McGill’s Hanadi Sleiman wins 2021 Polanyi Award

Nouvelles

Publié: 17nov2021

Hanadi Sleiman, professeure au Département de chimie de l’Université McGill et titulaire de la Chaire de recherche du Canada de niveau 1 en nanoscience de l’ADN, a transformé le domaine de la nanotechnologie de l’ADN et révolutionné les traitements de précision de maladies d’importance, comme le cancer. Ses travaux de recherche viennent tout juste d’être récompensés sur la scène nationale.

Lauréate du Prix John-C.-Polanyi 2021 du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG), la Pre Sleiman a créé, avec le Sleiman Group, une classe unique de nanostructures d’ADN servant à l’administration de médicaments de précision, un domaine en croissance fulgurante où le plan de traitement d’un patient est adapté à ses caractéristiques génétiques, à son environnement et à son mode de vie. Ces nanostructures non toxiques sont biologiquement compatibles et capables de détecter les cellules tumorales et de permettre l’administration ciblée d’un médicament – sans toucher aux cellules normales – avant de se dégrader sans danger. Les percées de la Pre Sleiman ont aidé les médecins et les entreprises pharmaceutiques à contourner la résistance aux médicaments et à éliminer les effets secondaires toxiques de la chimiothérapie. Elles ont aussi un meilleur taux de réussite que bien d’autres traitements contre le cancer.

Les innovations de la Pre Sleiman servent aussi à faire avancer des domaines en dehors de la médecine. Les technologies fondées sur son nanomatériau ADN feront avancer le génie tissulaire et modifieront les structures utilisées en robotique.

Le CRSNG remet chaque année le Prix John-C.-Polanyi, qui rend hommage à un chercheur ou à une équipe de chercheurs dont les travaux menés au Canada sont à l’origine d’une percée remarquable dans un domaine des sciences naturelles ou du génie appuyé par l’organisme. Le prix a été créé pour rendre hommage à l’excellence en recherche que John C. Polanyi continue de personnifier. M. Polanyi s’est vu remettre le prix Nobel de Chimie en 1986.

« Ce prix impressionnant et bien mérité atteste de l’excellence en recherche de la Pre Sleiman et de sa détermination dans la lutte contre les maladies importantes et dans l’amélioration de la qualité de vie des patients par l’administration de médicaments de précision et d’autres innovations médicales, fait valoir Martha Crago, vice-principale (recherche et innovation). Toutes mes félicitations à la Pre Sleiman pour cette distinction majeure. »

« Comme nous l’avons vu cette année avec le vaccin à ARNm contre la COVID-19, les molécules fondées sur l’ADN et l’ARN peuvent avoir une incidence considérable en médecine, explique la Pre Sleiman. Notre groupe souhaite prendre les traitements à base d’ADN et d’ARN, les emballer dans de plus grosses nanostructures qui nous permettraient de les administrer précisément dans les cellules malades, en évitant les cellules normales, afin de surmonter les obstacles qui empêchent l’ADN et l’ARN de devenir les médicaments de demain. »

Cliquez ici pour lire l’annonce officielle du CRSNG.

Pour en savoir plus sur de la nanotechnologie de l’ADN dans la vidéo ci-dessous.

Video of A better way to build DNA scaffolds
Back to top