Rencontrez le Dr Juan Pablo Pimentel-Gonzalez, récent diplômé du doctorat

Nouvelles

Publié: 30mar2021

Le Dr Pimentel-Gonzalez a récemment soutenu sa thèse intitulée « Cultural Safety in Medical Education: transformative learning through co-designing serious games in Colombia » au Département de médecine de famille de l’Université McGill. Avant d’entreprendre son parcours doctoral, le Dr Pimentel-Gonzalez a obtenu un doctorat en médecine de l’Université de La Sabana, en Colombie, et une maîtrise en épidémiologie de l’Université autonome de Guerrero, au Mexique. Après avoir obtenu son diplôme de docteur en médecine, le Dr Pimentel-Gonzalez est devenu assistant de recherche au Centre d’études médicales interculturelles, une ONG colombienne, en plus d’être chargé de cours en santé communautaire à l’Université de La Sabana. Son travail au sein de ces deux institutions visait à promouvoir la sécurité culturelle dans l’enseignement médical, ce qui est devenu plus tard le sujet de sa thèse de doctorat.

Suite à une discussion avec le Dr Neil Andersson en 2015, le Dr Pimentel-Gonzalez a décidé de rejoindre le Département de médecine de famille de McGill. « Je lui ai parlé de l’expérience exploratoire sur la sécurité culturelle que je menais en Colombie », relate le Dr Pimentel-Gonzalez. « Il m’a suggéré de poursuivre un doctorat en médecine de famille à McGill pour affiner et développer mes idées. Je n’ai pas hésité, car je me suis toujours intéressé aux expériences interculturelles et j’ai toujours voulu vivre et étudier à l’étranger. C’était une bonne occasion d’étudier dans une université de classe mondiale. » Le Dr Pimentel-Gonzalez a reçu la bourse Rodolfo Llinás de la Fondation colombienne CeiBA, qui lui a permis de commencer son doctorat à l’automne 2016.

« Je pense que le programme de doctorat en médecine de famille et soins primaires de l’Université McGill est unique », dit le Dr Pimentel-Gonzalez. « Je le vois comme un programme interdisciplinaire qui combine la recherche communautaire axée sur le patient avec des méthodologies innovantes et des approches de recherche participative. Les instructeurs sont des experts de renommée mondiale dans le domaine de la recherche sur les soins primaires. Le soutien que j’ai reçu des étudiants a été incroyable. L’Association étudiante des deuxième et troisième cycles en médecine de famille a organisé des événements pour développer et renforcer mon réseau social, ce qui a également stimuler mon expérience d’apprentissage et de développement personnel. » Au cours de ses études, le Dr Pimentel-Gonzalez a reçu une bourse de formation doctorale du Fonds de Recherche Santé Québec, le « Soe-Lin-Hecht Global Health Graduate Award », le Prix Norman Bethune pour la santé mondiale, la bourse BLUE, le « Graduate Excellence Award (GREAT) », et des prix du Réseau de recherche en santé des populations du Québec.

Passionné de médecine interculturelle, le Dr Pimentel-Gonzalez a collaboré avec un comité regroupant des utilisateurs de la médecine traditionnelle d’un village situé près de Bogotá, en Colombie. Il a invité des étudiants en médecine à travailler avec des utilisateurs de la médecine traditionnelle pour concevoir des projets communautaires visant à renforcer les connaissances et les ressources de la médecine traditionnelle. « L’expérience d’apprentissage communautaire s’est avérée propice à un grand changement chez les étudiants en médecine. J’ai communiqué ces résultats dans les deux premiers manuscrits de ma thèse de doctorat », partage le Dr Pimentel-Gonzalez. « Par exemple, de nombreux étudiants ont reconnu que leurs familles, et eux-mêmes, sont également des utilisateurs de la médecine traditionnelle. Cependant, ils apprennent à la faculté de médecine à dévaloriser leur propre héritage culturel. » En outre, le Dr Pimentel-Gonzalez a participé à des projets communautaires visant à renforcer la médecine traditionnelle parmi les groupes autochtones de l’Amazonie colombienne. « C’était une expérience puissante et transformatrice à mes yeux », dit-il.

Le Dr Pimentel-Gonzalez a soutenu sa thèse, co-supervisé par le Dr Neil Andersson et la Dre Anne Cockfort, en mars 2021. Sa thèse avait pour objectif de favoriser la sécurité culturelle dans la formation médicale et ceci grâce à l’apprentissage, fondée par le jeu, d’étudiants en médecine et de stagiaires en Colombie. « Mes premières expériences exploratoires d’apprentissage communautaire ont donné des résultats intéressants », explique-t-il. « Cependant, ce type d’apprentissage nécessitait beaucoup plus de temps que ce que les programmes d’études de médecine habituels peuvent offrir. Je voulais également explorer des méthodes d’enseignement qui correspondent à la façon dont les étudiants en médecine moderne apprennent. » Les méthodes utilisées comprenaient un examen de la portée, des études qualitatives séquentielles, un essai pilote et un essai contrôlé randomisé à grande échelle. De plus, le Dr Pimentel-Gonzelez a fait une évaluation des plus grands changements constatés par les étudiants en médecine après avoir reçu une formation sur la sécurité culturelle. Plus de 650 personnes, dont des étudiants en médecine, des utilisateurs de la médecine traditionnelle, des chercheurs et des éducateurs, ont participé au projet.

« Je me considère comme un clinicien-scientifique », déclare le Dr Pimentel-Gonzalez. Maintenant qu’il a obtenu son doctorat, il veut continuer à faire progresser les approches de la sécurité culturelle et de la médecine interculturelle en s’appuyant sur trois domaines professionnels : la pratique clinique, l’enseignement médical et la recherche. Il prévoit de retourner en Colombie pour s’engager dans le renforcement des capacités pendant quelques années. De plus, il reprendra sa pratique clinique en tant que médecin généraliste, enseignera ce qu’il a appris au cours de ses études doctorales et continuera à mener des projets communautaires. En ce qui concerne ses objectifs à long terme, le Dr Pimentel-Gonzalez souhaite poursuivre une résidence en médecine familiale et des études postdoctorales.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Back to top