Offres d'emploi

(Information en anglais seulement)

Stages dans des communautés autochtones

L’École des sciences de la communication humaine (ÉSCH) est située sur le territoire traditionnel Kanien’kehà:ka, sur un emplacement qui a longtemps servi de lieu de rencontre et d’échange entre les peuples autochtones, dont les nations Haudenosaunee et Anishinaabe. Nous reconnaissons et respectons ces nations à titre d’intendantes traditionnelles des terres et de l’eau où est située notre école.

Au cours des dernières années, l’ÉSCH a pu collaborer avec diverses communautés autochtones au Québec.

Plus récemment, l’ÉSCH a amorcé une collaboration avec le Kahnawá:ke Education Centre, qui a mené à la création de plusieurs stages cliniques passionnants à la maîtrise. Ces stages organisés avec la Kahnawà:ke Survival School et la Kateri Elementary School ont donné à nos étudiantes et étudiants à la maîtrise une occasion formidable de travailler avec des enfants et jeunes autochtones, tout en se familiarisant avec l’histoire et la culture de leur communauté. Ces stages portaient sur le développement de la lecture et de l’écriture ainsi que le développement de la parole et du langage. Nous sommes ravis d’annoncer que cette collaboration se poursuit et que davantage de stagiaires pourront tirer parti de ces occasions de formation exceptionnelles.

Ces dernières années, des initiatives semblables ont eu lieu à Eeyou Istchee (territoire cri), en collaboration avec le Conseil cri de la santé et des services sociaux de la Baie-James ainsi qu’avec la Commission scolaire crie. Les projets visaient la collaboration et les échanges pédagogiques avec des éducatrices en garderie au sujet du développement de la parole et du langage, le dépistage des troubles de la parole et du langage au préscolaire, la création de matériel pour la stimulation du langage en garderie, l’évaluation de la lecture et de l’écriture chez les élèves du secondaire, etc.

Au fil des ans, plusieurs orthophonistes diplômées de l’ÉSCH ont travaillé avec les communautés autochtones, et certaines y travaillent toujours. Le programme de formation clinique de l’École continue de collaborer avec ces orthophonistes et de leur offrir un soutien et des consultations dans le but de relever des défis liés au roulement de personnel et au manque de ressources culturellement appropriées, et d’adapter la prestation des services pour mieux répondre aux besoins des communautés (dont certaines sont très éloignées).

Plusieurs étudiantes et étudiants autochtones ont aussi suivi le programme de maîtrise en orthophonie de l’ÉSCH au cours des dernières années. L’École reconnaît l’importance d’accroître la diversité au sein de la profession d’orthophoniste et de corriger les iniquités. En multipliant les possibilités de stage dans les communautés autochtones et en faisant connaître notre profession par diverses initiatives, dont le camp Eagle Spirit Science Futures, tenu chaque année à McGill, l’ÉSCH espère encourager davantage de jeunes Autochtones à faire carrière en orthophonie.

Nous tenons à exprimer toute notre gratitude à la communauté kanien’kehà:ka de Kahnawà:ke et aux communautés cries de la Baie-James de soutenir notre programme et d’accueillir nos stagiaires.
 

 

Back to top