Un étudiant assis devant le terrain de football du stade Molson de McGill.

Étudiants autochtones

Comment m’inscrire?

Trouvez d’abord un programme qui vous intéresse et consultez les conditions d’admission. Les exigences diffèrent en fonction du dernier établissement fréquenté.

S’ils le souhaitent, les étudiants autochtones peuvent s’autodéclarer comme tels et joindre à leur demande d’admission un essai personnel pour aider les évaluateurs à comprendre leurs perspectives, leurs expériences et leurs motivations. Ils auront ainsi accès à des conseils, à des services et à du financement conçus expressément pour les étudiants autochtones.

Trois étudiants assis sur la colline du campus McGill.

Communauté soudée

Les étudiants autochtones forment un groupe uni sur le campus. La Maison des peuples autochtones est un lieu d’échange et de détente où il est possible d’obtenir du soutien pédagogique et culturel.

 Portrait d'une étudiante de McGill devant un vitrail.

Financement garanti

L’Université s’est associée à Indspire pour offrir des bourses allant de 2 000 $ à 10 000 $ et inciter ainsi les jeunes autochtones à s’inscrire à McGill.
 

Activités universitaires et culturelles

La Maison des peuples autochtones organise des séances de tambours et de perlage, un dîner hebdomadaire de soupe et de bannique, et un pow-wow annuel. Des activités universitaires ont également lieu tout au long de l’année.

Savoirs autochtones sur le campus

Saviez-vous que vous pouviez apprendre à parler le kanien’keha (mohawk) à McGill? Dans le cadre de notre programme d’études autochtones – en pleine expansion –, nous tenons des conférences et invitons une fois par année un détenteur du savoir sur le campus.

Logement

 

La Maison des peuples autochtones offre quelques chambres aux étudiants, et McGill propose plusieurs autres options si vous voulez vivre sur le campus. Vous pouvez aussi trouver un logement abordable en ville!

 Portrait de Tomas Jirousek, étudiant de McGill, portant une coiffe traditionnelle autochtone.

Soif de justice

Tomas Jirousek (B.A., 2020) a profité de son passage à McGill pour promouvoir la justice sociale et soutenir les étudiants autochtones. Aujourd’hui diplômé de la Faculté des arts – il a eu l’honneur de prononcer le discours d’adieu à la collation des grades –, il poursuit ses études en droit à l’Université de Toronto.

Découvrez l’expérience de Tomas à McGill.

Portrait du Dr Elaine Kilabuk devant un fond enneigé.

Des soins de santé pour les Inuits

La Dre Elaine Kilabuk (MDCM, 2015) est la première médecin inuite diplômée de McGill. C’est après avoir constaté le manque de soins médicaux offerts dans les communautés éloignées du Nord qu’elle a décidé d’étudier la médecine.

Découvrez pourquoi elle voudrait qu’il y ait plus de médecins inuits dans l’Arctique.

Back to top