Graham Sommer 2019 Finalists

Finalistes du concours 2021

Alec Hall

Potrait of Alec Hall

Né à Toronto en 1985, Alec Hall habite aujourd’hui à New York où il travaille sur la nature des matériaux acoustiques évoluant dans le paysage musical post-avant-gardiste. Grâce aux échantillons et aux enregistrements sur le terrain, il se sert de sujets non musicaux pour beaucoup de ses œuvres pour traiter de thèmes comme les conditions de travail en Chine, la destruction écologique au Canada, la violence étatique aux États-Unis, l’intelligence animale et le mal/bien-être.

En lire plus

La musique d’Alec Hall a figuré en grande première à la programmation d’importants ensembles et de solistes du monde entier, ainsi que de son propre collectif, Qubit, qui a produit son opéra, « The House of Influence » en 2018. Il a reçu de nombreuses distinctions et prix, notons une bouse Guggenheim, une commande de la Fromm Music Foundation et le Prix Jules-Léger en 2019.

Laurence Jobidon

Potrait of Laurence Jobidon

La compositrice et organiste québécoise Laurence Jobidon termine ses études en 2011 au Conservatoire de musique de Québec où son passage est remarqué. Elle y remporte notamment la prestigieuse bourse des professeurs du Conservatoire remise à l’étudiant le plus prometteur des cycles supérieurs. Depuis 2014, elle se consacre de plus en plus à la composition sous la tutelle du renommé compositeur canadien et lauréat d’un prix Juno, Andrew P. MacDonald. Laurence Jobidon compose pour une variété de formations musicales, de l’orgue solo à l’opéra en passant par diverses formations de musique de chambre.

En lire plus

Elle remporte le concours de composition de l’Orchestre Nouvelle Génération pour sa pièce « Le Harfang et le Loup » (2015) et le Prix 3 Femmes — Mécénat Musica conjointement avec la dramaturge Pascale St-Onge pour leur opéra de chambre « L’hiver attend beaucoup de moi » (2018), lequel sera créé par l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal à l’Espace Go en mars prochain. On a pu entendre sa musique entre autres à la Société de musique contemporaine du Québec, dans le cadre des concerts-midi du Canadian Opera Company, à Tapestry Opera et à la salle Claude-Champagne. Elle collabore régulièrement avec des musiciens et ensembles québécois évoluant dans le milieu de la musique contemporaine, avec des prestations récentes par Louis Brouillette (organiste, Qc), Raphaël Ashby (organiste, Qc), Maja Smilianic Radic (organiste, Serbie), Myriam Genest-Denis (flûtiste, Qc), Vivien Shotwell (mezzo-soprano Can/USA), Minji Kwon (piano, USA) et l’Ensemble 3 Femmes (Suzanne Ridgen, soprano, Kristin Hoff mezzo-soprano, Jennifer Szeto, piano).

Michael Kim-Sheng

Potrait of Michael Kim-Sheng

Je suis producteur et compositeur et j’œuvre entre les univers musicaux. Né dans une famille de musiciens, j’ai commencé à jouer au piano à l’âge de 4 ans. On pouvait toujours entendre la musique de Chopin et de Debussy en arrière-plan chez moi et ainsi, elles résonnent encore dans la musique que je compose. À l’adolescence, grâce à mes amis, j’ai découvert d’autres genres musicaux, ce qui m’a mené à jouer la guitare électrique, la batterie et à étudier l’enregistrement sonore. Mes œuvres se situent au point de rencontre entre ces genres, le classique et le populaire, en combinant les instruments acoustiques aux rythmes et textures électroniques.

En lire plus

J’ai étudié la composition à la Jacobs School of Music de la Indiana University et à l’Université McGill. J’ai reçu le grand prix de la SOCAN des compositeurs émergents en 2018. Après mes études, j’ai peaufiné mon caractère unique de création et j’ai affiné mon art en production de musique électronique, ce qui a mené au lancement de mon premier EP, Haven of Lavendar, en 2019. Parmi mes autres occupations, j’enseigne le piano, je compose pour les jeux vidéo et je gère ma propre chaîne YouTube. Ces activités me mettent au défi et rehaussent mon engagement comme compositeur dans ma communauté.

Comme artiste, je considère toujours les émotions que la composition évoque dans mon corps, et souvent ce sont ces sensations qui m’inspirent à créer. Beaucoup de mes compositions sont nées de la spontanéité des sentiments, et je considère que mon travail est de donner vie à ces émotions par la musique.

