Maîtrise avec mémoire

Maîtrise avec mémoire

Inscrit dès la première session de scolarité au cours FREN 696: Élaboration du projet de mémoire, le candidat doit choisir dès que possible un directeur parmi les professeurs du Département. Une liste des professeurs avec leurs domaines de spécialisation apparaît ailleurs sur le site. On pourra aussi consulter les publications des professeurs.

Le candidat prend contact avec son directeur et définit avec lui le sujet de son mémoire.

Avant de se mettre à la rédaction du mémoire, le candidat doit faire approuver son projet. Dans ce but, il doit remplir le formulaire « Projet de mémoire de critique littéraire (M.A.) » ou « Projet de mémoire d'écriture littéraire (M.A.) », qu'il trouvera sur la page des Formulaires.

Toute modification dans le titre, le contenu ou la méthode déjà approuvés de même que tout changement de directeur doivent être soumis par écrit au Comité des études de 2e et 3e cycles et de la recherche.

Option critique littéraire

Le mémoire de critique littéraire est destiné à familiariser le candidat avec la pratique des études littéraires. Ce mémoire, de 80 à 100 pages, doit donc surtout manifester la rigueur méthodologique de l'étudiant, sa connaissance des sources et de la documentation, et son habileté à synthétiser sa matière.

C'est dire que le sujet du mémoire ne doit être ni trop général ou trop vaste, ni trop restreint ou trop étroitement spécialisé.

Option écriture littéraire

Le mémoire en écriture littéraire comporte à la fois un texte de création (récit, recueil de textes poétiques ou de nouvelles, pièce de théâtre, essai, scénario) et un texte critique. Une courte section (placée au début, à la fin ou encore entre les deux volets du mémoire) doit énoncer et problématiser le lien entre les deux parties (création et critique), ce lien pouvant prendre des formes diverses (comme la revendication d'une filiation ou l'analyse d'une thématique commune). Le volet critique, qui occupe environ le tiers du mémoire, ne porte pas sur le texte de création ni sur le processus ayant mené à son écriture. Il a pour objet soit l'analyse d'une œuvre dont les enjeux recoupent ceux de la pratique d'écriture de l'étudiant soit l'approfondissement d'une question (théorique, esthétique, technique) qui se trouve au cœur du projet de création. L'ensemble du mémoire fait généralement de 80 à 100 pages.

Les cours FREN 609 : Création littéraire I et/ou FREN 611 : Création littéraire II sont fortement recommandés aux étudiants qui ont l'intention de soumettre un mémoire d'écriture littéraire.

Option traduction littéraire

Le mémoire en traduction littéraire comporte à la fois une traduction littéraire et un travail théorique ou critique. Le premier volet est composé de la traduction d'un texte (ou d'un extrait de texte) littéraire: un récit, une partie d'un roman ou d'une pièce de théâtre, une ou quelques nouvelles, des poèmes, un ou des essais, etc. Cette traduction occupe environ les deux tiers du mémoire. Le second volet peut soit porter sur l'œuvre ou sur l'auteur qui fait l'objet de la traduction, soit se pencher sur une question traductologique en lien avec la traduction effectuée. Cette analyse, qui occupe environ le tiers du mémoire, ne constitue pas une recension des choix de traduction retenus ni de leurs justifications. Une courte section du mémoire (placée au début, à la fin ou entre les deux parties) doit énoncer et problématiser le lien entre les deux volets principaux. L'ensemble du mémoire fait généralement de 80 à 100 pages.

Option études sur les femmes et le genre

L'Option en études sur les femmes et le genre (Graduate Option in Gender and Women's Studies) est un programme pluridisciplinaire offert aux étudiants qui remplissent en même temps toutes les exigences du programme de maîtrise avec mémoire du Département de langue et littérature françaises.  En plus des deux cours obligatoires suivis au Département (FREN 696 et FREN 697), les étudiants doivent suivre un cours de 3 crédits réservé aux étudiants de cette Option (WMST 601). Parmi les cours au choix, les étudiants doivent suivre le cours WMST 602 ou encore un cours de 3 crédits qui a été approuvé par l'Option et qui porte sur des questions reliées au genre et aux recherches et méthodologies féministes.  Leur mémoire doit porter sur un sujet explicitement lié au genre ou aux études sur les femmes.

