Quick Links

Gérez votre dette


Bien gérer votre dette et préserver votre cote de crédit, c'est essentiel. Remplissez le Guide budgétaire, prenez connaissance des regrets habituels des étudiants endettés et prenez conseil auprès de nos conseillers d'aide financière, vous serez en mesure de rembourser vos dettes rapidement et facilement.


Surveillez votre dette

Votre dette d'étudiant est le fait de différents éléments (prêts gouvernementaux, prêts bancaires) dont le montant peut différer d'une année à l'autre, d'où la difficulté d'en suivre l'évolution. De plus, si les prêts étudiants des gouvernements n'exigent aucun paiement d'intérêt ou de capital durant vos études, il en va parfois autrement des prêts bancaires et des autres dettes de consommation. Il vous faudra toujours effectuer ce paiement et en tenir compte dans votre budget.

La feuille de calcul Dette de l'étudiant (onglet 1 de la Trousse de l'étudiant prudent) vous sera utile pour tenir la liste à jour de vos emprunts, chaque année, et de rester au fait des conditions de certains types de prêt.

Instructions

  • Entrez le montant des prêts étudiants des gouvernements que vous avez reçus ou que vous recevrez pour chacune de vos années d'études.
  • Entrez le montant de tous vos soldes impayés de carte de crédit et de vos prêts bancaires.
  • Dans les cases de calcul, dressez une liste plus détaillée de vos prêts bancaires, marges de crédit et soldes impayés de carte de crédit, en date d'aujourd'hui, en précisant les conditions qui s'y rattachent.

Une fois que vous aurez calculé le montant total de votre dette et les montants totaux par type, consultez les conditions de remboursement de vos prêts étudiants et gouvernementaux. Vous devez par exemple savoir à quelle date les intérêts commenceront à courir, quels seront les remboursements mensuels minimaux et ce qui arrivera si vous ne trouvez pas immédiatement un emploi à la fin de vos études. Vous ne savez pas où trouver ces informations ou vous avez besoin d'aide pour en comprendre le sens? Adressez-vous à l'un de nos conseillers d'aide financière!


Informations et conseils en matière de remboursement de dette

S'endetter est toujours un peu angoissant, mais rappelez-vous qu'emprunter pour étudier c'est investir en vous et en votre avenir. Une fois sur le marché du travail, vous constaterez rapidement le rendement financier de cet investissement. Cela dit, un peu d'informations peut vous faire beaucoup épargner.

Les conseillers du Service d'aide financière vous seront une source précieuse d'informations sur :

  • la gestion des différentes sources d'endettement (à laquelle faut-il s'attaquer en priorité?);
  • le processus de remboursement des prêts gouvernementaux;
  • les programmes de réduction de la dette et d'étalement de prêts.

Les étudiants du Québec et des autres provinces sont invités à prendre rendez-vous pour une séance d'information personnalisée sur la gestion de la dette. Étudiants américains : les informations en matière de remboursement de prêts varient; nous vous conseillons donc de consulter votre agent serveur. Pour plus d'informations sur le processus de remboursement, veuillez vous reporter au site studentloans.gov.


Regrets habituels

Informez-vous de vos droits et responsabilités. Donnez-vous les moyens de prendre des décisons éclairées. Inspirez-vous de ces ereurs typiques commises par des étudiants qui se sont confiés au Service d'aide financière. Ces cas ne sont donnés qu'à titre informatif et ne sauraient être considérés comme des conseils professionnels applicables à votre situation particulière.

Ne pas présenter sa demande d'aide gouvernementale à temps

  • L'issue de votre demande pourrait vous causer une surprise; il vaut mieux en être informé tôt afin de pouvoir s'ajuster.
  • Des suppléments de retard et des frais d'intérêt sur des factures pourraient vous être imposés si le versement de l'aide gouvernementale accuse du retard et vous force à recourir à votre carte de crédit ou à d'autres formes d'endettement plus coûteuses.
  • Certains gouvernements calculent au prorata l'aide demandée après le début de la période d'études concernée. Ainsi, en Ontario, le RAFEO réduit l'aide accordée chaque jour, à compter de 45 jour après le début du trimestre.
  • Vous risquez de ne pas être admissible au maximum initial prévu (voir RAFEO, ci-dessus), ce qui pourrait aussi réduire le montant de radiation de dette auquel vous auriez droit (vous pourriez recevoir 7 500 $ plutôt que 9 000 $; l'écart de 1 500 $ aurait pu être radié).
  • À défaut de remplir les documents supplémentaires concernant des prêts en cours (notamment pour demander le maintien de l'exemption d'intérêt), vous pourriez vous retrouver techniquement en état de cessation de paiement et d'obligation de remboursement.

Ne pas conserver une pleine charge de cours

  • À moins que vous ne soyez réputé(e) étudiant(e) à temps plein (selon les gouvernements, ce peut être le cas si vous êtes en situation de handicap ou chargé(e) de famille), l'inscription à temps partiel entraîne une perte d'aide gouvernementale, un trop-payé et (ou) l'obligation de rembourser des prêts antérieurs.
  • En menant rapidement à bien votre programme, vous réduirez votre endettement et vous vous ménagerez une marge de manoeuvre face aux délais prescrits.

Rembourser ses prêts gouvernementaux avant ses soldes de carte ou de marge de crédit

  • Les soldes impayés de carte de crédit font aussi partie de votre endettement et sont frappés d'intérêts beaucoup plus élevés.
  • Rembourser d'abord ses prêts gouvernementaux, c'est se priver des avantages des programmes de remboursement offerts par les gouvernements.

Consolider ses prêts étudiants et ses dettes de consommation ou marge de crédit

  • Vous perdrez votre droit au crédit d'impôt (17 % sur intérêts versés).
  • Vous n'aurez plus droit au remboursement différé des prêts gouvernementaux si vous retournez aux études.
  • Vous n'aurez plus accès aux programmes d'aide au remboursement des gouvernements qui offrent plus de flexibilité que les banques.
  • Quel que soit votre statut d'inscription, l'intérêt sur les prêts et marges de crédit bancaires commence à courir dès le premier jour.
  • Rappelez-vous que les banques veillent à leurs propres intérêts et ne se préoccuperont pas nécessairement de votre bien-être financier général.

Interrompre ses études pour travailler et économiser et rembourser plus que le minimum exigé, voire la totalité des prêts gouvernementaux

  • Pas d'économies et AUCUNE aide gouvernementale à votre retour aux études en raison du revenu gagné.
  • Le remboursement des prêts antérieurs ne peut plus être différé et doit commencer.

Ne pas soumettre sa déclaration de revenu

  • Vous vous priverez de votre remboursement d'impôts et de TPS.
  • Si le gouvernement ne peut pas vérifier votre revenu, l'évaluation de vos besoins pourrait être compromise. De plus, certaines provinces refuseront de convertir en bourses la proportion prédéterminée de vos prêts. Consultez notre page Préparer vos impôts pour plus d'info!

Cesser de rembourser ou ne pas rembourser ses prêts gouvernementaux

  • Ne pas contacter les agents serveurs / le CSNPE / sa banque
  • Ne pas comprendre que les programmes de remboursement offrent des options et des mesures flexibles.
  • Mauvaise note de crédit; dossier transmis à une agence de recouvrement; répercussions éventuelles sur l'achat de biens exigeant des vérifications de solvabilité (auto, maison).
  • Vous pouvez négocie!