Montréal remporte le Défi des villes intelligentes

L’Université McGill figure parmi la longue liste de partenaires ayant permis à la Ville de Montréal de remporter, hier, le premier Défi des villes intelligentes.

Ce concours pancanadien organisé par Infrastructures Canada vise à encourager les municipalités de toutes tailles à faire appel aux technologies et les données connectées afin d’améliorer la vie de leurs citoyens.

Montréal et 36 porteurs de projets, dont le Centre de Recherches Interdisciplinaires en Études Montréalaises (CRIEM) de l’Université McGill, ont remporté un montant de 50 millions de dollars pour leur proposition d’améliorer la mobilité et l’accès à l’alimentation dans la métropole.

Ce projet promet à terme de façonner une collectivité innovante, de dynamiser la vie de quartier en favorisant l'engagement citoyen et de mettre à profit les outils de l'écosystème d'innovation montréalais pour répondre aux enjeux ciblés par la Ville.

Grâce à ce prix, Montréal compte notamment augmenter l’accès aux services de proximité en misant sur une offre de transports collectifs améliorée et des moyens transports innovants comme l’auto-partage à la demande, les véhicules autonomes et le vélo partage. La démarche vise notamment à permettre aux populations vulnérables d’avoir « un meilleur accès à une alimentation de qualité », peut-on lire dans le dossier de candidature de la municipalité.

La Ville de Montréal, en collaboration avec neuf organismes partenaires tels que Moisson Montréal, procédera à la mise en place d’un Système alimentaire local intégré. Le CRIEM sera chargé de mesurer l’impact de celui-ci grâce à la mise sur pied l’Observatoire des récits de Montréal. Ce projet, axé sur une utilisation sociale des données ouvertes, permettra de mieux comprendre les réalités de la métropole et de mesurer, par la collecte et l'analyse de données qualitatives et quantitatives, le rendement et la portée du Système alimentaire local intégré.