Four McGill Law students and grads to clerk at Supreme Court of Canada next year

News

Published: 7Apr2020
Clockwise from top left: Frédéric Bertrand, Marie-Hélène Lyonnais, Marc-Antoine Gervais, Allyson Taylor.

The Faculty of Law is delighted to announce that four McGill Law students and recent graduates have been selected to serve as law clerks to justices of the Supreme Court of Canada in 2021-2022:

  • Frédéric Bertrand, BCL/LLB’18 (Justice Russell Brown)
  • Marc-Antoine Gervais (Justice Suzanne Côté)
  • Marie-Hélène Lyonnais (Justice Nicholas Kasirer)
  • Allyson Reid Taylor, BCL/LLB’18 (Justice Rosalie Abella’s replacement)

We reached out to the cohort of newly announced clerks to ask them some questions. Scroll down to find out more about them!

Law clerks research points of law, prepare memoranda to help judges prepare for hearings and write decisions, and generally assist with the work of the Court. Law students, LLM candidates and recent graduates from across Canada apply for these prestigious positions.

“McGill Law’s consistently strong presence at the Supreme Court of Canada is a reflection of our rigorous integrated, bilingual program, and the distinct edge McGill graduates have in navigating complex legal questions with no single right answer,” said Dean Robert Leckey. “We’re proud of this group and wish them every success in this challenging endeavour at our country’s highest court.”

Congratulations Frédéric, Marc-Antoine, Marie-Hélène, and Allyson!


Frédéric Bertrand, BCL/LLB’18

  • Pourquoi avez-vous postulé? Mon application était motivée par mon intérêt pour l’évolution du droit en symbiose avec les mutations sociales et le rôle des institutions juridiques dans la gouvernance sociale. Mon attention s’est naturellement dirigée vers la magistrature, d’abord à la Cour d’appel du Québec, puis ensuite à la Cour suprême.
  • Qu’espérerez-vous retirer de votre stage? Je m’attends à parfaire mes connaissances dans divers domaines de droit, dans un milieu propice aux échanges francs, nuancés, rationnels et sensibles aux enjeux des parties, ainsi qu’aux répercussions des arrêts de la Cour pour la société canadienne. J’espère contribuer activement au processus décisionnel judiciaire sur des dossiers complexes d’importance nationale et jurisprudentielle.
  • Quand vous n’êtes pas en train de travailler à la Cour d’appel du Québec, quel est votre passe-temps préféré? En ces temps de la COVID-19, je profite du confinement pour faire des randonnées à pied, à la course ou en vélo, me plonger dans la littérature et pincer les cordes de mon banjo!

Marc-Antoine Gervais

  • Pourquoi avez-vous postulé? Le rôle d’auxiliaire juridique semblait offrir une occasion unique de relever des défis intellectuels qui m’aideront à parfaire mes compétences juridiques en travaillant auprès de brillants juristes, que ce soient les autres auxiliaires juridiques ou les juges de la Cour.
  • Qu’espérerez-vous retirer de votre stage? J’espère pouvoir participer à des discussions captivantes avec mes pairs sur des enjeux d’importance nationale que la Cour suprême doit trancher. Je m’attends à grandir comme juriste en traitant ces questions de droit avec rigueur et en bénéficiant de la perspective d’auxiliaires juridiques issus des quatre coins du pays.
  • Quand vous n’êtes pas en train d’étudier, quel est votre passe-temps préféré? Je suis un amateur de soccer: j’écoute scrupuleusement chacun des matchs de Chelsea FC!

Marie-Hélène Lyonnais

  • Pourquoi avez-vous postulé? Pour tellement de raisons! Les défis intellectuels, les rencontres stimulantes... mais surtout la possibilité de contribuer activement au travail d'une institution qui a un rôle primordial dans l'amélioration de l'accès à la justice et dans l'avancement du droit.
  • Qu’espérerez-vous retirer de votre stage? J'ai vraiment hâte de rencontrer les autres auxiliaires avec qui je travaillerai et d'avoir des discussions passionnantes sur des enjeux juridiques d'importance nationale avec mes collègues et avec le juge Kasirer!
  • Quand vous n’êtes pas en train d’étudier, quel est votre passe-temps préféré? J'adore le plein-air sous toutes ses formes! Je suis aussi passionnée par la cuisine : les nouvelles saveurs, les découvertes alimentaires, le partage de longs repas entre ami.e.s.

Allyson Reid Taylor, BCL/LLB’18

  • Why did you apply? I have loved my experience clerking at the Federal Court of Appeal, both for the limitless learning opportunities and for the collegiality among the clerks and members of the Court. The Supreme Court of Canada presents an opportunity to continue to indulge my academic interests in the law and to grapple with the complex policy choices that are inevitably engaged in decision-making at the highest appellate level.
  • What are you looking forward to most? The opportunity to work on complex cases in some of my favourite areas of law, including constitutional and criminal law, and to collaborate with diverse colleagues.
  • When you’re not immersed in your work at the Federal Court of Appeal, what is your favourite pastime? Staying active and getting outdoors through a combination of yoga, running, and all-weather bike commuting.
Back to top