McGill Alert / Alerte de McGill

Updated: Fri, 07/12/2024 - 12:16

McGill Alert. The downtown campus will remain partially closed through the evening of Monday, July 15. See the Campus Safety site for details.

Alerte de McGill. Le campus du centre-ville restera partiellement fermé jusqu’au lundi 15 juillet, en soirée. Complément d’information : Direction de la protection et de la prévention

Abstract image of a brain, created through code

À propos

Ludmer Centre logo

Fondé en 2013

Le Centre Ludmer en neuroinformatique et santé mentale est un centre de recherche affilié à l’Université McGill. Il promeut une recherche novatrice, axée sur les mégadonnées et collaborative en génétique, épigénétique, imagerie cérébrale, statistique, génomique unicellulaire et neuroscience computationnelle. La mission fondamentale du Centre Ludmer est de bâtir l’infrastructure centrale nécessaire au renforcement des partenariats et des collaborations interdisciplinaires pour atteindre un objectif partagé par tous ses intervenants : mieux comprendre le développement normal et anormal du cerveau.

Pour y parvenir, il réunit une infrastructure ultramoderne de recherche en neuroscience et des scientifiques de premier plan affiliés à trois instituts de recherche partenaires, avec leurs stagiaires et leur réseau international. Les trois instituts sont :

  • l’Institut Lady Davis de recherches médicales à l’Hôpital général juif (ILD);
  • l’Institut neurologique de Montréal (le Neuro);
  • et le Centre de recherche Douglas (le Douglas).

Par leurs collaborations et leurs partenariats internationaux et interdisciplinaires, les chercheurs, les chercheuses et les stagiaires du Centre Ludmer mobilisent une diversité d’expertises et rendent possible une recherche qui change la donne et favorise les percées. Avec ses partenaires à Cuba, en Chine, à Singapour, aux États-Unis, en Allemagne, au Brésil et ailleurs dans le monde, le Centre Ludmer fait avancer la neuroscience en abattant les obstacles à l’accès aux données et à la puissance de calcul, tout en proposant une infrastructure de science ouverte et collaborative.

En combinant les connaissances, les ressources et les données locales, nationales et internationales, nous comprendrons beaucoup mieux le cerveau humain et comment en préserver la santé.

Back to top