Google Code for Remarketing Tag - Bloom

Maîtrise ès sciences appliquées en communication numérique multilingue

Premier diplôme du genre au Canada, la M.Sc.(A) en communication numérique multilingue est conçue pour répondre à la demande croissante en main-d’œuvre polyvalente capable de faire le pont entre la communication stratégique, la traduction et l’intelligence artificielle.

Le programme interdisciplinaire se compose d’un tronc commun et d’un stage ou projet de recherche final, et propose le choix entre deux volets interdépendants :

  • Un volet spécialisé en communication mettant l’accent sur les compétences requises pour créer, optimiser, mesurer et gérer du contenu numérique multilingue dans le cadre d’une stratégie de communication mondiale.
  • Un volet spécialisé en technologies portant sur les compétences nécessaires pour concevoir et gérer les processus de communication multilingue par une évaluation critique, sélection et intégration des technologies langagières pertinentes, en insistant plus particulièrement sur la traduction automatique et d’autres applications utilisant l’IA.
Type : Maîtrise ès sciences (appliquées)
Horaire : Temps partiel
Mode : En ligne
Crédits : 45 (cours + projet final)
Apprentissage expérientiel : Stage et projet de recherche appliquée
Unité : Technologie et innovation
Des questions?   msca-mdc.scs [at] mcgill.ca

 


 

Début des admissions à l’automne 2024

La maîtrise appliquée sera ouverte à l’admission à l’automne 2024, et le programme débutera en tant que tel à l’automne 2025. Pour recevoir un avis quand le programme sera ouvert à l’admission, cliquez sur ce lien.

Principales caractéristiques
 

Ce programme interdisciplinaire innovateur :

  • répond à la demande croissante du marché pour des professionnel·les aptes à naviguer dans les secteurs langagier, de la communication et des technologies;
  • est expressément conçu pour les professionnel·les au mitan de leur carrière ayant étudié ou travaillé dans le domaine langagier ou de la communication, et intéressera également les diplômé·es en STIM ayant œuvré dans le secteur langagier ou de la communication pendant leurs études ou dans leur emploi;
  • offre un parcours d’apprentissage qui propose diverses options pour mieux personnaliser le cheminement;
  • donne l’occasion à l’apprenant·e d’échanger avec des leaders visionnaires, des praticien·nes, des expert·es du milieu et des universitaires à l’échelle locale, nationale et internationale;
  • comprend une option de recherche appliquée qui prépare l’apprenant·e à la résolution de problèmes réels complexes et pressants, et qui stimule la réflexion critique sur les dernières avancées en interaction humain-machine dans le domaine de la communication numérique multilingue.

Perspectives de carrière


Les rapports de l’industrie confirment que les parcours professionnels et la façon de travailler des professionnel·les langagier·ères et de la communication subissent des changements majeurs. Les récents progrès de l’intelligence artificielle et des grands modèles de langage (large language models ou LLM) ne modifient pas seulement les rôles en place, mais engendrent aussi de nouvelles tâches nécessitant des compétences distinctes qui combinent expertise en traduction et en intelligence artificielle.

Les diplômé·es du programme posséderont des compétences uniques qui leur donneront la formidable occasion de contribuer au renouveau et à la compétitivité de l’industrie langagière du pays, qui repose de plus en plus sur la technologie. Ils et elles seront bien outillé·es pour occuper des rôles divers :

Volet spécialisé en communication
Responsable de réseaux sociaux (bilingue ou multilingue)
Éditeur·trice de contenu multilingue généré par l’IA
Stratège en communication mondiale
Stratège langagier·ère
Expert·e-conseil en stratégies de localisation
Spécialiste en sites Web et réseaux sociaux multilingues
Rédacteur·trice-réviseur·e de textes produits en langue source par l’IA
Éditeur·trice de transcriptions produites par l’IA
Transcréateur·trice
Réviseur·e de traduction automatique

Volet spécialisé en technologies
Spécialiste en intégration de l’IA
Directeur·trice de solutions technologiques langagières
Expert·e en interaction IA-langagier·ère
Gestionnaire des produits langagiers techniques
Gestionnaire de la mise en œuvre des technologies langagières
Architecte de solutions technologiques langagières
Spécialiste de la traduction automatique
Éthicien·ne de l’IA multilingue et expert·e en matière de conformité
Curateur·trice de données multilingues
Spécialiste multilingue en requêtes (prompt engineering)


 

D’autres rôles sont listés dans ce récent article de Slator (en anglais).


Message de la directrice du programme


La nature, les objectifs et les retombées prévisibles de la maîtrise en communication numérique multilingue évoquent trois mots pour moi : « connexion », « intégration » et « incubation ».

