Ressources

Lectures suggérées

Social Lives in Social Housing: Resident Connections to Social Services by Jeff May of York University L’auteur cherche à savoir si habiter dans un logement social a des effets positifs ou négatifs sur la capacité des résidants à accéder à d’autres services sociaux tels que l’éducation, les soins de santé, le soin des enfants et les services aux immigrants. Cette étude analyse le cas de la Ville de Toronto et de ses politiques par rapport au logement. Des résultats préliminaires indiquent que les individus parviennent à accéder à ces services, mais à travers des filières moins formelles telles que les réseaux sociaux de quartier. May conclut qu’une intégration plus pratique des services est requise et que des réseaux sociaux pré-existants permettant l’accès à des services sociaux variés pourrait être utilisés de façon plus efficace.



Inclusion and Social Housing Practice in Canadian Cities: Following the Path from Good Intentions to Sustainable Projects Thibert étudie l’aspect design dans l’inclusion sociale à travers le logement social. L’auteur décrit les politiques, la planification et le design à la base de la création des trois récents projets de mixité sociale mis sur pied dans les régions de Montréal, d’Ottawa et de Toronto. Cette recherche explore les similitudes et différence de la planification et du design de ces projets ainsi que le contexte politique de chacun.




Projets étudiants pertinents

Partnerships for Residential Affordability by Rotem Ayalon, Claire Frost, Minhee Park, and Amy Twigge-Molecy Les auteurs ont étudié des villes européennes et nord-américaines ayant des expériences similaires de collaboration entre des institutions et des organisations communautaires dans le but de développer des projets de logement abordable. À partir de ces études de cas, les auteurs ont tiré d’importantes conclusions qui pourraient être utiles pour l’amélioration du partenariat amorcé entre le CUSM et les organisations communautaires du milieu. Notamment, ces études de cas ont démontré que les partenariats ont davantage de succès lorsque les municipalités sont parties prenantes des ententes. Les municipalités jouent alors une part active dans le redéveloppement des quartiers et la création de nouveaux logements abordables. Plusieurs des études ont également établi que les institutions ont généralement des capacités financières pouvant être utilisées pour obtenir des prêts soutenant des organisations communautaires n’ayant pas autant de moyens. Le fait que les ententes signées entre les groupes ont été un succès lorsqu’un plan d’action spécifique a été créé afin de s’assurer que les impacts de l’implantation d’une institution d’importance sont minimes a également été démontré. Finalement la coopération entre les différents acteurs a généré des résultats positifs pour le redéveloppement et la création de logement abordable. De tels efforts ne devraient pas être laissés uniquement entre les mains des organisations communautaires; ils devraient plutôt être réalisés à travers l’action combinée de l’institution, de la municipalité, des banques locales, des promoteurs privés et à but non lucratif et des groupes communautaires.




Liens

À venir...

Back to top