Évidence d'Abus Selon des Indicateurs (EASI)

EASI :The Elder Abuse Suspicion Index ©

Subventionné par les IRSC, l’outil EASI a été développé et validé en anglais et en français (1) pour aider les médecins de famille à identifier chez leurs patients les signes d’abus aux aînés. Considérant que la maltraitance et la négligence des aînés est un phénomène complexe comprenant une multitude de facteurs de risque, nombre d’hypothèses sur son étiologie, et un large spectre de manifestations physiques et psychologiques, le EASI n’a pas été conçu en tant qu’outil de dépistage au sens traditionnel. Le EASI vise plutôt le respect du processus décisionnel et des stratégies diagnostiques qui sont normalement utilisées lorsque qu’une situation problématique est soupçonnée. Le but est donc plutôt d’affiner la capacité de détection des médecins sur le phénomène de l’abus aux aînés, afin d’encourager le(la) clinicien(ne) à approfondir l’investigation, ou de demander la permission du(de la) patient(e) pour le(la) référer vers une évaluation spécialisée par les services sociaux, les travailleurs(ses) à la protection des adultes, ou aux services policiers spécialisés.

Le EASI a été validé pour les médecins de famille de patients(es) âgés(es) de 65 ans et plus, avec un résultat Folstein MMSE de 24, ou plus élevé. Le EASI comprend uniquement 6 questions et est rapide à administrer. Les 5 premières questions sont demandées par le(la) clinicien(ne) et les réponses attendues sont sur une base de OUI/NON. La sixième question est répondue par le(la) médecin), et basée sur ses observations du(de la) patient(e). Dans la majorité des cas, la complétion du EASI demande approximativement 2 minutes (temps maximum rapporté de 5 minutes).

Les 6 questions devraient être demandées dans l’ordre selon lequel elles apparaissent sur le formulaire EASI. Une réponse affirmative (OUI) sur une plusieurs des questions 2 à 6 doit être considérée comme indicative d’une situation possible de maltraitance. Ceux(celles) souhaitant investiguer plus profondément peuvent se référer à la revue pratique de l’abus aux aînés intitulée « Understanding elder abuse in family practice » (2), ou encore à une revue ayant été créée à l’intention de certains spécialistes (3).

L’Indice de Maltraitance aux Personnes Âgées (EASI) a démontré sa pertinence dans 7 pays. (4) Des travaux supportés par le New Horizons for Seniors Program of Human Resources and Social Development Canada ont reconnu l’outil comme étant un outil accessible, et d’approche aisée en format d’auto-évaluation pour les personnes âgées (EASI-sa) (5). Les points positifs et négatifs de l’utilisation de la version administrée par les médecins, versus la version auto-administrée, ont été explorés avec l’aide de financement provenant de l’Agence Publique du Canada et sont présentement en attente de publication. L’utilisation de l’EASI dans l’exploration contextuelle des différences de genre en matière d’abus aux aînés a été évaluée lors une analyse secondaire de données provenant de l’étude des IRSC mentionnée simultanément dans un article de journal publié (6) et un chapitre de livre (7).

Des données IRSC d’analyses secondaires plus poussées, ont permis la compréhension d’approches différentes face à l’abus aux aînés, provenant de disciplines variées pouvant aider à évaluer si d’autres professions pourraient bénéficier de l’usage de l’EASI. (8)

Le besoin du corps médical d’être mieux outillé concernant la détection des situations d’abus aux personnes âgées a été mis en valeur (9), et considérant ce but, notre équipe a collaboré avec le projet du National Initiative for Care of the Elderly (NICE) et la Division of Aging and Seniors of the Public Health Agency of Canada afin the créer et d’évaluer les aspects de l’apparence et la lisibilité d’une carte EASI en format de poche, qui a été distribué aux médecins de famille à travers le Canada. (10)

Depuis Août 2020, nous avons accès à 17 versions linguistiques de l’EASI. Il y a les versions Anglophone et Francophone, validées par notre équipe, ainsi que 15 autres versions linguistiques créées internationalement par d’autres équipes. Les versions connues ont été reproduites sur cette page web avec la permission des auteurs. Nous leur sommes reconnaissants de leur collaboration et collégialité. Nous souhaitons par ailleurs l’ajout de collaborations futures et la collection de versions traduites additionnelles.

