Prix littéraire Marc-Angenot

Le Prix littéraire Marc-Angenot s’adresse aux étudiant·e·s du collégial souhaitant faire valoir leurs aptitudes en création ou en critique littéraire. Ouvert à toutes et à tous, le concours vise à développer la pensée critique et créatrice des cégépien·ne·s se destinant à des études en littérature.   

 

Déroulement du concours

Après avoir soumis un texte pour le concours, les participant·e·s seront invité·e·s à visiter les locaux de la Faculté des Arts de l’Université McGill. Le projet permettra aux étudiant·e·s de participer à un atelier de réécriture en collaboration avec des étudiant·e·s et des professeur·e·s du Département de langue et littérature françaises (DLLF). L’événement, qui prendra la forme d’une journée de rédaction in situ, permettra aux participant·e·s d’obtenir des commentaires sur leur travail de recherche ou de création, de bénéficier d’astuces quant aux méthodes de travail et d’effectuer une visite de l’université.

 

À la suite de cet atelier, les participant·e·s seront invité·e·s à soumettre une version finale de leur texte qui sera jugée par des membres du département et de différents cégeps. Les textes gagnants seront connus au cours du mois de mai 2019 et feront l’objet d’une publication, en plus de remporter un prix en argent. Les participant·e·s du volet création courent également la chance de remporter une résidence d'écriture avec l'écrivaine en résidence du DLLF, Catherine Leroux, et des professeur·e·s de création du département. Pour plus de détails, consultez les règlements du concours.

 

Pour toute question et pour l'envoi des textes, contactez prixlitterairema [at] mcgill.ca

Suivez-nous sur Facebook, Instagram et Twitter :

      

 

Le Prix littéraire Marc-Angenot a été nommé en l’honneur d’un professeur émérite du Département de langue et littérature françaises de l’Université McGill. Membre de la Société royale du Canada et de la chaire James McGill d’étude du discours social, Marc Angenot est un historien des idées ayant développé la théorie du discours social. Son apport à la communauté intellectuelle est indéniable et a contribué au rayonnement du département où il a enseigné pendant plus de quarante ans.