Expert : Les révélations de la lanceuse d’alerte continuent de submerger Facebook

Nouvelles

Publié: 27oct.2021

L’ancienne employée de Facebook Frances Haugen a déclaré devant des députés britanniques que publier du contenu haineux « est le meilleur moyen de croître » sur le réseau social, et appelé à un renforcement de la législation. L’informaticienne, qui a témoigné devant le Congrès américain ce mois-ci, a expliqué que Facebook utilise un système qui donne la priorité aux contenus qui font le plus de clics, invariablement ceux qui créent le plus d’opposition. (La Presse)

Voici un expert de l’Université McGill qui peut s’exprimer à ce sujet :

Taylor Owen, professeur agrégé, École de politiques publiques Max Bell et titulaire, Chaire Beaverbrook d'éthique, de médias et de communication

« Frances Haugen a enfin centré la conversation sur le bon problème : les décisions des entreprises, la conception des produits et les structures d'incitation, qui privilégient trop souvent le profit et la croissance au détriment de la sécurité publique et de la responsabilité démocratique. Au lieu de commencer par le résultat de ce problème structurel - les discours nuisibles - elle appelle à juste titre les gouvernements à se concentrer sur la garantie d'une plus grande responsabilité et transparence des entreprises qui les façonnent. Nous disposons heureusement déjà d'un grand nombre des outils réglementaires dont nous avons besoin pour résoudre ce problème ».

Taylor Owen est professeur agrégé à l'École de politiques publiques Max Bell et titulaire de la Chaire Beaverbrook d'éthique, de médias et de communication. Ses recherches se concentrent sur l'exploration de l'éthique, de l'impact civique et de la gouvernance des technologies émergentes.

taylor.owen [at] mcgill.ca (anglais)

Coordonnées

Contact: 
Frédérique Mazerolle
Organisation: 
Relations avec les médias, Université McGill
Courriel: 
frederique.mazerolle [at] mcgill.ca
Téléphone au bureau: 
(514) 398-6693
Téléphone cellulaire: 
(514) 617-8615
Back to top