Quick Links

L'équité, la diversité et la Faculté de médecine

Un énoncé sur la diversité à la Faculté de médecine de l’Université McGill se trouve ici.  

En faveur de l'équité et de la diversité

Le système de santé canadien est forgé par la valeur de l’accès universel. Le préambule à la Loi canadienne sur la santé exprime que l’accès continu à des soins de santé de qualité, sans obstacle financier ou autre, sera déterminant pour la conservation et l’amélioration de la santé et du bien-être des Canadiens. Malgré ces buts égalitaires, des études montrent que plusieurs déterminants sociaux impactent la qualité des soins reçus par des Canadiens. Les problèmes de santé publique soulèvent la question de la diversité au sein des facultés de médecine. Le faible nombre de médecins provenant des communautés Autochtones et noirs ainsi que provenant des régions rurales et des familles à faible revenu s’agit d’un problème systémique qui entraine des conséquences de soins. Tandis que cette lacune créé une insuffisance de médecins dans ces communautés, le manquement est aggravé par la pénurie d’interactions entre les étudiants en médecine et des personnes de ces communautés au cours de leurs études, nuisant à leur efficacité.

Souvent, lors des discussions sur l’équité et la diversité dans le domaine de l’éducation médicale, on affirme le lien entre un ordre professionnel diversifié et une meilleure santé pour une population diverse, comme dans le paragraphe ci-haut. Plusieurs donnés démontrent la force de cette constatation, mais ce n'est que la moitié de l'histoire. À la Faculté de médecine, nous nous occupons de l’équité et de la diversité non seulement à cause des liens à la santé public, mais parce que nous cherchons à éliminer les obstacles pour que tout candidat bien qualifié et apte à nos programmes puisse profiter des opportunités et avantages offerts par une carrière de la santé.  Il est à faire car chaque personne qui passe par les portes de nos cliniques, nos salles de classe et nos corridors a droit à un espace qui est culturellement sécuritaire et qui attrait et tolère la différence.

Notre engagement d'imputabilité sociale

Au Bureau des admissions, de l'équité et de la diversité, nous prenons la tête pour aborder ces concernes de santé public et pour réaliser le promis de créer un environnement de formation culturellement sécuritaire. D’abord, en reconnaissant la diversité actuelle de la Faculté de médecine, nous nous commettons à créer un environnement dans lequel nos étudiants et notre faculté peuvent profiter de cette diversité. Nous tenons que les meilleurs médecins sont ceux qui peuvent combiner les aptitudes humaines du soin avec la science de la médecine. Conjointement avec les autres éléments du curriculum de « Physicianship » à McGill, des expériences de diversité permettront les futurs docteurs de s’engager dans l’auto-réflexion. À travers sa carrière, le professionnel de la santé traitera approximativement 70,000 patients. Il s’agit de 70,000 histoires uniques et 70,000 façons uniques de vivre sa vie. Le privilège d’une profession de santé est la possibilité d’être témoin à cette diversité, et la formation offerte à notre faculté assiste nos étudiants à pratiquer dans ce contexte.

Afin d'améliorer les possibilités pédagogiques d'un tel environnement, nous espérons accroître la diversité de nos classes entrantes tout en maintenant le succès académique exceptionnel de nos étudiants. À cette fin, notre programme Health-Connex-Santé fournit un soutien aux élèves du secondaire issus de communautés sous-représentées et les encourage à envisager une carrière en médecine ou une autre carrière de la santé. En encourageant la communication entre les adolescents et le monde médical, nous ciblons à renforcer à la fois l'institution officielle de notre Faculté et l’ensemble du monde de la médecine.


 

Nous ne devons apprécier personne comme une abstraction.
Plutôt, nous devons apprécier dans chaque individu un univers
avec ses propres secrets,
avec ses propres trésors,
avec ses propres sources d’angoisse,
et avec une certaine mesure de triomphe.

Elie Wiesel, dans The Nazi Doctors and the Nuremberg Code

Ils disent que nous ne savons guère
Que nous sommes à l’envers
Que notre tête doit être remplacée
par une meilleure

Ils disent que des hommes savants racontent ces choses à propos de nous
Ces universitaires qui se reproduisent
Dans nos vies

Qu’y a-t-il au bord de ces fleuves, Docteur?
Sortez vos jumelles
Et vos lunettes
Observez si vous pouvez.
Cinq cent fleurs provenant de cinq cent variations de pomme de terre
Poussent sur les terrasses
Au-dessus des abysses
Que vos yeux ne puissent atteindre
Ces cinq cent fleurs
Sont mon cerveau
Ma chair.

José Maria Arguedas, poète Péruvien,
dans "Un appel à certains académiques

N.B. ► Le masculin est utilisé à titre d'épicène afin d'alléger le texte. 
Faute? Erreur? Avisez-nous au aed [dot] med [at] mcgill [dot] ca