Offre d'emploi: Directeur ou directrice du programme de compétences avancées en soins de santé maternelle et infantile

Nouvelles

Publié: 6nov2019

Relevant directement de la directrice des programmes de compétences avancées, le directeur ou la directrice du programme de compétences avancées en soins de santé maternelle et infantile est responsable de la supervision de ce programme au sein du Département de médecine de famille. La charge de travail prévue est estimée à une demi-journée par semaine (0,1 ETP) en moyenne sur l’année.

Responsabilités, avec l’appui du comité du programme de résidence

  1. Assurer le développement et la mise en œuvre du programme de compétences avancées en soins de santé maternelle et infantile conformément aux normes générales d’agrément et aux normes spécifiques établies par les collèges qui régissent l’agrément.
  2. Veiller à ce que le programme de compétences avancées en soins de santé maternelle et infantile adhère aux objectifs du cursus Triple C en médecine de famille (visant des soins complets et globaux, orienté vers la continuité pédagogique et des soins aux patients, et centré sur la médecine familiale).
  3. Organiser le programme d’enseignement théorique qui doit comprendre un projet d’activité d’érudition et des occasions d’enseigner, et qui peut comprendre des demijournées d’enseignement théorique, des séances au centre de simulation, de la formation en habiletés techniques, des examens en cours de formation, des ateliers et des conférences scientifiques. Tout doit être adapté aux besoins et mis à jour continuellement.
  4. Avec l’appui de l’administrateur du programme, sélectionner et établir le calendrier des stages, ainsi que d’autres activités pédagogiques. Les exigences en matière de service dans chaque stage doivent être conformes à l’entente de la FMRQ.
  5. Être responsable de l’ensemble du cursus et de l’évaluation des résidents. Les expériences d’apprentissage doivent être pertinentes et revues régulièrement.
  6. Assurer une supervision appropriée dans les activités cliniques ou d’érudition pour les R3 du programme de compétences avancées en soins de santé maternelle et infantile.
  7. Veiller à ce que l’évaluation et la promotion des résidents soient conformes aux politiques facultaires existantes de la formation médicale postdoctorale (FMPD), notamment par la tenue et la consignation de réunions trimestrielles de suivi avec chacun d’eux. Si un résident éprouve des difficultés, concevoir une formation de mise à niveau ou FLEX adaptée et conforme aux règlements de la Faculté de médecine. De concert avec le Comité de compétence des résidents, remplir la fiche d’évaluation en fin de formation.
  8. Bien connaître les politiques de l’Université McGill, dont le Code de conduite.
  9. Veiller à ce que chaque résident ait un conseiller pédagogique, que des rencontres d’aide pédagogique aient lieu régulièrement et que le conseiller pédagogique reçoive un soutien adéquat.
  10. Assurer le respect des politiques de la Faculté de médecine en matière de bien-être des résidents. Bien connaître les services du Bureau SOURCES de la Faculté de médecine, qui offre du soutien en matière de bien-être aux résidents et aux fellows durant leur formation médicale postdoctorale à McGill.
  11. Établir les mécanismes nécessaires pour offrir des services de planification de carrière et d’aide pédagogique pour les résidents afin de les aider à gérer les problèmes qui surviennent en cours de formation. Demeurer disponible et sensible aux besoins et aux préoccupations des résidents tout au long de leur formation.
  12. Participer à la révision et à l’amélioration continues du programme dans le but d’évaluer la qualité de l’expérience d’apprentissage et d’examiner les ressources disponibles en vue de maximiser les avantages tirés de l’intégration des éléments du programme. L’opinion des résidents sera l’un des facteurs à considérer dans cet examen. Cela comprend : a. une évaluation de chaque élément du programme pour assurer l’atteinte des objectifs pédagogiques; b. une évaluation de l’allocation des ressources pour assurer une utilisation optimale des ressources et des installations; c. une évaluation de l’enseignement dans le programme; d. une évaluation des enseignants du programme en collaboration avec le directeur du Département.
  13. Voir à ce que le programme de compétences avancées en soins de santé maternelle et infantile reçoive tous les fonds alloués par le Bureau de la FMPD en s’acquittant annuellement des tâches suivantes : a. remplir le rapport annuel du programme pour le Bureau de la FMPD; b. veiller à ce que les évaluations des stages pour les stagiaires soient à jour (taux de réponse minimal de 80 %); c. agir en cas de problème relatif aux normes d’agrément, entre autres en ce qui a trait au milieu d’apprentissage; d. fournir tous les ans un bilan financier clair des dépenses liées à la formation médicale postdoctorale au vice-doyen, FMPD, en incluant toute demande de financement additionnel, avec l’appui de l’agent des finances du Département de médecine de famille.
  14. Participer régulièrement au processus d’agrément du programme, du département et de l’université ainsi qu’aux visites d’agrément.
  15. Organiser et présider les réunions trimestrielles du Comité du programme de compétences avancées en soins de santé maternelle et infantile et voir à la nomination d’un autre clinicien enseignant pour présider le Comité de compétence des résidents du programme de compétences avancées en soins de santé maternelle et infantile.
  16. Être membre et participer aux réunions du Comité des programmes de compétences avancées du Département de médecine de famille (environ de 4 à 6 par année).
  17. Assurer la bonne organisation de l’administration et de la gestion du programme. Veiller à ce que le personnel administratif du programme assure un soutien adéquat aux résidents et au programme sur une base quotidienne et continue.
  18. Veiller à la sélection des candidats à l’admission au programme conformément aux règlements du CaRMS (s’il y a lieu) et de la FMPD.
  19. Réseauter avec les autres directeurs de programme au Québec et à l’échelle pancanadienne lorsque cela s’avère pertinent.
  20. Participer aux organisations nationales en médecine de famille, comme le Collège des médecins de famille du Canada et/ou la section locale du Collège.
  21. Participer aux activités pertinentes de formation professorale au Département de médecine de famille.
  22. Assister à la retraite annuelle du Département de médecine de famille.

Compétences requises

  • Être membre du Département de médecine de famille et détenir un certificat du Collège des médecins de famille du Canada (CMFC).
  • Avoir une expérience en coordination ou gestion de programmes de résidence ou d’études médicales.
  • Démontrer d’excellentes aptitudes de leadership, d’organisation et de communication ainsi que de solides habiletés interpersonnelles.
  • Avoir des compétences attestées en enseignement.
  • Posséder des aptitudes et un intérêt pour la défense des intérêts des résidents.
  • Avoir une connaissance pratique des principes de la formation médicale postdoctorale.
  • Pouvoir communiquer avec aisance en français et en anglais.


Durée du mandat : Quatre ans, renouvelable pour un second mandat de quatre ans.

Les personnes intéressées doivent faire parvenir leur lettre d’intention et un curriculum vitae à acad-hr.fammed [at] mcgill.ca (Rosa Coppola), administratrice des affaires académiques. 

Date limite pour postuler : 22 novembre 2019