Bloc « Études littéraires »

Les cours de ce bloc d'« Études littéraires » offrent un complément essentiel à la formation de base des étudiants et sont regroupés en trois séries: Théorie littéraire, Œuvres et corpus et Langue française. 

Série Théorie littéraire

FREN 337 — Méthode d'analyse des textes 2
Prof. Michel Biron
Automne, lundi et mercredi, de 14h30 à 16h

Description détaillée

Aucun préalable

Contenu

Ce cours aborde l’application d’une approche critique à plusieurs textes littéraires d’époques et de genres divers. On y étudiera en particulier les notions de personnage problématique (Lukacs), de dialogisme et de carnavalesque (Bakhtine) puis de champ littéraire (Bourdieu) à partir de lectures sociocritiques d’œuvres des 19e et 20e siècles.

Formule pédagogique

Cours magistraux

Lectures obligatoires

(1) Balzac, Illusions perdues.
(2) Flaubert, Madame Bovary.
(3) Gide, Paludes.
(4) Jean-Philippe Toussain, La Salle de bain.

Recueil de textes (« Course pack »), en vente à la librairie de McGill dès la rentrée.

Tests écrits (2) : 2 x 15% 30%
Un travail de recherche (de 10-12 pages à double interligne) 40%
Un examen « formal » 30%

FREN 496 — Doctrines et idées littéraires 2
Prof. Arnaud Bernadet
Automne, lundi et mercredi, de 13h à 14h30

Description détaillée

Aucun préalable.

Contenu

Étude des doctrines et des idées ayant orienté la littérature française depuis le 19e siècle.

Formule pédagogique

Cours magistral.

Outils de travail

(1) Antonin Artaud, Le Théâtre et son double, Paris, Gallimard, Folio-Essais, 2008.
(2) Charles Baudelaire, Écrits sur la littérature, Paris, Le Livre de Poche, 2005.
(3) André Breton, Manifestes du surréalisme, Paris, Gallimard, Folio-Essais, 2003.
(4) Victor Hugo, Préface de Cromwell, Paris, Garnier-Flammarion, 1997.
(5) Madame de Staël, De la littérature, Paris, Garnier/Flammarion, 1997.

Évaluation

Présence et participation 10%
Tests en classe 45%
Travail sur dossier 45%

 


Série Œuvres et courants


FREN 250 — Littérature française avant 1800
Prof. Normand Doiron
Automne, mardi et jeudi, de 11h30 à 13h

Description détaillée

Aucun préalable.

Contenu

Survol des grandes périodes, des grandes écoles, des grands auteurs de la littérature française d'Ancien Régime (du Moyen-Âge au XVIIIesiècle) : le roman de chevalerie, le grotesque rabelaisien, l'humanisme de Guillaume Budé, pétrarquisme et platonisme chez Ronsard, Corneille et la fin de société féodale, Molière et la préciosité, La Rochefoucauld et les moralistes du Grand Siècle, Racine et la nouvelle tragédie, Voltaire et l'ironie, Diderot et le sensualisme, Rousseau et l'autobiographie.

Le cours commence par une introduction à l'étude des textes anciens : édition critique, choix du texte de base, établissement des variantes. Il comporte une initiation à l'ancien français. L'accent sera mis sur la rhétorique, qui représente l'outil avec lequel on étudie la littérature dans l'Ancien Régime.

Formule pédagogique

Cours magistral

Lectures obligatoires

Cahier de cours, disponible au début du semestre à la librairie de McGill

Évaluation

Premier examen écrit 40%
Examen final 60%

FREN 251 — Littérature française depuis 1800
Mme Marie Mossé
Automne, lundi et mercredi, de 8h30 à 10h

Description détaillée

Aucun préalable.

Contenu

Ce cours propose un panorama de la littérature française depuis 1800. Le parcours chronologique d’un corpus de textes empruntant aux genres littéraires les plus variés -roman, théâtre, poésie, essai- visera à l’acquisition de solides connaissances sur les principaux mouvements qui ont engendré cette littérature, du romantisme jusqu’au Nouveau Roman, ainsi que sur le contexte historique et les spécificités stylistiques de leur production.

