Colloque «Ce que la traduction fait au roman : le rôle des textes traduits dans l’évolution du genre romanesque francophone (XIXe-XXIe siècles)»

Évènement

Pavillon des Arts salle 160, 853, rue Sherbrooke Ouest, Montréal, QC, H3A 0G5, CA

 

Ce colloque part de l’hypothèse que la traduction modifie le champ littéraire d’accueil et constitue une force transformatrice qui contribue à façonner en profondeur l’histoire littéraire. Toute histoire littéraire nationale, par conséquent, serait incomplète si on ne prenait en compte la place que les textes traduits y occupent, ainsi que les processus qui ont accompagné leur importation et leur réception.

À partir de ces prémisses, ce colloque s’intéresse à l’impact, passé et actuel (du XIXe siècle à nos jours), des romans traduits vers le français sur l’évolution du genre romanesque francophone, notamment au niveau des politiques éditoriales, de la constitution de nouveaux canons littéraires, du regard que les écrivains portent sur le roman et de l’écriture-même des œuvres romanesques.

Le colloque vise aussi bien les études portant sur le rapport individuel entre un écrivain et une œuvre traduite que les approches adoptant une visée plus large.

 

Comité organisateur:  Cecilia Benaglia (San Diego State University), Audrey Coussy, Isabelle Daunais, Gillian Lane-Mercier.

 

PROGRAMME

JEUDI 25 OCTOBRE 2018 (salle Arts 160)

9.15 Accueil des participant.es.

9.30 Ouverture.

9.45-10.45 Conférence plénière : Rainier Grutman (Université d’Ottawa), «Le roman français :a novel idea ?».

10.45-11.00 Discussion.

11-11.15 Pause

11.15-11.45 Lucia Quaquarelli et Adrien Frenay (Université Paris Nanterre, France) : «I didn’t bother to notice the color of his shadows. Coupes, réécritures, adaptations : quand la traduction produit du roman “noir”.»

11.45-12.15 Kodjo Attikpoé (Memorial University of Newfoundland) : «Décloisonner l’espace littéraire pour la jeunesse : réflexions sur quelques romans anglophones et lusophones africains traduits en français.»

12.15-12.35 Discussion.

12.35- 14.15 Déjeuner

14.30-15.00 Patrick Hersant (Université Paris 8, France): «Traduction et réception du Portrait de l’artiste: le premier Joyce français.»

15.00-15.30 Katherine Ashley (Acadia University): «D’Hetzel au Mercure de France : R.L. Stevenson chez les maisons d’édition parisiennes.»

15.30-16.00 Rosemarie Fournier-Guillemette (Université du Québec à Montréal): «Jane Austen en France : effacement et survivance de la voix auctoriale.»

16.00-16.30 Discussion et fin de la première journée.

 

VENDREDI 26 OCTOBRE 2018 (salle Ferrier 105)

9.15 Accueil des participant.es.

9.30-10.00 Renato Rodriguez-Lefebvre (Université de Montréal): «Les titres sans qualités: tensions et horizons de L'Homme sans qualités.»

10.00-10.30 Gabrielle Roy-Chevarier (Cégep du Vieux-Montréal): «Dostoïevski à La Nouvelle Revue française: pour la beauté des romans d’une folle longueur.»

10.30-11.00 Ludivine Bouton-Kelly (Université de Nantes, France): «Mimer la langue, la forme, le sujet pour écrire : des Vies imaginaires de Marcel Schwob aux Vies minuscules de Pierre Michon.»

11-11.30 Discussion.

11.30-11.45 Pause

11.45-12.45 Conférence plénière: Sherry Simon (Université Concordia), «La traduction inachevée: l’écriture mixophonique au Québec».

12.45-13.00 Discussion et mot de clôture.

 

Coordonnées

Contact: 
Audrey Coussy
Courriel: 
audrey.coussy [at] mcgill.ca