COVID-19 FAQs

Stay safe and stay informed! Consult the Faculty of Education's COVID-19 FAQ Page!

Les principes de travail, de comportement et de conduite éthique pour les élèves au programme de formation à l’enseignement de McGill

Section I. Introduction

Le baccalauréat en éducation de l’Université de McGill, au sein du Département d’études intégrés en éducation (DISE) et le Département de la kinésiologie et l’éducation physique (KPE), ainsi que le programme de maîtrise d’enseignement et apprentissage (MATL), au sein de DISE, en collaboration avec le Bureau des stages et des affaires étudiantes de la faculté de l’éducation (ISA) a pour but de former des enseignants qui sont des membres de la profession instruits, adeptes, polyvalents, créatifs et sympathiques, guidés par un sentiment de responsabilité sociale et éthique envers leurs élèves et la société en générale.

Il existe une culture professionnelle d’enseignement et d’apprentissage et la communauté de la formation des enseignants de McGill croie que les espaces d’enseignement et d’apprentissage devraient refléter de tels environnements professionnels. La communauté de la formation des enseignants de McGill s’engage à créer des opportunités authentiques où une vision de l’enseignement et de l’apprentissage est confectionné à deux : entre les professeurs et les élèves au programme de formation à l’enseignement, entre les enseignants et les élèves, entre pairs, etc. Pour créer de tels environnements d’apprentissage, nous devons démontrer une conscience de, un respect pour et un engagement envers le comportement et les faits et gestes des professionnels. Nous nous attendons à ce que les membres de la communauté de la formation des enseignants de McGill, y compris les élèves au programme de formation à l’enseignement, les aide-enseignants, les chargés de cours, les professeurs et les partenaires communautaires, fassent preuve de responsabilité envers les autres et eux-mêmes et à ce qu’ils demeurent impliqués, collégiaux et accessibles. Ainsi, les membres de la communauté de la formation des enseignants de McGill peuvent pleinement participer ensemble dans les discours critiques, l’imagination créatrice et la pratique réflexive dont les professionnels devraient faire preuve.

La communauté de la formation des enseignants de McGill s’efforce à cultiver une espace où les élèves au programme de formation à l’enseignement, les aide-enseignants, les chargés de cours, les professeurs et les partenaires communautaires peuvent discuter et échanger des idées, sans crainte de se sentir importuns ou en danger en raison de leur sexe biologique, leur orientation sexuelle, leur identité ou expression de genre, leur race ou ethnicité, leur religion, leurs antécédents linguistiques et culturels, leur âge, leurs aptitudes physiques ou cognitives ou toute autre partie intégrale de leur identité individuelle. Nous reconnaissons donc que nous avons une responsabilité individuelle et collective de s’efforcer à établir et conserver un environnement dans lequel toute interaction est basée sur de l’empathie et du respect mutuel pour la personne, tout en reconnaissant les différentes perspectives sans jugement, censure et/ou marque d’infamie.

Finalement, la communauté de la formation des enseignants de McGill est tenue de s’assurer que tous ceux qui reçoivent un diplôme d’un de ses programmes ont les connaissances, aptitudes et attitudes requis par la profession enseignante et qu’ils peuvent répondre aux normes des compétences professionnelles de la profession enseignante québécoise pour qu’ils soient éligibles pour la certification professionnelle en tant que pédagogue dans la province du Québec.

 

Section II. Objectifs et logique

Le rôle de l’enseignant et les contextes d’enseignement ont changé. Par conséquent, de nouvelles ressources, telles des connaissances, aptitudes et attitudes, sont nécessaires pour exercer cette profession, pour répondre aux défis de l’enseignement et de l’apprentissage dans n’importe quel contexte dans lequel un stagiaire en enseignement se trouve et pour s’impliquer au développement professionnel, individuellement et avec les autres. Les enseignants bénéficient, et devraient continuer de bénéficier, d’importantes libertés et privilèges. Néanmoins, certaines libertés entrainent des responsabilités et des défis sur le plan éthique. Poursuivant le travail accompli par deux comités permanents de la faculté de l’éducation qui promeuvent une conduite éthique et professionnelle appropriée, la révision actuelle, renommée Les principes de travail, de comportement et de conduite éthique pour les élèves au programme de formation à l’enseignement de McGill, vise à adresser et répondre aux besoins suivants :

  • Adresser les devoirs, droits et responsabilités interdépendants des élèves au programme de formation à l’enseignement, des aide-enseignants, des chargés de cours, des professeurs, des superviseurs de stages et des partenaires communautaires.
  • Rendre clair et précis les principes éthiques qui transcendent les frontières disciplinaires. Ces principes reflètent les valeurs fondamentales qui se manifestent à travers les devoirs, droits et responsabilités de toute partie impliquée dans la formation des enseignants.
  • Soutenir la mise en œuvre raisonnable de principes communs. Elle est conçue, en tant que bon raisonnement éthique, pour aider tous ceux impliqués dans la formation des enseignants à comprendre et respecter les contextes dans lesquels ils travaillent et à accommoder les besoins des autres.
  • Encourager une réflexion continue et une réponse réfléchie à toute question ou situation éthique. Elle ne recherche aucune réponse définitive. Elle recherche plutôt, dans un effort visant la transparence, la collaboration et le développement des compétences, à exposer les principes directeurs de la conduite éthique et les attentes associées à ces principes.

