Isabelle Daunais a reçu le prix André-Laurendeau 2017 de l’Acfas

Isabelle Daunais, professeure au Département de langue et littérature françaises de l’Université McGill, a reçu le prix André-Laurendeau 2017 en sciences humaines de l’Acfas, une distinction qui vient souligner sa contribution à notre conception de la littérature et à l’usage que nous en faisons.

La professeure Daunais a été honorée le 8 novembre, lors du gala annuel de l’Association francophone pour le savoir (Acfas) pour avoir apporté « une véritable révolution » dans la façon d’étudier et de lire les romans. Selon l’Association, Isabelle Daunais « renouvelle radicalement les façons d’aborder le roman, en l’élevant d’un simple genre parmi d’autres à un art à part entière ».

En 2015, Mme Daunais faisait paraître Le roman sans aventure aux Éditions du Boréal, un ouvrage acclamé par la critique. Lorsque nous lisons un roman, s’y demande-t-elle, que nous apprend-il sur le monde de ses personnages et que permet-il de découvrir qu’aucune autre forme de pensée ne nous permet de comprendre.

L’an dernier, la professeure Daunais a reçu le Prix Killam en sciences humaines du Conseil des arts du Canada.


Isabelle Daunais of McGill’s Département de langue et littérature françaises has been awarded the 2017 Acfas André-Laurendeau prize in the humanities, for her role in reshaping the way readers think about and use literature.

Prof. Daunais received the award in the evening of Nov. 8 at the annual gala of the Association francophone pour le savoir (Acfas), which credited her with sparking “a real revolution” in the way we study and read novels. “She is radically renewing ways of approaching the novel, elevating it from just one simple genre among others to a full-fledged art.”

Daunais’s critically acclaimed 2015 book, Le roman sans aventure (Les Éditions du Boréal), explored questions such as: What does a novel communicate about the world of its inhabitants? What can it teach us about our relation to the world that other forms of thought do not teach us?

Last year, Daunais was awarded the Canada Council for the Arts’ Killam Prize in Humanities.