Le programme connecte et intègre les secteurs langagier, de la communication et de l’IA, tous névralgiques pour l’écosystème québécois et canadien, mais fonctionnant généralement en vase clos actuellement. La maîtrise contribuera donc à l’établissement d’une nouvelle grappe industrielle. Le programme connecte aussi, forcément, les (inter)disciplines qui sous-tendent ces secteurs et leurs pratiques (traductologie, localisation, communication stratégique et informatique appliquée), générant ainsi un nouveau domaine d’étude et de recherche intégrant solide expertise en communication multilingue et dernières avancées dans le domaine de l’interaction humain-machine.

La maîtrise est également un incubateur de nouvelles approches pédagogiques, de domaines de pratique émergents, de recherche appliquée et de formation de la main-d’œuvre de demain. En accueillant des apprenant·es de divers horizons professionnels et disciplinaires, elle développe le type d’éducation et de savoir interprofessionnels nécessaires à la communication dans les sociétés multilingues et multiculturelles, dans un écosystème de plus en plus numérique. Les échanges continus entre ces apprenant·es issus de différents contextes, secteurs et professions deviendront une source constante de renouveau créatif.

De même, et en conformité avec l’engagement de McGill envers l’équité, la diversité et l’inclusion, la maîtrise incorpore l’utilisation des langues officielles et de langues non officielles, ce qui la distingue considérablement des autres programmes. L’avenir des technologies passe indubitablement par la diversité linguistique. C’est pourquoi notre programme donnera tout autant des compétences techniques aux langagier·ères que des compétences langagières et en communications aux informaticien·nes.

En adoptant une approche intégrée de la communication numérique multilingue, le programme apportera aux professionnel·les d’aujourd’hui et de demain les outils nécessaires pour contribuer de manière efficace, stratégique et responsable à la revitalisation, la croissance et la viabilité du secteur de la communication numérique multilingue, au Canada et ailleurs dans le monde.

María Sierra Córdoba Serrano, Ph.D.
Professeure agrégée et directrice des études supérieures
M.Sc.(A) en communication numérique multilingue


Public cible


La maîtrise cible les professionnel·les en exercice de profils divers souhaitant se perfectionner ou se réorienter vers des postes émergents dans le secteur de la communication numérique multilingue. Par exemple :

  • traducteurs·trices et autres langagier·ères;
  • spécialistes de la communication travaillant dans des milieux bilingues ou multilingues;
  • professionnel·les du domaine des STIM (ex. informatique, linguistique informatique ou disciplines connexes) souhaitant occuper un poste en gestion des produits techniques, en analyse de données ou en développement de logiciels pour les secteurs langagier et de la communication.

Objectifs d'apprentissage


À la fin du programme, et selon la concentration choisie, les apprenant·es pourront :

  • concevoir et gérer les flux de travail en tenant compte des parties prenantes concernées et des technologies langagières pertinentes afin d’assurer l’efficacité des processus liés à la communication numérique;
  • évaluer les technologies langagières, choisir la solution de communication numérique multilingue qui convient le mieux pour répondre aux besoins organisationnels et fonctionnels, et mettre en place un plan de mise en œuvre responsable;
  • créer et gérer du contenu numérique multilingue au moyen de diverses pratiques, comme la traduction, la transcréation, la localisation, la rédaction des contenus Web multilingues et la postédition;
  • concevoir une stratégie intégrée de communication numérique multilingue s’inscrivant bien dans le cadre d’un plan global de communication;
  • se servir des recherches publiées pour formuler des recommandations fondées sur des données probantes et, le cas échéant, faire de la recherche appliquée en vue de résoudre des problèmes réels liés à la communication numérique multilingue;
  • évaluer, critiquer et donner des arguments pour influencer la formulation des politiques qui ont des retombées sur le secteur de la communication numérique multilingue et sur les professions connexes.

Mode d’enseignement


Le programme de maîtrise est offert entièrement en ligne de façon asynchrone, avec des séances en direct.


Structure du programme


Le programme compte trois grandes composantes :

  • un tronc commun qui porte sur des compétences fondamentales en traduction, en recherche appliquée, en gestion de projets, en rédaction Web et en gestion du multilinguisme;
  • un choix entre deux spécialisations, l’une consacrée à la communication et l’autre aux technologies;
  • un projet final (stage ou projet de recherche appliquée).

Le volet spécialisé en communication a pour objectif de bonifier les compétences numériques des langagier·ères et d’offrir une formation en localisation aux spécialistes en communication mondiale.