Les textes étudiés répondront à une thématique commune : le voyage. Itinéraire initiatique d’un Chateaubriand dans le Nouveau Monde, vacances vaudevillesques du Monsieur Perrichon de Labiche, ou encore pérégrinations réelles et réinventées d’un Henri Michaux... Peu importe ce qu’écrivains et êtres de papier attendent du voyage, ce dernier entretient un rapport fécond avec la littérature. Comme elle, il réenchante le monde, il en affirme l’irréductible altérité et le mystère à une époque où la figure fantasmatique du voyageur, peu à peu, fait place à celle du touriste dans un univers que l’on juge –à tort ?- arpenté en totalité. L’espace, ceux qui l’habitent et celui qui le parcourt font alors l’objet d’une incessante (re-)découverte, au travers de déplacements réels et concrets, ou imaginaires et métaphoriques. Au fil d’une réflexion où les métamorphoses du concept d’exotisme seront envisagées de manière cardinale, des rêveries romantiques peignant et mythifiant l’Ailleurs jusqu’au décentrement assumé du voyageur moderne sous les auspices de Nicolas Bouvier et de Claude Lévi-Strauss, il s’agira donc de penser le voyage dans tous ses états, qu’il soit simple source d’inspiration, véritable objet poétique ou paradigme de la création littéraire.

Formule pédagogique

Cours magistral

Lectures obligatoires

Œuvres littéraires:

(1) François-René de Chateaubriand, Itinéraire de Paris à Jérusalem, éd. Gallimard, Folio Classique, Paris, 2005 (ISBN : 978-2070415168).
(2) Charles BAUDELAIRE, Les Fleurs du Mal, éd. LGF, Le Livre de Poche, Les Classiques de poche, Paris, 1972 (ISBN : 978-2253007104).
(3) Victor SEGALEN, Les Immémoriaux, éd. LGF, Le Livre de Poche, Les Classiques de poche, Paris, 2001 (ISBN : 978-2253160571).
(4) Paul CLAUDEL, Partage de Midi, éd. Gallimard, Folio, Paris, 1972 (ISBN : 978-2070362455).
(5) Michel BUTOR, La Modification, Les Editions de Minuit, Double, Paris, 1980 (ISBN : 2-7073-0312-7).

Œuvres critiques sur l'exotisme:

(1) Victor SEGALEN, Essai sur l’exotisme, éd. LGF, Le Livre de Poche, Biblio Essais, Paris, 1999 (ISBN : 978- 2253038610).
(2) Claude LEVI-STRAUSS, Tristes tropiques, éd. Pocket, Terre humaine Poche, Littérature, Paris, 2001 (ISBN : 978-2266119825).

Évaluation

À définir.

FREN 251 — Littérature française depuis 1800
Prof. Alain Farah
Hiver, lundi et mercredi, de 14h30 à 16h

Description détaillée

Aucun préalable.

Contenu

Ce cours propose un panorama de la littérature française qui va des débuts du XIXe siècle jusqu’à nos jours. Composé de romans, de pièces de théâtre, de poèmes et d’essais, ce parcours de lecture posera la question, inévitable, des liens entre littérature et politique. Il s’agira ainsi de comprendre la «situation» des œuvres et des auteurs en regard des paradigmes esthétiques et idéologiques de leur époque. L’objectif de ce cours consiste à développer des connaissances générales (sur les principaux mouvements et écoles, mais aussi sur les notions de désir, de style, d’engagement et d’avant-garde) tout en portant un regard critique sur la pratique sociale de la littérature.

Formule pédagogique

Cours magistral

Lectures obligatoires

(1) H. Balzac, Sarrazine, Éditions Allia.
(2) G. Flaubert, L’éducation sentimentale, Folio.
(3) A. Breton, Nadja, Folio.
(4) S. Beckett, Fin de partie, Minuit.
(5) M. Duras, L’amant, Minuit.

