Quick Links

Les conférences « À la fine pointe »

Fondées en 2003, les conférences scientifiques À la fine pointe ont expressément pour propos de favoriser la communication entre les scientifiques de différentes disciplines et entre ces derniers et le public. Elles bénéficient de l'appui généreux de la Faculté de sciences médicales et de la Faculté des sciences (Pr Martin Grant, doyen) et du Centre de mathématiques appliquées en biosciences et médecine (CAMBAM). Pour plus d'informations, veuillez composer le 514-398-4094.

Lieu : amphithéâtre du Musée Redpath, 859, rue Sherbrooke Ouest, métro McGill/Peel.
Places limitées. Sans réservation.  

Heure : 18 h (une réception suit)
Entrée : gratuite, bienvenue à tous.

April 14: Outdoor Hockey Rinks and Climate Change

By Lawrence A. Mysak, Canada Steamship Lines Emeritus Professor, Dept. of Atmospheric and Oceanic Sciences, McGill University.

 

 

ANNULÉ : Le 14 avril : <<Spies and lies ‒ Cold war science, the CIA, and the case against Ewen Cameron>>

Par Andrea Tone (titulaire de la Chaire de recherche du Canada en histoire sociale de la médecine, Faculté de médecine, Université McGill)

Dans le cadre de cette conférence, nous porterons un regard nouveau sur l’histoire du programme de contrôle de la pensée MK-ULTRA financé par la CIA, qui avait subventionné les travaux de recherche et les traitements administrés aux patients du Dr Ewen Cameron, directeur du Département de psychiatrie de McGill, pendant la guerre froide. S’appuyant sur de nouveaux documents d’archives, des récits oraux et diverses autres sources, cet exposé permettra d’explorer et de replacer dans leur contexte historique les objectifs du programme MK-ULTRA et les travaux du Dr Cameron, ainsi que les controverses et l’héritage qu’ils ont suscités.

La plupart des conférences À la fine pointe sont disponibles sur iTunes U et sur le site de balladodiffusion de McGill. Veuillez vous reporter à la section « Science and Technology » pour les enregistrements audio et vidéo des conférences.

Veuillez noter que toutes les conférences À la fine pointe sont présentées en anglais.


Hiver 2016


  Le 14 janvier : << Improving the design and discovery of personalized treatment strategies using methods from artificial intelligence>>

Par Joëlle Pineau (professeure agrégée et boursière William Dawson à l’École d’informatique, Université McGill)

Au cours de cette conférence, nous explorerons de nouvelles méthodes permettant de découvrir et d’optimiser automatiquement, à l’aide d’approches informatiques, des traitements séquentiels pour des maladies chroniques et des affections qui menacent le pronostic vital. Les méthodes proposées reposent sur des algorithmes élaborés à l’aide de l’intelligence artificielle et de l’apprentissage machine afin d’acquérir de nouvelles connaissances à partir des données disponibles. Nous verrons particulièrement comment nous pouvons utiliser les données recueillies dans le cadre d’essais séquentiels comportant plusieurs étapes pour générer automatiquement des stratégies thérapeutiques adaptées aux caractéristiques des patients et aux résultats dépendants du temps. Nous expliquerons comment cette approche est utilisée afin de découvrir de nouvelles méthodes de neurostimulation pour le traitement de l’épilepsie. Nous illustrerons nos propos à l’aide d’exemples tirés de nos autres projets, notamment l’élaboration de nouvelles stratégies thérapeutiques à long terme pour la maladie mentale, le diabète et le cancer.

  Le 11 février : <<Ice sheet - sea level interactions>>

Par Natalya Gomez (professeur agrégé, Université McGill).
 

  Le 24 mars : <<Some reflections on gold’s glitter and gloom>>

Par Nil Basu (titulaire de la Chaire de recherche du Canada en sciences de la santé environnementale; professeur agrégé, Département des sciences des ressources naturelles, Faculté des sciences de l’agriculture et de l’environnement, Université McGill)

Savez-vous d’où vient l’or dont sont faits vos bijoux? Vous serez peut-être surpris d’apprendre qu’une grande partie de l’or utilisé dans le monde vient de mines d’or artisanales. Présent dans 70 pays à l’échelle mondiale (principalement dans les pays à faible et à moyen revenu), ce secteur emploie 15 millions de mineurs, et plus de 100 millions de personnes vivent au sein de ces communautés minières. Les profits sont énormes, mais sous des dehors attrayants, ce secteur est tristement célèbre pour son manque de sécurité. L’exploitation aurifère artisanale est une activité fondamentalement dangereuse dont les effets néfastes sur la santé publique et la qualité des écosystèmes ont été démontrés. Le caractère à la fois repoussant et attirant de cette industrie est à l’image de mon ambivalence et, dans le cadre de cette conférence, je parlerai de mon expérience auprès de ce secteur ‒ de nos projets scientifiques et activités de rayonnement à mes anecdotes personnelles, sans oublier mon éveil culturel – afin de susciter une réflexion sur les côtés sombres et lumineux de vos avoirs en or.

  Le 14 avril : <<Spies and lies ‒ Cold war science, the CIA, and the case against Ewen Cameron>>

Par Andrea Tone (titulaire de la Chaire de recherche du Canada en histoire sociale de la médecine, Faculté de médecine, Université McGill)

Dans le cadre de cette conférence, nous porterons un regard nouveau sur l’histoire du programme de contrôle de la pensée MK-ULTRA financé par la CIA, qui avait subventionné les travaux de recherche et les traitements administrés aux patients du Dr Ewen Cameron, directeur du Département de psychiatrie de McGill, pendant la guerre froide. S’appuyant sur de nouveaux documents d’archives, des récits oraux et diverses autres sources, cet exposé permettra d’explorer et de replacer dans leur contexte historique les objectifs du programme MK-ULTRA et les travaux du Dr Cameron, ainsi que les controverses et l’héritage qu’ils ont suscités.