Vient de paraître : Liberté universitaire et justice sociale d’Isabelle Arseneau et Arnaud Bernadet

Nouvelles

Publié: 6sep2022

Tentatives de censure. Conférences annulées. Accusations de racisme. Menaces contre des enseignants. Depuis plus d’une dizaine d’années, les universités semblent aux prises avec la cancel culture et un nouveau courant de justice sociale ( autrement appelé « woke », terme galvaudé s’il en est ). Le Québec n’échappe pas à cette poussée morale qu’il associait jusque-là aux sociétés voisines. À la suite de « l’affaire Lieutenant-Duval » qui a éclaté à l’université d’Ottawa et d’autres incidents révélés dans plusieurs institutions de la province, le gouvernement a adopté le 3 juin 2022 une loi destinée à reconnaître et protéger la liberté universitaire. Ainsi, il est permis de dire que c’est entre ces deux termes, liberté universitaire et justice sociale, que s’est fixé et par là aussi simplifié le débat qui anime aujourd’hui le monde de l’enseignement et de la recherche. Peut-on subordonner la liberté universitaire à la justice sociale ? Les opposer ? Ou favoriser l’une au détriment de l’autre ? Autant de questions fondées sur des amalgames, qui dissimulent souvent eux-mêmes une vision managériale du monde universitaire. C’est à défaire cette fausse alternative que s’attache cet essai en déjouant les prises de position polarisées et en redonnant tous leurs droits à la critique et à la nuance.

Le livre paru aux Éditions Liber est disponible en librairie.

Back to top