Un recueil de textes (« Course Pack ») sera également vendu à la librairie de McGill au début du trimestre.

Évaluation

Tests (2) 40%
Travail final 50%
Présence en classe 10%

FREN 252 — Littérature québécoise
Prof. Michel Biron
Hiver, mardi et jeudi, de 10h à 11h30

Description détaillée

Aucun préalable.

Contenu

Introduction à la littérature québécoise des origines à nos jours. Aperçu des grandes périodes et des courants principaux. Présentation de quelques auteurs majeurs et analyse de quatre œuvres représentatives..

Formule pédagogique

Cours magistraux.

Lectures obligatoires

(1) Louis Hémon, Maria Chapdelaine, Montréal, Boréal, coll. « Boréal compact ».
(2) Marie-Claire Blais, Une saison dans la vie d’Emmanuel, Montréal, Boréal, coll. « Boréal compact ».
(3) Réjean Ducharme, L’Hiver de force, Paris, Gallimard, coll. « Folio ».
(4) Suzanne Jacob, Rouge, mère et fils, Montréal, Boréal, coll. « Boréal compact ».

Un recueil de textes (« Course Pack ») sera également vendu à la librairie de McGill au début du trimestre.

Évaluation

Deux tests en classe, sans notes ni livres (2 x 20%).  40%
Examen final (« formal »), sans notes ni livres 60%

Les deux tests en classe comprendront chacun deux parties:

  • contrôle des connaissances présentées en classe
  • contrôle de la lecture des œuvres au programme et des textes réunis dans le receuil de textes (« Course pack »)

L’examen portera sur l’ensemble de la matière du cours tout en mettant l’accent sur les quatre œuvres étudiées. Il n’y aura pas de possibilité d’effectuer des travaux supplémentaires pour améliorer sa note; les étudiants ayant obtenu la note F ou J pourront se présenter à un examen de reprise d’une valeur de 100%.


FREN 355 — Littérature française du XXe siècle: les sentiers du roman
Prof. Mbaye Diouf
Hiver, mardi et jeudi, de 14h30 à 16h

Description détaillée

Aucun préalable. Les étudiants qui s'inscrivent à ce cours doivent cependant avoir une connaissance de base de l'histoire littéraire et connaître les grands principes de la dissertation littéraire.

Contenu

Le cours de Littérature française du XXe siècle I présente la variété des thèmes et des formes du roman en France dans un contexte marqué par deux guerres mondiales et de profonds bouleversements philosophiques, géopolitiques, socioéconomiques et esthétiques. Il analyse les pratiques narratives très personnalisées de cette période qui éclatent le récit, remettent en cause les fondements mêmes du roman et modifient le rapport de la fiction au réel. Du roman cyclique au témoignage de guerre, du roman de l’absurde au Nouveau roman, en passant par le roman féministe et l’autofiction, le cours étudie les différents visages du roman français du siècle dernier et les discours théoriques qui l’encadrent. Sur la base de textes majeurs et grâce notamment aux ressources de la sociocritique et de la narratologie, il est question d’amener les étudiant.e.s à découvrir et à interroger les nouveaux sentiers du roman (auteur, récit, personnage, intrigue, procédés, genre, langage).

Formule pédagogique

- introductions générales
- analyses d’œuvres intégrales et d’extraits de textes critiques et théoriques
- lectures dirigées et comparées d’extraits
- projections et commentaires de documents audiovisuels
- invitation possible d’intervenant.e.s

Lectures obligatoires

Marie Ndiaye, Rosie Carpe, Paris, Minuit, 2001. ISBN : 2707317403
Georges Perec, La disparition, Paris, Gallimard, 1989 [1969]. ISBN : 207071523X
Albert Camus, L’Étranger, Paris, Folio, 2005 [1942]. ISBN : 2070360024

Évaluation

À déterminer.