© Le Elder Abuse Suspicion Index (EASI) détient les doit d’auteur octroyés par la Canadian Intellectual Property Office (Industry Canada) en date du 21 février 2006. (Numéro d’enregistrement 10364590).
 

*Toute question relative à l'outil EASI peut être adressée à mark.yaffe [at] mcgill.ca (Dr. Mark Yaffe)

EASI- Allemand
EASI- Anglais
EASI - Chinois
EASI - Espagnol
EASI - Estonien
EASI - Finlandais
EASI - Français
EASI - Grec
EASI - Hébreu
EASI - Italien
EASI - Japonais
EASI - Letton
EASI - Népalais
EASI - Perse
EASI - Portugais
EASI - Roumain
EASI - Turc
    Droits d'Auteur

    1. © Le EASI (Évidence d'Abus Selon des Indicateurs) est protégé par des droits d'auteurs octroyés par le Canadian Intellectual Property Office (Industry Canada) en date du 21 février 2006 (Numéro d'enregistrement 10364590)

    2. © Le EASI-Ltc (Évidence d'Abus Selon des Indicateurs - Long Term Care "Soins à Long Terme") est protégé par des droits d'auteurs octroyés par le Canadian Intellectual Property Office (Industry Canada) en date du 9 novembre 2017 (Numéro d'enregistrement 114882)

     

    Permission d'usage de l'outil:

    Des copies uniques de l'EASI peuvent etre reproduites ici, pour usage en pratique individuelle.

    ​Une demande de permission doit être soumise pour la reproduction de l'EASI et son usage à plus grande échelle (dossiers santé électroniques, raison institutionelles, activités de recherche, publications et applications ayant des implications commerciales). Pour obtenir plus de renseignements, ou pour faire une demande de permission d'utilisation, s.v.p. compléter le formulaire de demande, et l'envoyer en attachement à //mark.yaffe [at] mcgill.ca">mark.yaffe [at] mcgill.ca.

     

    Références

    1. Yaffe MJ, Wolfson C, Weiss D, Lithwick M. Development and validation of a tool to assist physicians’ identification of elder abuse: The Elder Abuse Suspicion Index (EASI ©).  J Elder Abuse Negl.2008; 20 (3): 276-300.
    2. Yaffe MJ, Tazkarji B. Understanding elder abuse in family practice. Can Fam Physician 2012; 58:1336-40.
    3. Yaffe MJ.  Elder Abuse.  Chapter in Calhoun K, Eibling DE, Wax MK, Kost K.  Geriatric Otolarygology. Taylor and Francis, New York, 2006. pp.635-645.
    4. Global Response to Elder Abuse and Neglect: Building Primary Care Capacity to Deal with the Problem Worldwide: Main Report. World Health Organization. Geneva. 2008 149 pages. ISBN 978 92 4 1563581.  http://www.who.int/ageing/publications/ELDER_DocAugust08.pdf?ua=1  (Accessed July 29, 2011)
    5. Yaffe MJ, Weiss D, Lithwick M. Seniors’ Self-Administration of the Elder Abuse Suspicion Index (EASI): A Feasibility Study. J Elder Abuse Negl. 2012 ; 24(4) 277-292.  
    6. Yaffe MJ, Weiss D, Wolfson C, Lithwick M. Detection and prevalence of abuse of older males: Perspectives from family practice.  Journal of Elder Abuse and Neglect 2007; 19 (1/2): 47-60.
    7. Yaffe MJ, Weiss D, Wolfson C, Lithwick M.  Detection and  Prevalence of Abuse of Older Males: Perspectives from Family Practice. In Abuse of Older Men. (ed Kosberg, JI), Howarth Press, Binghamton, New York, 2007, pp. 47-60.
    8. Yaffe MJ, Wolfson C, Lithwick M. Professionals show different enquiry strategies for elder abuse detection: Implications for training and interprofessional care. Journal of Interprofessional Care 2009; 23(6), 646-54.
    9. Yaffe MJ. Detection and Reporting of Elder Abuse. Family Medicine 2010;42 (2): 83.
    10. Yaffe MJ, Leaney A. Technical report: An evaluation of the Elder Abuse Suspicion Index ( EASI) © pocketcard. Report prepared on behalf of the National Initiative for Care of the Elderly for the Division of Aging and Seniors of the Public Health Agency of Canada. March 2010.

     

    Back to top