Promoting an inclusive transition to the circular economy: a case for immigrant entrepreneurs in Montreal

How can the City of Montreal educate and mobilize its diverse entrepreneurs and include them in the ecological transition? More specifically, how to ensure their participation in the transition from a linear economy to one that is more circular?

This executive summary lays out highlights from the report Promoting an inclusive transition to the circular economy: a case for immigrant entrepreneurs in Montreal, written by Max Bell School Master of Public Policy students as part of the 2022 Policy Lab.

Access the summary and presentation below, and read their full report here.

Résumé en français à suivre.


As part of its ecological commitments, Montréal has the ambition to implement a circular economy transition. Contrary to the traditional linear economy—which features a take-make-waste line of materials for production and consumption—a circular economy model promotes the reusing, repairing, refurbishing and recycling of existing materials and products.

The circular economy agenda in Montréal has yet to place a focus on the participation of diverse entrepreneurs. This is an issue prevalent globally in current circular economy research and practice. For Montréal, it is a missed opportunity given the high potential of its diverse population, and the imperative of mobilizing this audience for a successful transition.

The development of the circular economy agenda has furthermore been dominated by a technical approach that focuses mainly on the industrial processes in large firms. There is a need, globally and also in Montréal, to further include small and medium-size businesses in the transition.

This report seeks to address these two issues by adopting the lens of a just transition. This concept is broadly understood as a transition that brings together both social justice concerns and the ecological transition to build a sustainable society. A just transition also aligns the circular economy transition with the UN sustainable development goals (SDGs), which the city of Montréal is seeking to achieve through its various policies.

In the context of Montréal, this report argues that focusing on “immigrant entrepreneurs” in the circular transition is a good starting point toward a just transition.

Existing desk research, insights from stakeholder interviews, and policy case studies were consulted to develop this report and propose actionable recommendations for the municipal government of Montréal to mobilize its immigrant entrepreneur in the transition.

Immigrant entrepreneurs need targeted support from the municipal government due to their unique challenges. Data indicates that immigrant entrepreneurs are mostly concentrated in the service sectors and are more likely to operate small-scale or micro firms compared to native-born entrepreneurs. These types of businesses are sidelined by the current circular economy ecosystem in Montréal.

A successful circular economy transition requires a particular set of business enablers to be in place. In the case of immigrant entrepreneurs, financial opportunity is the most powerful enabler towards circularity.

Immigrant entrepreneurs face heightened barriers to adopting circularity, which include understanding the complexity in the regulatory environment, financial obstacles and the lack of local networks.

While the municipal government has taken considerable steps to accelerate the circular transition, a few gaps remain for immigrant entrepreneurs to successfully engage in this transition:

  1. Funding: The existing funding system does not accommodate the unique needs of immigrant entrepreneurs. Targeted circular economy funding that is specific to SMEs (smaller sized firms) and the service sector will provide greater inclusion of immigrant entrepreneurs in the funding ecosystem.
  2. Knowledge: Insufficient awareness of relevant information on circular business models and circular economy strategies is a significant impediment to transition for entrepreneurs. Having the appropriate knowledge brokers and knowledge dissemination tools can alleviate the information asymmetries for immigrant entrepreneurs.
  3. Agenda setting: So far, a few actors have played a central role in the development of the circular economy agenda in Montréal. Bringing together diverse actors in Montréal’s ecosystem will help the municipal government develop an inclusive circular economy ecosystem. In addition, improving diversity data collection can enhance the municipal government’s understanding of their circular initiatives and the inclusiveness of the transition.

The recommendations presented by this report focus on addressing the three aforementioned gaps.

Recommendations

Funding Recommendations

Recommendation 1: A Circular Economy Microcredit Loan Microcredit lenders offer a more inclusive and alternative source of funding, as they tend to have fewer requirements on credit history or firms with low annual revenues.

