Vient de paraître: «La Vie au long cours. Essais sur le temps du roman» d'Isabelle Daunais

Nouvelles

Publié: 13fév2021


Dans la vingtaine de textes qui composent La Vie au long cours, qui portent aussi bien sur les grandes oeuvres de l’histoire du roman (Cervantès, Balzac, Flaubert, Proust, Gabrielle Roy) que certaines de ses réalisations les plus actuelles (Marie NDiaye, Karl Ove Knausgaard, Hallgrímur Helgason, Yannis Kiourtsakis, Dominique Fortier), Isabelle Daunais explore une dimension essentielle de l’art romanesque qui passe trop souvent inaperçue : de toutes les formes d’art, le roman est le seul qui a le pouvoir (et le souci) de saisir la vie humaine et le monde dans leur durée. Plus qu’aux moments mémorables ou spectaculaires qui ponctuent la vie et parfois la transforment, c’est à la continuité du monde et de la réalité qu’il s’intéresse, à tout ce que les actions, les désirs ou les révoltes de l’individu n’atteignent pas et qui, à long terme et quoi qu’il arrive, demeure le fond permanent de l’existence humaine.

 

Voir l'entretien avec Isabelle Daunais: «Réflexions humanistes sur la faculté du roman à remettre en perspective notre notion du temps».

 

Back to top