Les deux premières sessions du programme de maîtrise sont consacrées à la scolarité, pour les étudiants inscrits à temps complet; ils doivent alors suivre 6 séminaires de 3 crédits (dont le FREN 697) et préparer leur sujet de mémoire (FREN 696; 6 crédits). Les étudiants inscrits à mi-temps doivent s'inscrire à un minimum de deux séminaires par session.

L'étudiant peut présenter un mémoire de critique littéraire ou un mémoire d'écriture littéraire.

Cours obligatoires (12 crédits)

  • FREN 696 - Élaboration du projet de mémoire (6 crédits)
  • FREN 697 - Méthodologie et théorie littéraire (3 crédits)
  • WMST 601 - Feminist Theories and Methods (3 crédits)

Cours complémentaires (12 crédits) - de niveau 500 ou plus

  • WMST 602 - Feminist Research Symposium ou un séminaire de 3 crédits parmi ceux qui ont été approuvés par l'Option.
  • Six crédits de séminaires au choix. Si l'étudiant a suivi le cours WMST 602 ou un séminaire au choix donné à l'extérieur du Département (et accrédité par l'Option), il devra suivre les derniers six crédits de séminaire au Département.

 

Les étudiants de maîtrise peuvent obtenir un maximum de 6 crédits en suivant des cours hors du Département, que ce soit à McGill (cours décrits dans la brochure «Humanities» du Décanat des études supérieures et postdoctorales) ou dans une autre université. L'étudiant qui choisit cette option doit obtenir l'autorisation du Directeur des études de 2e et 3e cycles et de la recherche, autorisation qui ne sera accordée que si les cours en question cadrent avec son programme de recherche et d'études et sont du niveau approprié.

 

Les étudiants qui suivent des séminaires dans une autre université et qui désirent faire créditer ces séminaires à leur programme de maîtrise doivent obtenir la note minimale de 65% ou B-. Lorsque le relevé de notes indique seulement une lettre, c'est le B- qui est considéré comme note de passage. Dans les cas des relevés indiquant la note en pourcentage seulement, la note de passage est de 65%. Enfin, dans les cas où la note est donnée sous la forme de lettre et de pourcentage, c'est la lettre qui détermine l'équivalence (en d'autres termes, si le relevé indique C+/65%, par exemple, cela est considéré comme un échec).

Présentation des travaux et du mémoire

Le décanat des études supérieures fournit différentes directives concernant la mise en forme du mémoire de maîtrise (suivez ce lien). Des instructions concernant la préparation et le dépôt du mémoire sont également fournies sur le site du Décanat (suivez ce lien). 

Pour la présentation des travaux faits dans le cadre des séminaires, les étudiants suivront le Protocole de présentation des travaux.

Évaluation du mémoire

Le directeur du mémoire, en accord avec l'étudiant, choisit un examinateur et se charge d'obtenir son accord. Ce nom est inscrit dans formulaire de dépôt qui est remis au Décanat. Le mémoire est évalué par cet examinateur et cette évaluation se traduit par une des appréciations suivantes: RÉUSSITE ou ÉCHEC. L'examinateur peut joindre à son appréciation un rapport personnel détaillé. S'il juge que le mémoire mérite un « échec », il est tenu de fournir ce rapport détaillé; le mémoire est alors retourné au candidat qui obtient, en général, permission du Décanat de le remanier et de le soumettre à nouveau, moyennant un droit supplémentaire à acquitter.

L'attribution d'un « échec » à un mémoire soumis une seconde fois entraîne l'élimination définitive du candidat. Les critères d'évaluation du mémoire en création littéraire sont les mêmes que ceux utilisés pour juger le mémoire en critique littéraire. On demande aux examinateurs d'évaluer séparément le texte de création et le texte critique. Si l'une des deux parties du mémoire reçoit la mention « échec » de l'un ou l'autre examinateur, le candidat doit alors retravailler la partie en question s'il veut soumettre à nouveau son mémoire.