Boursières 2018-2019

Caitlin McMullin

Caitlin McMullin a récemment complété un doctorat à l'Université de Birmingham, au Royaume-Uni, où elle a étudié la coproduction (soit la collaboration dans la conception et la prestation de services et de projets publics) entre citoyens et professionnels du secteur communautaire en Angleterre et en France. Sa thèse de doctorat portait sur le rôle des règles, des pratiques et des récits dans la mobilisation de différentes approches de coproduction à Sheffield et à Lyon. Auparavant, elle a travaillé comme assistante de recherche à l'Université Middlesex où elle effectuait des recherches sur les entreprises sociales de service public et pour Urban Forum, une organisation réunissant des groupes communautaires britanniques. Elle a publié des articles sur l'innovation dans les services publics, les caractéristiques hybrides des organisations à but non lucratif, la coproduction et le développement communautaire.

Le projet de recherche postdoctorale de Caitlin au CRIEM fait avancer sa recherche en se concentrant sur la coproduction communautaire à Montréal, un environnement unique où coexistent un accent mis sur la communauté parallèle à l’expérience britannique et des notions de solidarité et de co-construction en phase avec les cas précédemment étudiés en France. Ce projet examine plus particulièrement l'impact des institutions locales, des dispositifs de gouvernance et des conceptualisations de la participation sur les pratiques collaboratives quotidiennes dans les projets de développement communautaire, en vue de développer une étude comparative de trois villes, soit Montréal, Sheffield et Lyon.

Sélection de publications

  • MCMULLIN, Caitlin et C. Skelcher, « The impact of societal level institutional logics on hybridity: Evidence from nonprofit organizations in England and France », Voluntas, 2018.
  • MCMULLIN, Caitlin, « Co-production and community development in France », dans B. Verschuere, T. Brandsen et T. Steen (dir.), Co-production and co-creation: Engaging citizens in public service delivery, Routledge, 2018, p. 208-210.
  • MCMULLIN, Caitlin et C. NEEDHAM, « Co-production and healthcare », dans B.Verschuere, T. Brandsen et T. Steen (dir.), Co-production and co-creation: Engaging citizens in public service delivery, Routledge, 2018, p. 151-160.
  • VICKERS, I., F. LYON, L. SEPULVEDA et Caitlin MCMULLIN, « Public service innovation and multiple institutional logics: The case of hybrid social enterprise providers of health and wellbeing », Research Policy, vol. 46, no 10, 2017, p. 1755-1768.
  • NEEDHAM, C. et Caitlin MCMULLIN, « Coproduction », dans A. Farazmand (dir.), Global Encyclopedia of Public Administration, Public Policy, and Governance, Cham: Springer International Publishing, 2017, p. 1-6.

Jaimie Cudmore

BA (Double majeure en géographie [urbanisme] et développement international), Université McGill (2008); B. URP (Post-Bacc.), Ryerson University (2011); M. ARCH (Maîtrise post professionnelle, design urbain et logement), Université McGill (2012)

Pour l’année universitaire 2018-2019, Jaimie Cudmore prendra part aux activités du CRIEM à titre de boursière doctorale BMO. Ses intérêts de recherche et ses spécialités regroupent l'apprentissage du design et de l’aménagement en milieu communautaire, la justice spatiale, l'intersectionnalité, le design transformatif, la géographie humaine, l’aménagement et les paysages culturels.

Jaimie Cudmore est candidate au doctorat à l'École d'architecture Peter Guo-hua Fu de l'Université McGill. Son travail est centré sur l'enseignement du design, des modes de transformation et des sites d'apprentissage axés sur la communauté. Son projet de recherche explore les collaborations professionnelles et locales pour promouvoir l’alphabétisation civique et l'engagement par le biais des contes et de l’art. À l'heure actuelle, Jaimie Cudmore est l'une des coordinatrices d’un projet de recherche-action mené par deux organismes sans but lucratif : Suspicious Fish, un programme d’art et d’alphabétisation intergénérationnel, et le regroupement d’organismes communautaires Literacy Quebec, en partenariat avec le McGill University Social Equity and Diversity Education (SEDE) Office et la Faculté de gestion Desautels. Ce projet vise à créer un lieu d’apprentissage hors campus, dirigé par la communauté etdestiné aux étudiants, aux membres de la communauté de tous âges et d’autres acteurs de la société civile. Pour en apprendre davantage, visitez le site du projet : swstories.org.

Sélection de publications

  • Cudmore, J., Kong H. (lead), Luka N. et Dumas A., « Deliberative democracy and digital urban design in a Canadian city: The case of the McGill Online Design Studio », dans Lindsedth C, Prins, J.E.J. et Guise Rosina M. (dir.), Digital democracy in a globalised world, Londres, Edward Elgar, 2017.
  • Cudmore, J., Luka N., Gendron P-É., Mikadze V., « Planning for the possible in the Quartier des spectacles », dans Harel S., Thibert J., Lussier L., Le Quartier des spectacles et le chantier de l'imaginaire montréalais, Québec, Presses de l’Université Laval, 2015.
  • Cudmore, J., Luka N., Bornstein L., Vachon G., Weinstock D. et Kong H., « Engaging reurbanism: Experiment with digitally-mediated community-based design in Canadian cities », Mediacity 5 Conference, Plymouth, Royaume-Uni, 2015.
  • Cudmore, J., « Considering graffiti as active ambiance in public space », dans Ambiances in action: Proceedings of the 2nd International Congress on Ambiances, Ambiances in Action, 2nd International Congress on Ambiances, (633-638), International Ambiances Network, 2013.