FREN 366 — Littérature de la Renaissance 1
Prof. Diane Desrosiers
Hiver, lundi et mercredi, de 10h à 11h30

Description détaillée

Aucun préalable

Contenu

Panorama de la littérature française du XVIe siècle à travers l’étude de quelques textes représentatifs des principaux courants et genres littéraires de la Renaissance. Nous nous proposons d’examiner, dans ses grandes lignes, le contexte politique, culturel et religieux de la première moitié du XVIe siècle. Puis, nous préciserons le contenu d’un certain nombre de concepts fréquemment utilisés : « Renaissance », « humanisme », « évangélisme », « Réforme ». Nous aborderons enfin les écrits de deux femmes écrivains et de deux auteurs masculins, représentant d’une part la poésie ludique et satirique (Clément Marot) ainsi que la poésie amoureuse (Louise Labé) et, d’autre part, la prose narrative : la « nouvelle » (Marguerite de Navarre) et le « roman » (François Rabelais).

Formule pédagogique

Les cours prendront la forme d’exposés magistraux, ce qui n’exclut pas évidemment la participation des étudiants.

Lectures obligatoires

(1) MAROT, Clément. « L’Enfer », dans L’Adolescence clémentine, Frank Lestringant (éd.), Paris, Gallimard, 1987, coll. «Poésie», p. 245-258.
(2) NAVARRE, Marguerite de. Le « Prologue », les nouvelles de la « Première journée » ainsi que les nouvelles 11, 32 et 67, dans l’Heptaméron, Simone de Reyff (éd.), Paris, Flammarion, 1982, coll. « GF », no 355, pp. 39-131, 295-300, 458-461.
(3) LABÉ, Louise. « Débat de Folie et d’Amour », dans Œuvres complètes, François Rigolot (éd.), Paris, Flammarion, 1986, coll. « GF », no 413, pp. 40-103.
(4) RABELAIS, François. Pantagruel, édition bilingue, Marie-Madeleine Fragonard (éd.), Paris, Pocket, 1998, coll. « Classiques », no 6204.

Évaluation

Dossier de lecture 40%
Analyse textuelle 45%
Présence et participation 15%

Le dossier de lecture comprend les textes suivants:

  • Clément MAROT. « L’Enfer » (10%)
  • Marguerite de NAVARRE. Le « Prologue », les nouvelles de la « Première journée » ainsi que les nouvelles 11, 32 et 67, dans l’Heptaméron (10%)
  • Louise LABÉ. « Débat de Folie et d’Amour » (10%)
  • François RABELAIS. Pantagruel (10%)

L'analyse textuelle comporte:

  • Choix d'un texte et d'une problématique (5%)
  • Constitution d'une bibliographie critique commentée (10%)
  • Travail écrit d'une dizaine de pages (30%)

FREN 372 — Littérature québécoise 1
Prof. Jane Everett
Automne, lundi et mercredi, de 8h30 à 10h

Description détaillée

Aucun préalable.

Contenu

Ce cours portera sur l’œuvre d’André Major (1942 —). L'accent sera mis sur ses textes de fiction et de nature autobiographique. 

Formule pédagogique

Cours magistraux et séances de discussion structurée.

Lectures obligatoires

(1) Major, André. Le Cabochon, Montréal, L'Hexagone / Typo, 1989 (1964).

(2) Major, André. À quoi ça rime?, Montréal, Boréal, 2013.

(3) Recueil de textes (« Course Pack »): FREN 372 — Littérature québécoise 1, disponible à la librairie de McGill

Évaluation

Assiduité en classe et participation 10%
Deux contrôles de lecture 20%
Une bibliographie critique 20%
Un travail de recherche (de 10 à 12 pages à double interligne) 50%

FREN 380 — Littérature de la francophonie
Prof. Mbaye Diouf
Hiver, mardi et jeudi, de 10h à 11h25

Description détaillée

Aucun préalable.

