Recherche en organization des services sur l'Alzheimer (ROSA)

Évaluation des modèles de soins implantés en première ligne pour les personnes souffrant de la maladie d’Alzheimer et maladies apparentées

 

 

Isabelle Vedel (McGill U, QC)

Howard Bergman (McGill, QC)

Carrie McAiney (McMaster U, ON)

Susan Bronskill (ICES, ON)

Paula Rochon (U of Toronto, ON)

Yves Couturier (U de Sherbrooke, QC)

Tibor Schuster (McGill U, QC)

Erin Strumpf (McGill U, QC)

Sarah Pakzad (U of Moncton, NB)

 

Contexte

Le Québec, l’Ontario et le Nouveau-Brunswick ont beaucoup œuvré pour développer et mettre en place des modèles de soins collaboratifs et innovants, en première ligne, afin d’améliorer le repérage, l’accès et les soins pour les patients atteints de la maladie d’Alzheimer et maladies apparentées ainsi que pour leurs proches aidants (Bergman, 2009; Lee, 2010; Moore, 2012). Même si le contexte, le développement et l’implantation des modèles diffèrent entre ces provinces, ils partagent une vision commune : offrir aux personnes âgées souffrant de démence des soins compréhensifs, continus et centrés sur le patient, et ce en temps opportun et de façon collaborative avec les différents professionnels de la santé. Ces modèles ont démontré leur faisabilité quant à leur capacité d’adoption par la première ligne et ont su engendrer la satisfaction des patients et des cliniciens (Vedel, 2012; Lee, 2010; Moore, 2012). Malgré tout, aucune évaluation systématique n’a été conduite à ce jour.

Objectifs

1) Déterminer l’association entre des éléments clés potentiels (composantes du modèle de soins, caractéristiques individuelles, cliniques et organisationnelles) et l’efficacité de la prise en charge des patients avec maladie d’Alzheimer ou apparentées (repérage, diagnostic, qualité du suivi, continuité des soins et utilisation des médicaments).       

2) Décrire les stratégies d’implémentation mises en place, identifier les éléments clés pour un développement réussi ainsi que les stratégies d’implémentation optimales pour un déploiement à l’échelle du Canada.

3) Produire des données descriptives des tendances sur la qualité de soins et l’utilisation des services de santé pour les patients nouvellement diagnostiqués avec démence, selon le sexe, à travers le temps, pour les trois provinces.

4) Produire des résultats rapides, pertinents et exploitables pour les partenaires afin de faciliter l’adaptation, la dissémination et la pérennité de ces modèles dans les provinces participantes ainsi qu’à travers le Canada.

Méthode et plan de recherche

Nous utiliserons une méthode mixte convergente.

Pour répondre à l’objectif 1, une étude quantitative transversale dans 28 groupes de médecine de famille et Family Health Teams sera faite en 2017. Les résultats d’intérêt sont : un score de qualité des soins en démence, le pourcentage de diagnostics de démence, le pourcentage de tests cognitifs effectués et l’utilisation des services de soins spécialisés. Les données seront collectées par une revue rétrospective des dossiers médicaux, des questionnaires pour mesurer les connaissances, les attitudes et les pratiques des cliniciens et un questionnaire organisationnel pour mesurer les caractéristiques des sites.

Pour répondre à l’objectif 2, nous utiliserons une étude qualitative descriptive et exploratoire de cas multiples avec des niveaux d’analyse imbriqués. Parmi les 28 sites de l’étude observationnelle, 10 sites en Ontario, 10 sites au Québec et 2 sites au Nouveau-Brunswick seront sélectionnés. Nous utiliserons 3 sources de données : a) des documents clés sur les sites; b) des entrevues semi-dirigées en 2017 et en 2019 avec 1 gestionnaire/administrateur et 3 cliniciens dans chaque site ainsi qu’un représentant haut-placé du Ministère de la Santé de chaque province. Nous conduirons également des entrevues avec 2 patients souffrants de démence par site en 2019; c) les données du questionnaire organisationnel recueillie en 2017 seront réutilisées et une deuxième collecte sera effectuée en 2019.

Pour répondre à l’objectif 3, nous utiliserons des données de santé administratives au niveau provincial pour décrire et comparer des tendances populationnelles à travers le temps.

Pour répondre à l’objectif 4, une stratégie de transfert de connaissances intégrée couplée à une approche participative sera utilisée. Un comité de partenaires composé de représentants de patients, de décideurs, de gestionnaires et de cliniciens est activement impliqué tout au long de l’étude. Les résultats seront fournis aux sites et aux partenaires dès qu’ils seront disponible afin de faciliter la dissémination à travers le Canada.

Impact

Les facteurs clés pour un changement rapide du système de santé qui soutient les patients et les familles vivants avec la démence seront identifiés. Ces facteurs incluent : 1) des améliorations notables de l’accès, de la qualité, de la continuité des soins et de la satisfaction; 2) une amélioration des connaissances des cliniciens de première ligne, de leur confiance et de leur capacité à traiter cette population; 3) des améliorations au niveau de la collaboration entre première ligne et les spécialistes dans les soins de démence et 4) des stratégies de dissémination des innovations à travers le Canada.

Pour plus d’information, merci de contacter Dre Isabelle Vedel (isabelle.vedel [at] mcgill.ca) ou Genevieve Arsenault-Lapierre (genevieve.arsenault-lapierre [at] mail.mcgill.ca), ou bien par téléphone au (+1) 514-398-9144.