Message de la directrice


Image Elizabeth Anne Kinsella

Ce fut un honneur et une grande joie d’être nommée directrice de l’Institut d’éducation en sciences de la santé (IÉSS) de l’Université McGill. L’appui chaleureux et généreux que j’ai reçu des membres de l’Institut, de la Faculté de médecine et des sciences de la santé (FMSS) et de la communauté de l’éducation en sciences de la santé (ÉSS) m’a beaucoup inspiré. Je tiens à remercier sincèrement tous ces gens qui soutiennent et ont soutenu l’œuvre de l’Institut de multiples façons, en partageant leurs connaissances et leur sagesse. Des remerciements particuliers vont à Yvonne Steinert, ancienne directrice de l’IÉSS, à Donald Boudreau, directeur par intérim sortant, ainsi qu’au doyen David Eidelman, pour leur confiance et leur appui.

L’IÉSS est riche d’une communauté dynamique et plurielle axée sur l’éducation et composée de chercheurs et de chercheuses, de leaders, de spécialistes de l’innovation, d’apprenants et d’apprenantes, de responsables de l’administration, de philanthropes et de collaborateurs et collaboratrices de tous les horizons. Tous ces gens partagent une même conviction : l’avenir et la qualité des soins de santé passent par l’éducation.

Nous devons énormément aux leaders et visionnaires qui ont façonné l’Institut, ainsi qu’aux alliés et donateurs qui lui offrent un soutien précieux. Sans tous ces appuis généreux, il nous serait impossible de concrétiser notre vision, qui consiste à faire valoir l’importance cruciale de la recherche, de l’innovation et de l’excellence en éducation au sein de notre Faculté et des systèmes de santé, tout en renforçant les capacités en recherche pédagogique.

La visée première de l’IÉSS est de créer un milieu où l’on peut explorer les grandes questions pédagogiques de façon systématique et rigoureuse afin de créer des pratiques et des systèmes de santé exemplaires pour l’avenir. Chefs de file en matière de recherche et d’avancement des connaissances en éducation, les membres de l’IÉSS ont pour but d’améliorer les pratiques cliniques, les résultats pour la santé de même que la culture et l’organisation des systèmes de santé.

L’expansion du mandat et de la vision de l’Institut annoncent une ère passionnante de transformation. Nous tissons des liens et des synergies partout à la FMSS avec en tête quatre grands axes de développement : a) renforcer les capacités et faire rayonner la recherche et l’application des connaissances en ÉSS, b) créer des programmes d’études supérieures en ÉSS et une communauté de formation en recherche pédagogique, c) développer nos collaborations et initiatives interdisciplinaires, d) échanger avec la communauté de l’ÉSS à l’échelle locale, provinciale, nationale et internationale. C’est aussi motivant de soutenir le développement du nouveau Bureau de technologie éducative et d’apprentissage en ligne en santé (Ed-TECH) et de collaborer avec de nombreux bureaux et groupes travaillant en éducation sur les campus.

Avec la nomination de Peter Nugus, directeur adjoint aux études supérieures, de Meredith Young, directrice adjointe à la recherche, et de Linda Snell, directrice adjointe à l’engagement communautaire, l’IÉSS passe à un modèle de codirection axé sur la transparence et la prise de décisions collaborative. Ce modèle permettra à l’Institut d’élargir sa portée et amplifiera sa capacité d’action et de changement dans le domaine.

Tristement, ces derniers mois, la communauté de l’IÉSS a perdu deux légendes et leaders exemplaires, la Dre Sylvia Cruess et le Dr Ronald Gottesman. Leur œuvre marquante en recherche pédagogique, leur rôle de mentors, leur vision, leur leadership et leur amitié ont beaucoup inspiré les membres de l’IÉSS. Notre communauté n’oubliera jamais leur engagement à l’égard de l’avancement des connaissances en enseignement de la médecine et des sciences de la santé.

Nous nous investissons dans la recherche en éducation médicale et en ÉSS car nous croyons que l’éducation est la pierre d’assise d’un changement positif dans nos systèmes de santé. L’éducation nous permet de contrer la désinformation, de cultiver un usage judicieux des données probantes, de promouvoir la compassion dans les soins de santé, d’améliorer les systèmes et politiques de santé et de préparer un avenir où l’inclusion, l’équité, l’éthique et la justice orientent nos pratiques.

La recherche en éducation est une piste de transformation de l’enseignement, des systèmes et des pratiques en santé. Merci à tous ceux et celles qui croient, contribuent et collaborent à cette œuvre importante!

Elizabeth Anne Kinsella

Directrice, Institut d’éducation en sciences de la santé


 

Back to top