Contenu

Les études littéraires françaises sont souvent marquées par une différenciation entre deux mondes, deux manières de représenter le monde, de faire de la littérature : celles du « Nord » et celles du « Sud ». Cette division binaire cache cependant l’immense diversité de ce qu’on désigne par « littératures francophones » en tant que champ d’étude spécifique – par différenciation aux champs hispanique, arabophone ou anglophone. Le cours Littératures de la francophonie propose une présentation générale de l’espace et des littératures francophones. Il passe en revue les particularités géopolitiques et culturelles de ses différentes régions et examine les productions artistiques et les contextes de création de ses écrivains et de ses acteurs culturels d’une manière générale. Le cours soulignera que les littératures francophones émergent et se développent dans des contextes historiques différents, expriment des civilisations diverses et découvrent des esthétiques multiples à travers des langages très variés. De l’Île Maurice au Maroc, en passant la Côte d’ivoire et le Sénégal, ces littératures s’approprient différemment la langue française et s’épanouissent dans un contexte mondial marqué par des convergences de valeurs mais aussi des divergences d’idéologies. À travers les œuvres d’auteurs comme Fatou Diome, Ananda Devi ou encore Ahmadou Kourouma, les étudiant.e.s analyseront la fictionalisation de cultures et de croyances séculaires ainsi que les langages littéraires d’un espace géographique et sociolinguistique pluriel mais peu ou mal connu, afin de se familiariser avec d’autres modèles narratifs, poétiques et discursifs en langue française.

Formule pédagogique

- introductions générales et supports cartographiques,
- analyses d’œuvres intégrales et d’extraits de textes critiques et théoriques
- lectures dirigées et comparées d’extraits  
- présentations orales encadrées des étudiant.e.s,
- projections et commentaires de documents audiovisuels
- invitation éventuelle d’intervenant.e.s.

Lectures obligatoires

Fatou Diome, Inassouvies, vos vies, Paris, Flammarion, 2008. ISBN : 2081213532
Ananda Devi, Ève et ses décombres, Paris, Gallimard, 2006. ISBN : 2070776182
Ahmadou Kourouma, Allah n’est pas obligé, Paris, Seuil, 2000. ISBN : 2020427877

Évaluation

À déterminer.


FREN 455 — Littérature médiévale 1
Prof. Isabelle Arseneau
Automne, mardi et jeudi, de 13h à 14h30

Description détaillée

Aucun préalable. Cours ouvert à tous les étudiants. Surtout à ceux qui pensent ne pas aimer la littérature des vieux siècles…

Contenu

Littérature médiévale 1 cherche à faire découvrir quelques-uns des grands textes qui ont marqué l’émergence et l’affirmation de la littérature en langue française entre les XIe et XVe siècles. Ce cours, qui s’appuiera sur l’analyse détaillée de quelques œuvres médiévales majeures (La Chanson de Roland, les romans de Tristan, Le Jeu de la Feuillée et les Poésies de François Villon) et d’un certain nombre d’« extraits choisis », poursuit un double objectif : permettre aux étudiants de fréquenter et de commenter un corpus représentatif des différentes formes sous lesquelles se sont manifestés, au Moyen Âge, les genres narratif, lyrique et dramatique et rendre compte de la spécificité des contextes historique et linguistique des textes à l’étude.

Formule pédagogique

Cours magistraux et exposés oraux.

Lectures obligatoires

(1) La Chanson de Roland, édition et traduction de Jean Dufournet, Paris, Flammarion, coll. « GF », 1993.
(2) Tristan et Yseut. Les poèmes français. La saga norroise(extraits), édition et traduction Philippe Walter, Paris, Librairie générale française / Le Livre de Poche, coll. « Lettres gothiques », 1989.
(3) Adam de la Halle, Le Jeu de la Feuillée, édition et traduction de Jean Dufournet, Paris, Flammarion, coll. « GF », 1989.
(4) François Villon, Poésies, édition et traduction de Jean Dufournet, Paris, Flammarion, coll. « GF », 1992.

Un recueil de textes photocopiés (« Course Pack ») sera également vendu à la librairie de McGill au début du trimestre.