Recommendation 2: Launch of ‘Go Circular!’ competition for Immigrant Entrepreneurs A circular economy competition will provide greater visibility and financing opportunities for immigrant entrepreneurs. A competitive environment will help foster the creation of innovative ideas among Montréal’s immigrant entrepreneurs.

Knowledge Recommendations

Recommendation 3: A Consumer-facing website showcasing circular products Providing a tech-based platform for circular businesses will allow immigrant entrepreneurs to gain visibility, and potentially capture a new market of environmentally sensitive customers.

Recommendation 4: A Circular Transition training program led by diversity-driven incubators Diversity-driven incubator services can address the knowledge gap faced by immigrant entrepreneurs by providing accessible and practical knowledge of circular business models and strategies.

Agenda-setting Recommendations

Recommendation 5: A Circular Economy Business Working Group A multi-stakeholder approach, facilitated through the ‘circular economy business working group’ will ensure that the municipal government is well-informed on the diverse needs of the business community.

Recommendation 6: Establish a data collection practice capturing diversity within Montréal’s circular initiatives The collection of disaggregated data will allow the municipal government to comprehend the underlying state of diversity in existing circular initiatives and set an inclusive agenda within Montréal’s circular economy.


Résolue à protéger l’environnement, Montréal souhaite amorcer une transition vers une économie circulaire. Contrairement à l’usuelle économie linéaire, qui se résume à extraire, transformer et jeter les matières destinées à la production et à la consommation, ce modèle économique vise à promouvoir la réutilisation, la réparation, la remise à neuf et le recyclage des matériaux et des produits existants.

À Montréal, les programmes d’économie circulaire tardent à impliquer la participation des communautés entrepreneuriales. C’est là un problème récurrent dans les récentes recherches et pratiques sur ce modèle économique à l’échelle planétaire. La ville de Montréal, pour sa part, passe à côté d’une occasion en or, compte tenu du fort potentiel de sa population diversifiée et de la nécessité de mobiliser un tel public pour favoriser le succès de la transition.

Le développement de l’économie circulaire est également dominé par une approche technique visant essentiellement les processus industriels des grandes entreprises. La nécessité d’inclure les petites et moyennes organisations dans la transition se fait non seulement sentir à Montréal, mais aussi partout ailleurs dans le monde.

Ce rapport aborde ces deux questions dans l’optique d’une transition juste, concept qui englobe à la fois des préoccupations de justice sociale et un virage écologique pour bâtir une société durable. La transition juste conjugue aussi l’économie circulaire et les objectifs de développement durable de l’ONU, que la Ville de Montréal cherche à atteindre avec ses diverses politiques.

En ce qui concerne la ville de Montréal, ce rapport souligne que faire fond sur les « entrepreneurs immigrants » pour transitionner vers une économie circulaire constitue un excellent point de départ en vue d’une transition juste.

Ce rapport est fondé sur des recherches documentaires, des constatations tirées d’entrevues avec divers acteurs et des études de cas en politiques publiques. Il propose également des mesures concrètes à la Ville de Montréal pour rallier ses entrepreneurs immigrants à la transition.

Les entrepreneurs immigrants ont besoin d’une aide ciblée de la part de l’administration municipale pour relever les défis uniques auxquels ils font face. En effet, d’après les statistiques, ils œuvrent principalement dans le secteur des services et sont plus souvent à la tête de petites ou microentreprises, contrairement aux entrepreneurs originaires de la région. L’actuel écosystème d’économie circulaire, à Montréal, relègue ces catégories d’entreprises au second plan.

Pour assurer le succès de la transition vers une économie circulaire, il faut mettre en place un ensemble de catalyseurs bien particuliers. Dans le cas des entrepreneurs immigrants, les occasions financières sont les plus puissants moyens de parvenir à la circularité.

Les entrepreneurs immigrants qui souhaitent adopter un modèle de circularité sont confrontés à de plus grands obstacles que les autres : compréhension d’un milieu réglementaire complexe, difficultés financières et manque de connexions dans les communautés locales.

