Assurer un débat respectueux

Nouvelles

Publié: 2déc2019

Ce message est envoyé au nom de Fabrice Labeau, premier vice-principal exécutif adjoint (études et vie étudiante).

La version française suit.

Chers membres de la communauté mcgilloise,

Depuis quelques mois, nous constatons une polarisation du débat politique chez certains membres de l’effectif étudiant et au sein de certaines associations étudiantes, en particulier au sujet d’Israël. Notre université est certes grandement attachée à la liberté d’expression, mais le respect à l’égard de tous les membres de notre communauté est également primordial pour nous. C’est pourquoi le vote qui a eu lieu le 28 novembre dernier au sein du Conseil législatif de l’Association étudiante de l’Université McGill (AÉUM) nous inquiète au plus haut point; ce vote portait sur l’inscription de certains leaders étudiants au programme Face to Face d’Hillel Montréal en prévision d’un voyage à Israël et dans les Territoires palestiniens.

La motion approuvée par le Conseil législatif de l’AÉUM cible précisément une personne membre de l’AÉUM. En effet, bien que le Conseil d’administration de l’AÉUM ait auparavant estimé que l’inscription à ce programme n’était pas source de conflit d’intérêts, le Conseil législatif a révoqué cette décision en demandant au Conseil d’administration d’entamer une procédure de retrait de la personne siégeant au Conseil d’administration si elle décide de faire le voyage en question.

La diversité des opinions est un principe fondamental qui doit être respecté en toutes circonstances. Toutefois, la polarisation qui confine à l’ostracisme, ou qui fait en sorte que nos étudiants ne se sentent pas respectés sur nos campus en raison de leur identité ou de leurs convictions religieuses ou politiques, ne sera pas tolérée.

La décision du Conseil législatif de l’AÉUM va à l’encontre des valeurs d’inclusion, de diversité et de respect de l’Université. Qui plus est, elle semble contraire aux principes mêmes de la constitution de l’AÉUM et représente un abus de confiance très grave. Aussi demandons-nous au Conseil d’administration de l’AÉUM de tenir compte sérieusement des préoccupations des étudiants et de prendre les mesures qui s’imposent.

La direction de l’Université McGill continue de suivre la situation de près et fera le nécessaire pour que ses étudiants se sentent en sécurité et exempts de harcèlement, et, à cette fin, elle n’hésitera pas à tenir l’AÉUM responsable du respect des principes et des valeurs de sa propre constitution.

En terminant, je tiens à préciser que nous ne tolérerons sous aucun prétexte les comportements, les attitudes et les propos discriminatoires, contraires à nos valeurs et à nos principes fondamentaux. En ma qualité de premier vice-principal exécutif adjoint (études et vie étudiante), et dûment mandaté par la principale à cette fin, j’ai la ferme intention de veiller à ce que tous les membres de notre communauté se sentent en sécurité, bien accueillis et respectés sur nos campus.

Fabrice Labeau
Premier vice-principal exécutif adjoint (études et vie étudiante)
 

Étiquettes: 
Back to top