Abonnez-vous à l'infolettre du RCR!

Autonomiser les équipes de soins infirmiers en oncologie par une formation spécialisée

 

De par leur rôle, les infirmières peuvent avoir un impact considérable sur la qualité des soins. Les infirmières d’oncologie, en particulier, prodiguent non seulement des soins médicaux complexes aux patients, mais fournissent également du soutien psychosocial et de l’éducation, deux interventions essentielles à un moment difficile dans la vie des patients. Des études ont démontré qu’une augmentation du nombre d’infirmières ayant une certification dans leur domaine de spécialité était liée à une amélioration des résultats chez les patients et une diminution du nombre d’événements indésirables dans les milieux de soins actifs.

Le Réseau de cancérologie Rossy (RCR) estimait que la certification en soins infirmiers était une voie importante à suivre pour soutenir son objectif d’améliorer la qualité des soins aux personnes atteintes de cancer dans les hôpitaux affiliés à l’Université McGill (Centre universitaire de santé McGill, Hôpital général juif et Centre hospitalier de St. Mary).

Récolter les avantages de la certification

« Si l’on examine les données, il apparaît évident que, lorsque les infirmières sont certifiées, tous les résultats (médicaux, biologiques ou psychosociaux) s’améliorent. Le nombre de cas de sepsis associés aux cathéters centraux diminue, la satisfaction des patients augmente, même l’utilisation de narcotiques diminue. L’impact de la certification en soins infirmiers est donc phénoménal », explique le docteur Ari Meguerditchian, chef du programme Cancérologie, qualité et innovation du RCR.

Après avoir déterminé qu’aucun programme spécifique à l’oncologie n’était en place, le docteur Meguerditchian et les trois directrices en soins infirmiers oncologiques des hôpitaux partenaires du RCR ont travaillé à l’établissement d’une nouvelle série de bourses pour soutenir les activités d’optimisation des compétences du personnel infirmier. Les avantages ont été évidents, et ce, dès la première année au cours de laquelle les bourses ont été offertes.

« Les bourses d’actualisation des compétences permettent de stabiliser nos équipes de soins infirmiers dans un contexte où nous sommes confrontés à des problèmes de rétention du personnel. Nous avons constaté qu’offrir une certification en oncologie contribuait à inciter le personnel à prodiguer des soins de grande qualité aux personnes atteintes de cancer », a expliqué Erin Cook, coordonnatrice clinico-administrative en oncologie et codirectrice du Centre du cancer Segal de l’Hôpital général juif. « Cette participation constitue une motivation à continuer à travailler dans le domaine des soins oncologiques dans un contexte où un nombre incalculable d’opportunités de croissance s’offre au personnel en soins infirmiers. Les infirmières sentaient qu’on leur accordait de l’importance et qu’elles étaient soutenues dans leur carrière. »

Maintenant à sa troisième année d’existence, le programme de Bourses d’actualisation des compétences en soins infirmiers vient de se conclure, en décembre 2019, et permettra d’attribuer des bourses à 89 infirmières provenant des trois hôpitaux partenaires. De ce nombre, 37 suivront la certification ou la recertification en oncologie ou en soins palliatifs de l’Association des infirmières et infirmiers du Canada (AIIC), ainsi qu’un cours préparatoire.

Au total, au cours des trois dernières années, le RCR a accordé plus de 260 bourses, y compris 100 bourses pour l’examen de certification de l’AIIC. En 2018, les efforts du RCR ont été reconnus par l’Association des infirmières et infirmiers du Canada qui lui a attribué une mention honorifique dans la catégorie Reconnaissance des employeurs de l’AIIC pour son soutien continu exemplaire envers le programme de certification.

Relever des défis avec de nouvelles compétences

En plus de la certification, les bourses ont un deuxième volet : la formation spécifique en oncologie. Ces cours ultraspécialisés permettent aux employés novices qui n’ont pas encore l’expérience requise pour suivre la certification d’avoir accès à du perfectionnement professionnel. Dans leur version la plus récente, les cours de spécialisation ont été fortement développés, passant de quatre à une douzaine de cours, et sont offerts avec une rémunération pour compenser le temps consacré aux cours.

Les infirmières n’ont pas tardé à voir les avantages associés au développement de leurs compétences. « Une fois que les bourses d’actualisation des compétences ont été lancées, nous avons constaté que, dès l’année suivante, les infirmières commençaient à s’approprier leur propre développement professionnel en soumettant des propositions pour les cours en fonction de leur propre évaluation de leurs besoins. C’est le cas du cours de certification de l’Association canadienne d’accès vasculaire qui s’est avéré être très populaire », explique Manon Allard, directrice adjointe de l’accès à l’épisode de soins hospitaliers au CIUSSS de l’Ouest-de-l’Île-de-Montréal, qui comprend le Centre hospitalier de St. Mary.

Les cours sont présentés par un établissement agréé, comme l’Institut de Souza, et offerts en ligne pour permettre aux infirmières d’adapter la formation professionnelle à leur emploi du temps chargé. En 2019, un cours sur les compétences de leadership a été ajouté pour permettre aux infirmières de s’approprier leur rôle de leader et de gestionnaire.

« Dans le système de santé actuel, nous savons que de travailler dans le domaine de l'oncologie engendre beaucoup de stress auprès du personnel infirmier. Nous avons choisi d’ajouter le cours “Gestion de la fatigue de compassion et du deuil parmi les professionnels de la santé” pour soutenir le personnel infirmier en leur donnant des outils qui pourront possiblement les aider à mieux gérer le stress et l'épuisement associés à leur rôle, de façon à ce qu’ils puissent à leur tour prodiguer de meilleurs soins à leurs patients », a expliqué Christine Bouchard, coordonnatrice clinico-administrative de la mission des soins oncologiques du Centre du cancer Cedars du CUSM.

De nouveaux cours ont contribué à fournir aux infirmières les outils pour prendre en charge les symptômes comme la douleur, pour habiliter les patients à naviguer dans un système de santé complexe et pour discuter de leurs préoccupations concernant les changements d’ordre sexuel liés à leur cancer et à son traitement.

« Nous avons aussi décidé de ramener un cours accrédité très populaire sur la greffe de moelle osseuse, car cela nous aide à réaliser notre objectif de soutenir les soins de haut calibre, mais aussi de répondre aux exigences de l’hôpital en matière d’agrément », explique le docteur Ari Meguerditchian. « Et l’objectif du RCR est toujours de soutenir nos établissements partenaires dans la prestation de soins de la meilleure qualité. »

####

Pour plus d’informations sur les Bourses d’actualisation des compétences en soins infirmiers du RCR, rendez-vous au https://www.mcgill.ca/rcr-rcn/fr/subventions/education/soins-infirmiers

Le Réseau de cancérologie Rossy (RCR) est un partenariat entre la Faculté de médecine de l’Université McGill, le Centre universitaire de santé McGill, l’Hôpital général juif et le Centre hospitalier de St. Mary. Le RCR s’est donné pour mission d’améliorer la qualité des soins oncologiques ainsi que l’expérience des personnes atteintes de cancer tout au long de leur cheminement à travers le système de santé. Pour ce faire, nous mesurons et fournissons des rapports sur la performance des établissements de santé, nous effectuons des projets d’amélioration de la qualité, nous finançons la recherche et l’éducation et nous mettons en contact des professionnels de la santé dans l’ensemble du réseau de l’Université McGill. #financerlexcellence #unirlessoins

Latest news

Back to top