Antonia Maioni, politicologue, succède à Desmond Morton

Nouvelles

L’Institut d’études canadiennes de McGill a une nouvelle directrice

Le principal de l’Université McGill, M. Bernard Shapiro, a annoncé que la politicologue Antonia Maioni serait la prochaine directrice de l’Institut d’études canadiennes de McGill, succédant ainsi au célèbre historien et commentateur Desmond Morton. Mme Maioni a publié de nombreux écrits dans le domaine de la politique comparée, en particulier sur la politique de santé. Elle est l’auteur de Parting at the Crossroads : The Emergence of Health Insurance in the United States and Canada (Princeton University Press, 1998) et a écrit sur un certain nombre de sujets connexes comme les aiguillons du marché et l’opinion publique dans la réforme des soins de santé, le fédéralisme et l’élaboration des politiques sociales, et l’État providence au Canada.

Le doyen de la faculté des arts, M. Carman Miller, tient ces propos au sujet de Mme Maioni : « La formation, les talents linguistiques et la stature internationale de Mme Maioni conviennent admirablement à ce poste, compte tenu de la réalité changeante du Canada. Boursière William Dawson à McGill et professeur auxiliaire à l’Université de Montréal, elle symbolise une nouvelle génération de dirigeants universitaires. » Que pense le directeur fondateur de l’Institut d’études canadiennes de McGill de celle qui lui succédera? Desmond Morton a cette réponse : « Antonia Maioni a été l’une des brillantes jeunes professeurs que McGill a eu la chance d’engager il y a quelques années. Elle connaît bien l’Institut et je suis convaincu qu’elle possède le talent, l’énergie, l’inspiration et le soutien nécessaire pour bien s’acquitter de son mandat. Elle interrompt une carrière universitaire classique au profit d’une fonction administrative de haut niveau qui offre des possibilités d’innovation et d’expérimentation. Mère de trois très jeunes garçons, il lui a fallu faire preuve d’un sens de l’organisation hors du commun -- c’est un excellent choix. »

Montréalaise multilingue, Antonia Maioni a fait ses études à l’Université Laval avant d’obtenir une maîtrise à la Norman Paterson School of International Affairs à Carleton et un doctorat à l’Université Northwestern. Elle a occupé des postes de professeur invité à Harvard et à l’Université Duke aux États-Unis et à l’Institut universitaire européen en Italie. Elle étudie actuellement la réforme politique et l’avenir du modèle des soins de santé canadien, moyennant une subvention stratégique du Conseil de recherche en sciences humaines du Canada.

L’Institut d’études canadiennes de McGill a été fondé en 1994, grâce à un don de 10 millions de dollars de Charles Bronfman et sa famille. Ses objectifs sont de faire germer de nouvelles idées sur les problèmes du Canada et de stimuler la compréhension et la solution des problèmes sociaux, politiques et économiques qui touchent le pays. Selon M. Bronfman : « La nomination de Mme Maioni comme successeur de M. Desmond Morton marque une nouvelle ère importante dans l’évolution de l’Institut. Mes collègues du conseil d’administration et moi-même sommes enchantés d’accueillir une universitaire de son calibre qui apportera une énergie renouvelée aux efforts déployés par l’Institut pour promouvoir la connaissance et la compréhension du Canada. Nous devons également beaucoup à Desmond Morton. Son leadership éclairé a permis à l’Institut de devenir un élément essentiel de l’univers des études canadiennes en l’espace de quelques années. »