Quick Links

Rapports des résultats d'étude

56 pour cent des jeunes adultes contractent le VPH lors de relations sexuelles avec un nouveau partenaire

Le 14 janvier 2010 – Les chercheurs de l'étude HITCH cohorte révélé que plus de la moitié (56 pour cent) des jeunes adultes contractent le virus du papillome humain (VPH) lors de relations sexuelles avec un nouveau partenaire. Près de la moitié (44 pour cent) d’entre eux sont infectés par un type de VPH qui cause le cancer.

L'objectif est de déterminer la prévalence d’infections au VPH parmi les couples récemment formés. Il s’agit de la première étude à grande échelle sur l’infection au VPH au sein de couples au début de leurs relations sexuelles, soit lorsque le risque de transmission est le plus élevé.

Publiés dans le numéro de janvier 2010 de Epidemiology et Sexually Transmitted Diseases, les résultats indiquent également qu’il y a une forte probabilité de transmission du VPH entre partenaires. Les chercheurs ont observé que chez 42 pour cent des couples, lorsque l’un des partenaires est atteint du VPH, l’autre a également été infecté. En outre, les chercheurs ont découvert que la présence du VPH chez un partenaire constituait le meilleur indicateur pour découvrir le même type de VPH chez l’autre. Lorsque l’un des partenaires a été infecté au VPH, les risques pour l’autre d’être infecté à son tour avec le même type de VPH augmentent de plus de 50 fois.

Ces résultats tablent sur notre connaissance que l’infection au VPH est très courante chez les jeunes adultes et soulignent l’importance de la mise en œuvre de programmes de prévention de maladies associées au VPH, comme le dépistage du cancer du col de l’utérus et la vaccination contre le VPH. Nos résultats laissent également entendre que le VPH est un virus facile à contracter et à transmettre. Nos calculs de probabilité de transmission du VPH serviront à d’autres chercheurs utilisant des modèles visant à prévoir l’impact des stratégies de vaccination contre le VPH sur la santé publique et l’économie.

Notre étude est la première à investiguer la transmission du VPH chez un nombre important de nouveaux couples parmi les jeunes adultes. Les résultats suggèrent qu’un grand nombre de transmissions du VPH se produisent au début de nouvelles relations, renforçant du coup l’importance de la prévention.

Publications:

Human papillomavirus infections among couples in new sexual relationships.

Burchell AN, Tellier PP, Hanley J, Coutlée F, Franco EL. -- Epidemiology. 2010 Jan;21(1):31-7.
Abstract

Influence of partner's infection status on prevalent human papillomavirus among persons with a new sex partner.

Burchell AN, Tellier PP, Hanley J, Coutlée F, Franco EL. -- Sex Transm Dis. 2010 Jan;37(1):34-40.
Abstract

Genital transmission of human papillomavirus in recently formed heterosexual couples.

Burchell AN, Coutlée F, Tellier PP, Hanley J, Franco EL. -- J Infect Dis. 2011 Dec 1;204(11):1723-9.
Abstract