Le volet spécialisé en technologies a pour objectif de former des professionnel·les qualifié·es pour faire le pont entre les usager·ères et les gestionnaires, les équipes de vente et de développement d’outils technologiques, et les client·es des services linguistiques. En assistant les équipes de développement et en fournissant de la rétroaction, ces professionnel·les pourraient également jouer un rôle déterminant dans la conception de technologies conviviales que les professionnel·les (langagier·ères et de la communication ou d’autres secteurs) adopteront aisément.


Cours

Tronc commun (général)
15 crédits

Cours obligatoires (choisir 5 cours sur 6 selon le profil de la personne) :

CMDC 610 Modèles de gestion du multilinguisme (3 crédits)
CMDC 612 Rédaction pour le Web (3 crédits)
CMDC 614 La littératie en traduction à l’ère du numérique (3 crédits)
CMDC 616 Méthodes de recherche en communication professionnelle (3 crédits)
CMDC 618 Technologies langagières (3 crédits)
CMDC 620 Gestion de projets pour le contenu mondial (3 crédits)


Volets spécialisés
(au choix)

18 crédits

Communication mondiale localisée

  • CMDC 622 Tendances actuelles en communication numérique multilingue (3 crédits)
  • CMDC 630 Éditique multilingue (2 crédits)
  • CMDC 642 Gestion de communautés et de médias sociaux en contexte multilingue (3 crédits)
  • CMDC 644 Référencement SEO multilingue et analytique Web (3 crédits)
  • CMDC 646 Communication numérique mondiale et stratégies de localisation (3 crédits)
  • CMDC 650 Gestion de contenu multilingue dans les solutions technologiques (2 crédits)
  • CMDC 652 Laboratoire de transcréation (2 crédits)

Technologies de la communication multilingue

  • CMDC 623 Intelligence artificielle et communication multilingue (3 crédits)
  • CMDC 630 Éditique multilingue (2 crédits)
  • CMDC 643 Rédaction technique (3 crédits)
  • CMDC 645 Technologies langagières avancées : évaluation et intégration (3 crédits)
  • CMDC 647 Traduction et grands modèles de langage (LLM) (3 crédits)
  • CMDC 650 Gestion de contenu multilingue dans les solutions technologiques (2 crédits)
  • CMDC 653 Structure de données pour les langagiers (2 crédits)

Projet d’intégration
12 crédits

CMDC 694 Expérience pratique 1 (6 crédits)
CMDC 695 Expérience pratique 2 (6 crédits)
OU
CMDC 696 Stage en milieu de travail 1 (6 crédits)
CMDC 697 Stage en milieu de travail 2 (6 crédits)
OU
CMDC 698 Projet de recherche appliquée 1 (6 crédits)
CMDC 699 Projet de recherche appliquée 2 (6 crédits)


Conditions d'admission
 
  1. Détenir un baccalauréat (ou un équivalent reconnu par l’Université McGill), idéalement en traduction, en localisation, en communication, en linguistique ou en langues modernes. Un baccalauréat dans un autre domaine (dont les STIM) doublé de cours dans une discipline connexe à la traduction ou à la communication ou le fait de posséder au moins deux ans d’expérience dans le secteur langagier ou de la communication seront également considérés.
  2. Avoir conservé une moyenne cumulative finale (MCF) d’au moins 3,0 sur 4,0 ou une moyenne cumulative (MC) d’au moins 3,2 sur 4,0 pendant les deux dernières années d’études à temps plein.
  3. Participer à une entrevue d’évaluation pour déterminer si le programme convient.
  4. Rédiger une lettre d’intention de 1 000 mots en anglais, accompagnée d’un résumé en français ou dans une autre langue (selon la disponibilité des professeurs) afin d’expliquer en quoi son expérience et son parcours en font un bon candidat ou une bonne candidate pour le programme et comment ce dernier aidera à atteindre ses objectifs professionnels. Cette lettre doit être accompagnée d’un curriculum vitæ à jour.
  5. Pour toute personne titulaire d’un baccalauréat de l’extérieur du Canada, des États-Unis, de l’Australie, de la Nouvelle-Zélande ou du Royaume-Uni, obtenir une note minimale de 100 à l’examen d’anglais langue étrangère (TOEFL) en ligne, ou de 600 à l’examen sur papier, ainsi qu’un minimum de 20 points dans chacune des parties de l’examen. Fournir le code de l’Université McGill (0935) au moment de l’examen.
  6. Au choix, faire l’examen de l’IELTS (International English Language Testing Systems) au lieu du TOEFL; dans ce cas, il faudra obtenir une note minimale de 7,0 pour l’ensemble de l’examen et chacune de ses parties. Les résultats doivent être envoyés électroniquement par l’IELTS directement à l’Université McGill à l’aide du code 0935.

Back to top