Évaluation

Explication de texte 25%
Dissertation sur table 30%
Travail d'analyse et de recherche 45%

FREN 458 — Littérature du XVIIe siècle 2
Prof. Normand Doiron
Hiver, lundi et mercredi, de 16h à 17h30

Description détaillée

Aucun préalable.

Contenu

Étude de l'évolution des mœurs et des sensibilités du XVIe au XVIIesiècle : des manières de table, aux manières de se tenir, de s'habiller, de parler, de rêver, de concevoir le corps et la sexualité. Les travaux de Norbert Élias, sur la transformation d’une société de guerriers en société de cour, seront au centre de notre réflexion.

Disparition progressive de la violence publique, apparition de nouvelles contraintes psychologiques qui se lisent dans les traités de cour : du Livre du courtisan (Il Libro del cortegiano, 1528) de Baldassar Castiglione ; au traité de L'honnête homme (1637) de Nicolas Faret ; à L'esprit de cour (1666) de René Bary.

Il s’agit de dégager de l’ensemble des prescriptions morales qu’on trouve dans les traités, non seulement un code de comportement, auquel se conforme le courtisan, mais encore les mécanismes psychiques qui gouvernent la conscience de l’intérieur. Car la morale de cour fut le creuset où s'est élaborée la psychologie de l'homme moderne. Elle fut l'école où les individus apprirent à contrôler leurs pulsions.

Nous parcourrons le chemin qui va des traités de morale de l'époque de Freud sur la psychanalyse ; des bienséances, aux profondeurs de la psyché.

Formule pédagogique

Cours magistral, forte incitation à la participation.

Lectures obligatoires

Cahier de cours, disponible en début de trimestre à la librairie de McGill.

Évaluation

Présentation (1 page) du traévail écrit, avec un titre précis, une bibliographie d'une dizaine de titres étroitement liés au sujet 10%
Bref exposé (8-10 min.) portant sur l'un des textes au programme 20%
Examen écrit, en classe, sur l'ensemble de la matière 30%
Dissertation sur un sujet directement lié au cours (8-10 pages) 40%

FREN 480 — Littérature québécoise contemporaine
Prof. Alain Farah
Hiver, lundi et mercredi, de 8h30 à 10h

Description détaillée

Aucun préalable

Contenu

Le récit bref québécois. Des précisions seront fournies lors du premier cours.

Formule pédagogique

Cours magistraux et séances de discussion structurée.

Lectures obligatoires

À déterminer.

Évaluation

À déterminer.


FREN 482 — Littérature du XIXe siècle 2: Balzac et Flaubert
Prof. Isabelle Daunais
Automne, lundi et mercredi, de 16h à 17h30

Description détaillée

Aucun préalable

Contenu

Ce cours a pour but de voir comment Balzac et Flaubert sont au fondement de la modernité romanesque telle qu'elle apparaît au dix-neuvième siècle et se poursuit jusqu'à nous (y compris dans la contestation). Plus précisément, le cours a comme objectif d'étudier la façon dont ces deux écrivains à bien des égards «opposés» (Balzac est le romancier de l'abondance, de la puissance de l'imagination, des intrigues, de la parole conteuse; Flaubert est le romancier de l'«art pur», de l'effacement de l'auteur, des sujets ordinaires de la vie et de leur ironie) ont chacun élargi l'art romanesque en en faisant l'un des principaux moyens d'exploration du réel et de l'existence et en lui apportant de nouveaux moyens narratifs. Le cours s'intéressera à la poétique de chacun des deux auteurs dans une perspective comparatiste, à partir de l'étude d'un choix de leurs œuvres.

Formule pédagogique

Cours magistraux.

Lectures obligatoires

(1) Balzac, La peau de chagrin
(2) Balzac, Le père Goriot
(3) Balzac, Le chef-d'œuvre inconnu
(4) Flaubert, L'éducation sentimentale
(5) Flaubert, Trois contes

Évaluation

Un test de mi-session 20%
Un travail écrit 50%
Un examen «formal » 30%

 


Série Langue française


FREN 231 — Linguistique française
M. Michael Akinpelu
Automne, lundi et mercredi, de 8h30 à 10h

Description détaillée

Aucun préalable. Une bonne connaissance de la langue française est nécessaire.