 

Section III. Le cadre des principes de travail, de comportement et de conduite éthique pour les élèves au programme de formation à l’enseignement

Les principes dirigeant le travail, le comportement et la conduite éthique sont développés dans un contexte sociétal en constante évolution, des éléments duquel inclus la nécessité de faits et gestes réfléchis et de principes éthiques. L’éducation est basée sur un engagement moral fondamental d’améliorer et de construire les connaissances et d’assurer la compréhension humaine et le respect du bien-être et de l’intégrité de l’individu et de la collectivité. L’impératif moral du respect se traduit par les principes directeurs suivants qui supposent la perspective axée sur l’élève refléter dans le programme de formation de l’école québécoise ainsi que dans les compétences professionnelles de la profession enseignante québécoise.

Les principes directeurs du travail, du comportement et de la conduite éthique pour les élèves au programme de formation à l’enseignement

A. Se comporter avec intégrité

  1. Respecter les limites dans toute interaction, incluant sur les réseaux sociaux, dans les courriels et de la citoyenneté en ligne, pour assurer l’objectivité et l’efficacité du pédagogue et pour assurer l’apprentissage et le bien-être de l’élève.
  2. Prendre en considération la façon dont l’apparence et la tenue peuvent affecter nos interactions et relations dans les communautés scolaires et les organisations éducatifs.
  3. Répondre aux attentes de fiabilité, ponctualité, présence et participation.
  4. Reconnaître que les stagiaires en enseignement sont des représentants de l’université de McGill et des invités dans les communautés scolaires et les organisations éducatifs. Être responsable de sa conduite personnelle. Démontrer de l’enthousiasme, de l’initiative, de l’adaptativité et de la curiosité.
  5. Respecter l’autorité, les rôles et les responsabilités de l’université, y compris les professeurs, les chargés de cours, les superviseurs de stages et les employés ainsi que les partenaires scolaires et communautaires, y compris, sans s’y limiter, les enseignants associés, les administrateurs scolaires et le personnel scolaire.
  6. Se comporter conformément aux attentes d’intégrité académique telles que présentées dans le McGill Code of Student Conduct and Disciplinary Procedures.
  7. Reconnaître que le manque de conscience, de connaissance ou de compréhension de ces principes n’est pas, en soi, une défense contre une accusation de conduite immoral.

B. Communiquer avec intégrité

  1. Communiquer de façon claire, honnête, respectueuse et avec une sensibilité aux particularités culturelles, oralement et par écrit, que ce soit en ligne ou en personne, avec les membres de la communauté universitaire, y compris, mais sans s’y limiter, les professeurs, les chargés de cours, les superviseurs de stages, les employés et les autres élèves au programme de formation à l’enseignement, ainsi que les partenaires scolaires et communautaires, y compris, sans s’y limiter, les élèves, professeurs, administrateurs scolaires et autre personnel relié.
  2. Offrir et recevoir des commentaires de façon ouverte et exempte de confrontation.

C. Utiliser la technologie et les réseaux sociaux de façon responsable

  1. Utiliser les réseaux sociaux, la messagerie et l’internet de façon responsable. S’abstenir de publier toute information, y compris des photos, ou tout commentaire liés aux élèves ou vos collègues ou toute information personnelle sans avoir obtenu les permissions nécessaires.
  2. S’abstenir d’entamer une discussion avec des élèves ou parents sur toute forme de réseaux sociaux personnelles.
  3. S’assurer que toute activité publique sur les réseaux sociaux est faite de façon respectueuse de soi-même, des autres et de la profession.
  4. Respecter les politiques d’utilisation d’internet des commissions scolaires et partenaires communautaires lors de stages.
  5. Prendre en considération les effets de consommer, créer, distribuer et communiquer de l’information sur toute technologie. Demeurer vigilant pour s’assurer que les limites appropriées de temps, de lieux et de rôles sont maintenues lors de communication électronique.
  6. Promouvoir les bienfaits, et éclairer les limitations, des différentes applications technologiques appropriées avec les élèves, professeurs et autre personnel scolaire, les autres élèves au programme de formation à l’enseignement, les membres du corps enseignant, le personnel et les membres de la communauté.
  7. Promouvoir des applications technologiques (a) qui sont appropriées aux besoins individuels des élèves, (b) dont les élèves comprennent l’utilisation et (c) qui aident et rehaussent les processus d’enseignement et d’apprentissage.
  8. Savoir comment accéder, documenter et utiliser des matériaux propriétaires et comprendre comment reconnaître et éviter le plagiat par les élèves et pédagogues.
  9. Prôner l’accès équitable à la technologie pour tous les élèves, surtout ceux qui sont traditionnellement défavorisés.