Même si l’administration municipale a mis en place d’importantes mesures pour accélérer la transition vers la circularité, il faut encore combler quelques lacunes pour que les entrepreneurs immigrants participent pleinement à ce mouvement :

  1. Financement : Le système de financement actuel ne prend pas en compte les besoins particuliers des entrepreneurs immigrants. Un financement axé sur l’économie circulaire et adapté aux petites et moyennes entreprises (PME) ainsi qu’au secteur des services favoriserait leur inclusion dans cet écosystème.
  2. Connaissances : La méconnaissance des ressources pertinentes sur les modèles d’affaires et les stratégies de l’économie circulaire est une entrave majeure à la transition chez les entrepreneurs. Si l’on met à leur disposition des courtiers du savoir et des outils de transmission d’informations appropriés, il sera possible de pallier l’asymétrie de l’information chez les entrepreneurs immigrants.
  3. Élaboration d’un programme : Pour l’instant, seul un petit nombre d’acteurs ont joué un rôle central dans le développement de l’économie circulaire à Montréal. En alliant différents intervenants de son écosystème, la Ville sera en mesure de créer un modèle inclusif. De plus, l’amélioration des techniques de cueillette de données sur la diversité lui permettra de mieux comprendre les initiatives de circularité et de rendre la transition plus inclusive.

Les recommandations présentées dans ce rapport ont pour but de suppléer à ces trois lacunes.

Recommandations

Recommandations liées au financement

Recommandation 1 : Offre de microcrédit axé sur l’économie circulaire

Le microcrédit constitue une autre possibilité de financement plus inclusive étant donné ses exigences réduites quant aux antécédents de crédit et au revenu annuel de certaines entreprises.

Recommandation 2 : Lancement du concours « Osez la circularité! » à l’intention des entrepreneurs immigrants

Ce concours incitatif donnerait une meilleure visibilité et offrirait plus d’occasions de financement aux entrepreneurs immigrants de Montréal. Un environnement compétitif favoriserait chez eux l’émergence d’idées novatrices.

Recommandations liées aux connaissances

Recommandation 3 : Création d’un site Internet présentant aux consommateurs des produits issus de l’économie circulaire

La création d’une plateforme électronique pour les entreprises adhérant à l’économie circulaire donnerait aux entrepreneurs immigrants une meilleure visibilité et la possibilité de pénétrer un nouveau marché constitué d’une clientèle écoresponsable.

Recommandation 4 : Mise en œuvre d’un programme de formation sur la transition circulaire dirigé par des incubateurs d’entrepreneurs issus de la diversité

Ces services d’incubateurs contribueront à corriger les lacunes auxquelles font face les entrepreneurs immigrants en leur donnant accès à des informations pratiques sur les modèles d’affaires et les stratégies de l’économie circulaire.

Recommandations liées à l’élaboration de programmes

Recommandation 5 : Mise sur pied d’un groupe de travail formé d’entrepreneurs adhérant à l’économie circulaire

L’adoption d’une approche multilatérale, au moyen d’un groupe de travail formé d’entrepreneurs adhérant à l’économie circulaire, permettra à l’administration de bien s’informer des différents besoins dans le milieu des affaires.

Recommandation 6 : Établissement d’une méthode de cueillette de données prenant en compte la diversité dans les initiatives de Montréal concernant la circularité

La cueillette de données désagrégées permettra à l’administration de mieux saisir l’état sous-jacent de la diversité dans les initiatives actuelles liées à la circularité et de mettre en place un programme inclusif dans l’économie circulaire de la ville.


Download the full version of this report here.


This Policy Lab was presented by our MPPs on July 12, 2022. Watch the video below:


About the authors:

Emma DurandEmma Durand

MPP Class of 2022


Munesuishe MafusireMunesuishe (Mune) Mafusire

MPP Class of 2022


Zola MirengeZola Mirenge

MPP Class of 2022


Peng PangyingPeng Pangying

MPP Class of 2022

See the rest of the 2022 Policy Lab reports

Events

There are currently no events available.

Twitter

Back to top