McGill Alert / Alerte de McGill

Updated: Thu, 07/18/2024 - 18:12

Gradual reopening continues on downtown campus. See Campus Public Safety website for details.

La réouverture graduelle du campus du centre-ville se poursuit. Complément d'information : Direction de la protection et de la prévention.

La MAG redonne : tirer parti de l’analyse des données pour étendre la formation, l’accompagnement et le financement aux étudiantes et étudiants africains


La campagne annuelle « La MAG redonne » de la Faculté de gestion Desautels de l’Université McGill offre aux organismes sans but lucratif, aux petites et moyennes entreprises et aux organisations non gouvernementales la possibilité de tirer parti de l’expertise en données de nos étudiants et étudiantes à la maîtrise en analytique de gestion (MAG) afin d’atteindre leurs objectifs d’analyse des données.

Le Projet de transition de la Fondation Mastercard (FMC) à l’Université McGill en est un excellent exemple. Lancé en 2020, ce projet s’appuie sur le Programme de bourses de la FMC à l’Université. Ce programme inauguré en 2013 offre des bourses aux étudiantes et étudiants africains de talent qui se démarquent par leur leadership en philanthropie. La cohorte actuelle compte 53 boursiers et boursières de 16 nations différentes dans neuf facultés ou écoles de l’Université.

Dr. Nii AddyM. Nii Addy, ancien professeur adjoint (recherche) à la Faculté de gestion Desautels de l’Université McGill et actuel directeur associé (relations avec l’Afrique) et conseiller principal en relations externes au Bureau du premier vice-principal exécutif adjoint (études et vie étudiante), a soumis sa proposition de projet à l’équipe de la MAG en 2021. Elle s’appuyait sur le travail de 2020 des étudiants et étudiantes à la MAG. Son objectif? Bâtir une base de données et concevoir des outils pour éclairer les décideurs et décideuses de l’Université McGill et du Programme de bourses de la FMC pour leur permettre d’offrir le soutien nécessaire aux boursiers et boursières et, par extension, à d’autres étudiantes et étudiants africains.

Maguette PayeMaguette Paye (MAG 2021) était fort enthousiaste de participer au projet.

« Ce projet était mon premier choix, car il combinait deux choses qui me passionnent énormément : l’analyse des données et le développement international en Afrique, le continent dont je suis originaire », affirme Mme Paye.

Selon le professeur Addy, l’un des principaux défis rencontrés au début du Projet de transition de la FMC était le manque de données structurées après l’obtention des diplômes afin d’éclairer son équipe sur ce qui favorise la transition des bousiers et boursières vers le marché du travail.

« Nous avons commencé par différents tableaux Excel obtenus de différentes sources. Il y en avait partout, et nous nous demandions comment conceptualiser ces informations, explique le professeur Addy. Notre objectif ultime était de créer un tableau de bord nous permettant de regarder les données et d’analyser quels diplômés et diplômées font des stages ou du perfectionnement professionnel, et de quel soutien ils ont besoin dans leurs recherches d’emploi ou leurs projets entrepreneuriaux. »

Le professeur Addy a félicité Mme Paye pour être parvenue à mettre sur pied la base de données Access à partir de zéro. Il ajoute qu’en plus de posséder beaucoup de connaissances et d’expertise, elle est arrivée à s’adapter rapidement et à acquérir de nouvelles compétences à mesure que le projet progressait.

Les projets « La MAG redonne » offrent l’avantage, par rapport aux projets de synthèse d’entreprise que les étudiants et étudiantes terminent en dix mois, d’être une ultime occasion de mettre en pratique tous les apprentissages tirés du programme avec un objectif clair.

Mme Paye précise : « Ils sont plus pragmatiques. Vous avez un objectif et peu de temps pour le réaliser. Vous voulez y arriver. J’ai pu conceptualiser le portrait global dans ma tête et travailler à sa concrétisation grâce aux connaissances acquises tout au long de la MAG. J’ai utilisé tout ce que j’avais appris, notamment dans le cadre du projet de synthèse communautaire réalisé à la fin du programme. »

Avec le soutien de l’équipe du Projet de transition de la FMC de l’Université McGill et de la personne chargée de l’accompagner dans le cadre de la MAG, Mme Paye a réussi à poser les fondements de la base de données et du tableau de bord et à les développer.

« La communication était excellente. Nous avions souvent des rencontres, et les membres de l’équipe du Projet de transition de la FMC m’ont vraiment aidée à comprendre les défis rencontrés et comment je pouvais les aider grâce à ce que j’avais appris, soutient Mme Paye. Cet aspect du projet était absolument fondamental. »

Selon le professeur Addy, ce qui rend l’expérience dans le cadre du Projet de transition de la FMC formidable, c’est que l’équipe peut mettre à profit l’analyse des données pour mieux répondre aux besoins des boursiers et boursières, même après l’obtention de leur diplôme.

« Tout ce que nous avons établi jusqu’à maintenant sur le plan de la structure, de la conceptualisation, des types d’outils à utiliser et de l’interface frontale et dorsale, elle y a contribué, affirme le professeur Addy. Par la suite, une autre personne a poursuivi son travail de soutien à la recherche. Je viens d’ailleurs de soumettre une nouvelle proposition à l’équipe de la MAG, et j’espère que nous aurons quelqu’un pour continuer de nous aider. J’ai beaucoup travaillé auprès d’étudiants et étudiantes au fil des ans, et je crois fortement au potentiel des projets d’apprentissage par l’expérience comme “La MAG redonne” pour le perfectionnement étudiant et la résolution de problèmes concrets. »

Ce que Mme Paye a préféré de l’expérience était de participer à un programme dont les objectifs concordaient avec ses propres passions et valeurs. De plus, elle met maintenant en pratique ce qu’elle a appris tout au long du projet dans ses activités quotidiennes comme consultante, Omnia IA chez Deloitte.

« J’ai beaucoup appris sur l’organisation du Projet de transition de la FMC de l’Université McGill et sur les défis rencontrés par l’équipe en matière de données, affirme-t-elle. Lorsqu’on offre des services-conseils en technologie, il est essentiel de bien définir les besoins. C’est la première étape. J’ai été bien formée pour le faire. C’est quelque chose que je fais chaque jour, dans tous les projets. En plus d’acquérir des compétences techniques, j’ai pu me perfectionner en gestion de bases de données et en gouvernance des données. »

Dans l’ensemble, la collaboration a été fructueuse tant pour Mme Paye que pour l’équipe du Projet de transition de la FMC du professeur Addy.

« Sa contribution a été cruciale. Sans son travail, nous n’aurions pas la capacité aujourd’hui d’utiliser les données pour le bon fonctionnement du programme, soutient le professeur Addy. Nos activités ont pris de l’ampleur. Si nous n’avions pas mis en place toute cette structure, les défis seraient énormes. Nous utilisons essentiellement l’outil Access qu’elle a créé. »


Maîtrise en analytique de gestion

Apprenez-en plus sur la maîtrise en analytique de gestion (MAG) de l’Université McGill.

Back to top