au Canada et dans le monde. Institution d’enseignement supérieur de renommée mondiale, l’Université McGill exerce ses activités de recherche dans trois campus, 11 facultés et 13 écoles professionnelles; elle compte 300 programmes d’études et au-delà de 39 000 étudiants, dont plus de 10 400 aux cycles supérieurs. Elle accueille des étudiants originaires de plus de 150 pays, ses 12 000 étudiants internationaux représentant 30 % de sa population étudiante. Au-delà de la moitié des étudiants de l’Université McGill ont une langue maternelle autre que l’anglais, et environ 20 % sont francophones.

Coordonnées

Contact: 
Shirley Cardenas
Organisation: 
Relations avec les médias, Université McGill
Courriel: 
shirley.cardenas [at] mcgill.ca
Téléphone au bureau: 
(514) 398-6751
Back to top