Jared Miller

Potrait of Jared Miller

Une « étoile montante » selon le magazine MusicWorks, le compositeur canado-étasunien Jared Miller présente une musique éclectique et « enjouée » (New York Times), « hypnotique » (Sequenza 21), « fantasmagorique » (Lucid Culture) et « très personnelle » (CBC Radio). Il a collaboré avec de nombreux ensembles tant en Amérique du Nord qu’ailleurs dans le monde, y compris avec l’American Composers Orchestra, le Detroit Symphony Orchestra, le Nashville Symphony, les orchestres symphoniques de Vancouver, Toronto et Edmonton, le Juilliard Orchestra, l’Attacca Quartet, le Latitude 49 Ensemble, le New York City Ballet’s Choreographic Intitute, le Emily Carr String Quartett, Standing Wave, ainsi qu’une longue liste de solistes, dont les pianistes Sara Davis Buechner, Jani Parsons, Robert Fleitz et Imri Talgram et le violoniste Francisco Fullana.

En lire plus

Sa musique a été entendue et remarquée à la Biennale de la New York Philharmonic (2014), aux ISCM World Music Days (2017 et 2019), au Vancouver’s Queer Arts Fertival (2010, 2015 et 2019), ainsi qu’aux Vancouver and Victoria Symphony’s New Music Festivals (2015 à 2019).

Ardent défenseur du rayonnement de la musique et de l’éducation musicale, M. Miller est enseignant et musicien dans le cadre de plusieurs initiatives, notamment pour le Juilliard School’s Music Advancement Program, le Vancouver Symphony Orchestra Connects Program, le BC Health Arts Society, le Vancouver’s Opera in the Schools et pour le New York’s Opportunity Music Project. Il enseigne actuellement la composition à la New York’s Special Music High School.

Né à Los Angeles en 1988, Jared Miller détient une maîtrise et un doctorat de la Juilliard School où il a étudié auprès de Samuel Adler et de John Corigliano. Il a également étudié la composition avec Stephen Chatman et Dorothy Chang, et le piano avec Sara Buechner et Corey Hamm à l’Université de la Colombie-Britannique. En 2014, il a été nommé compositeur en résidence de la Victoria Symphony, un poste qu’il a occupé jusqu’en juin 2017. Jared Miller réside à New York..

Matthew Ricketts

Potrait of Matthew Ricketts

Né en 1986 en Colombie-Britannique, Matthew Ricketts est un compositeur canadien actuellement établi à New York. Sa musique voyage aux antipodes de la présence et de l’absence, de la clameur et du calme, et elle se présente à la fois comme réticente et flamboyante. La musique de Matthew Ricketts a été remarquée pour « ses sonorités effervescentes et parfois épineuses », pour « l’hypnotisme provenant de la constante exploration de la mélodie » (ICareIfYouListen) et pour ses « harmonies acidulées et vifs crépitements » (The New York Times). Il a reçu une bourse Guggenheim en 2019 et il est en nomination pour un prix Gaudeamus en 2020.

En savoir plus

Ses œuvres ont pu être entendues autour du monde et ont été interprétées par le JACK Quartet, le Mivos Quartet, le Flux Quartet, les Fromm Players, le Quatuor Bozzoni ; les artistes lyriques comme Margot Rood, Ellen Wieser, Tony Arnold, Sharon Harms et Ekmeles ; Yarn/Wire, le NEM, Wet Ink, le Aspen Contemporary Ensemble, les Stony Brook Contemporary Chamber Players, l’Ensemble Paramirabo, le Argento Ensemble, le Talea Ensemble ; le Aspen Philharmonic (Robert Spano, chef), l’Esprit Orchestra (Alex Pauk, chef), le Minnesota Orchestra (Osmo Vänskä, chef) et l’Orchestre symphonique de Montréal (Kent Nagano, chef).

Matthew Ricketts a reçu des bourses de la Fondation Civitella Ranieri (2020), de la MacDowell Colony (2019), du Tanglewood Music Center (2018) et du Aspen Music Festival (2017), en plus du Lili Boulanger Memorial Fund Prize (2016), du Jacob Druckman Prize (2016), du Mivos/Kanter Prize (2016), du Salvatore Martirano Memorial Composition Award (2015), du ASCAP Morton Gould Young Composer Award (2013) et de huit Prix Jeune Compositeur de la Fondation SOCAN.

Matthew Ricketts est diplômé de l’Université McGill (B. Mus., 2009) et de la Columbia University (D. Mus., 2017). Parmi ses mentors, nommons Brian Cherney, John Rea, Chris Paul Harman, George Lewis et Fred Lerdahl. M. Ricketts est chargé de cours (Core Lecturer) à la Columbia University.

Back to top