D. Démontrer un respect pour l’équité et la diversité

  1. Respecter la dignité, la valeur et l’unicité de chaque individu, y compris, sans s’y limiter, leur genre réel ou perçu, leur expression de genre, leur identité de genre, leur état civil, leur situation familiale, leur orientation sexuelle, leurs croyances religieuses, leur âge, leurs caractéristiques physiques, leur incapacité, leur race, leur ethnicité ou nationalité, leur statut socio-économique, leurs valeurs culturelles et tout ce qui est protégé par la Charte des droits et libertés de la personne du Québec et la Charte canadienne des droits et libertés.
  2. Démontrer un engagement envers l’équité et l’inclusion, ainsi qu’un respect et accommodement de la diversité parmi les membres de la communauté scolaire.
  3. Chercher à comprendre les besoins pédagogiques, scolaires, personnels et sociaux des élèves, ainsi que leur valeurs, croyances et antécédents culturels et linguistiques.

E. Démontrer un respect de la dignité humaine

  1. Contribuer à une ambiance de classe favorable à l’apprentissage et au travail professionnel.
  2. Maintenir son calme et une considération pour les autres dans toute interaction.
  3. Ne pas participer à une conduite qui exploite les élèves ou d’autres pour un avantage personnel, sexuel, idéologique ou autre.
  4. Établir, respecter et maintenir des limites professionnelles appropriées dans toute relation avec un élève, collègue et autre professionnel, sur le campus et hors campus.
  5. Respecter et reconnaître les obligations éthiques envers les personnes vulnérables. Reconnaître que les élèves sont dans une position vulnérable et que les stagiaires sont dans une position privilégiée avec les élèves et leurs familles. S’abstenir d’exploiter cette relation sous toute forme.
  6. Contribuer à un environnement équitable dans lequel les membres de la communauté universitaire, ainsi que les partenaires scolaires et communautaires, quoi qu’il en soit de la nature de leur travail ou domaine étudié, sont exempts de harcèlement et de discrimination.

F. Démontrer un respect pour la confidentialité et la vie privée

  1. Respecter la confidentialité appropriée de tout élève. Les normes de confidentialité permettent la discussion d’information concernant l’élève avec les autorités scolaires qui ont un engagement direct avec cet élève et la divulgation d’information telle que requise par la loi.
  2. Maintenir une relation professionnelle qui est définit par le respect, la confidentialité et l’absence d’exploitation. Ne divulguer aucune information confidentielle sur les élèves et leurs familles ou sur le personnel scolaire, sauf lorsque la loi l’exige ou s’il y a une menace à la sécurité personnelle.

G. Démontrer un respect pour la profession enseignante

  1. Créer des environnements captivants et réfléchis qui prônent l’apprentissage et le bien-être de tous les élèves.
  2. Démontrer un engagement au développement et à l’apprentissage professionnels. Chercher à acquérir et appliquer de nouvelles connaissances à votre pratique pédagogique.
  3. Travailler avec des collègues et d’autres professionnels pour créer des environnements d’apprentissage dans lesquels les élèves se sentient en sécurité physique, psychologique, sociale et culturelle. Collaborer pour soutenir tous les aspects du développement des élèves dans ces environnements d’apprentissage sécuritaires.
  4. Incorporer les normes provinciales dans votre pratique, y compris ceux qui sont propres à votre discipline, tel qu’ils sont décrits dans les documents provinciaux, dont le Programme de formation de l’école québécoise, la progression des apprentissages et les cadres d’évaluation des apprentissages.
  5. Incorporer des cadres d’apprentissage rigoureux et à jour en se souciant de l’exactitude, la pertinence et la qualité du contenu et de la pédagogie nécessaires pour atteindre les résultats d’apprentissage dans le Programme de formation de l’école québécoise et dans d’autre programmes pertinents.

H. Démontrer un respect pour les codes éthiques et normes professionnels existants

Adhérez aux responsabilités et obligations des enseignants tels que décrient, mais sans s’y limiter, dans :

Tous les élèves devraient compléter la déclaration d’acceptation ici.

 


L'Université McGill est située sur une terre qui a longtemps servi de lieu de rencontre et d'échange entre les peuples autochtones, y compris les nations Haudenosaunee et Anishinabeg. McGill honore, reconnaît et respecte ces nations en tant que gardiens traditionnels des terres et des eaux sur lesquelles nous nous rencontrons aujourd'hui.

Back to top