Contenu

Ce cours qui est une introduction générale à la linguistique française, vise à favoriser la compréhension des différentes composantes de la langue française par l’étude des principaux champs d’études qui caractérisent le domaine, notamment la syntaxe, la phonologie, la phonétique, la  lexicologie, la sémantique, la morphologie et la pragmatique.

Formule pédagogique

Exposés théoriques et exercices d'application.

Lectures obligatoires

Zemmour, David. Initiation à la linguistique, Paris, Ellipses, 2008.

Cet ouvrage est en vente à la librairie de McGill, tout comme le recueil de textes du cours, dont la lecture est également obligatoire.

Évaluation

Présence et participation 10%
Exposé et présentation 10%
2 tests écrits en classe 40%
Travail final à la maison 40%

FREN 434 — Sociolinguistique du français
Prof. Chantal Bouchard
Automne, mardi et jeudi, de 11h30 à 13h

Description détaillée

Aucun préalable

Contenu

Introduction générale : linguistique et sociolinguistique. Principales notions de sociolinguistique. Structures sociolinguistiques du français au  Québec : indicateurs, marqueurs et stéréotypes. Langues en contact : diglossie, bilinguisme, multilinguisme, sabirs et créoles. La norme : formation de la langue commune, normes régionales, norme scolaire. Planification linguistique, politique linguistique.

Formule pédagogique

Cours magistraux.

Lectures obligatoires

(1) Bouchard, C. On n’emprunte qu’aux riches ; la valeur sociolinguistique et symbolique des emprunts, Montréal, Fides, 1999.
(2) Detey, S., Durand, J., Laks, B. et Lyche C. Les variétés de français dans l'espace francophone, ressources pour l'enseignement, Paris, Éditions Ophrys, 2010.
(3) Ostiguy, L. et C. Tousignant. Le français au Québec, normes et usages, Montréal, Guérin universitaire, 1993.

Évaluation

Tests (2) 50%
Un travail écrit 40%
Présence et participation 10%

FREN 491 — Langage et littérature 2
Prof. Arnaud Bernadet
Hiver, lundi et mercredi, de 11h30 à 13h

Description détaillée

Aucun préalable

Contenu

À quoi servent le point-virgule, le tiret ou les parenthèses ? Pourquoi met-on un « -x » à la place du « -s » ou un tréma sur « haïr » ? Comment justifier les points redoublés « !? » ou expliquer le « -h » dans « cahier » ? L’objectif prioritaire de ce cours est de décrire et d’analyser les formes graphiques de la langue française, sous leurs deux aspects fondamentaux :

- l’orthographe, considérée au rang de norme écrite de la langue, est réputée difficile. Pourtant, elle ne répond pas à des règles strictement arbitraires. Son rôle ne se réduit pas à représenter les phonèmes, mais a trait également à la morphosyntaxe et au sens.

- la ponctuation, loin d’être accessoire, revêt une fonction capitale dans la division et l’organisation de la phrase. Elle engage alors le souffle et le rythme du sujet parlant. Mais elle ne se confond pas avec les signes de ponctuation eux-mêmes, et peut même s’étendre à l’échelle de la page.

Ainsi, l’orthographe et la ponctuation répondent à un système dont il faut restituer à la fois la cohérence et l’histoire. Cible de critiques, à l’origine de réformes consensuelles, mouvementées voire très violentes, le système graphique a été cependant un lieu privilégié de réflexion et de pratique pour les écrivains, liant créativité linguistique et invention artistique.

Formule pédagogique

Cours magistraux et exercices écrits.

Lectures obligatoires

Un recueil de textes (« course pack ») sera disponible à la librairie de McGill.

Évaluation

Tests (3) 10% + 15% + 20%
Travail sur dossier 45%
Présence et participation 10%

 

Étiquettes: 
Back to top