Une nouvelle année universitaire débute

27 août 2021

À tous les membres de la communauté mcgilloise,

En ce début d’année universitaire, et au moment où nous reprenons peu à peu les activités en présentiel, nous faisons malheureusement face à une quatrième vague de la COVID-19.

Au cours des derniers mois, nous avons appris à vivre avec la COVID-19 et à prendre les moyens nécessaires pour pouvoir reprendre nos activités graduellement et en toute prudence; toutefois, nous devons demeurer vigilants afin de ne pas revenir à un cadre plus contraignant.

Je suis d’avis, moi aussi, que la vaccination est le moyen le plus efficace de nous protéger tous et de prévenir la propagation de la COVID-19. Nous nous attendons à ce que tous les membres de notre communauté se fassent vacciner, à moins qu’ils ne puissent le faire pour des raisons médicales. Selon les chiffres les plus récents transmis par les autorités gouvernementales, plus de 85 % de nos étudiants sont vaccinés. Cependant, nous pouvons faire mieux, et c’est pourquoi je vous invite instamment à vous faire vacciner, si ce n’est déjà fait.

Certains membres de la communauté mcgilloise estiment que l’Université devrait rendre la vaccination obligatoire; or, il faut souligner que nous devons nous conformer au cadre juridique propre au Québec, notamment au Code civil du Québec. Chaque personne jouit d’une grande protection de ses droits et libertés, et a notamment le droit de refuser un acte médical – comme la vaccination – sauf disposition contraire prévue par la loi.

Le gouvernement considère l’enseignement supérieur comme un service essentiel, ce qui témoigne avec éloquence de l’importance de notre mission, mais nous impose également une responsabilité. En effet, nous devons veiller à ce qu’aucun étudiant inscrit dans notre université ne soit exclu d’activités d’enseignement essentielles sans justification exceptionnelle. Plus précisément, nous nous devons de donner à tous les étudiants accès aux activités d’enseignement essentielles auxquelles ils doivent participer pour obtenir leur diplôme, quel qu’il soit.

Malgré tout, une chose ne change pas : notre détermination à offrir à nos étudiants la meilleure expérience mcgilloise possible. L’heure est venue de nous retrouver sur les campus, fin prêts à vivre une nouvelle année d’apprentissage et de découverte. Évidemment, nous devrons tous continuer de veiller au bien-être de notre communauté. Un certain nombre de mesures préventives seront toujours en place pendant la session d’automne, notamment le port du masque et la distanciation. De plus, il faudra présenter un passeport vaccinal pour prendre part à une grande quantité d’activités non essentielles, tant sur le campus que hors campus. Pour profiter au maximum de la vie mcgilloise, une personne devra donc être pleinement vaccinée, ce qui devrait inciter les membres de notre communauté à recevoir leurs deux doses de vaccin.

Nous vivons une période d’incertitude et de changements rapides. C’est pourquoi le gouvernement du Québec et la haute direction de l’Université McGill ne cessent d’évaluer et de réévaluer les mesures en place, et de les modifier en fonction de l’évolution de la situation. Je suis persuadée que le gouvernement imposera des mesures plus strictes si la situation le justifie, tout comme je fais pleinement confiance au Centre des opérations d’urgence de McGill (COU), qui surveille la situation de très près. C’est d’ailleurs grâce au travail assidu du COU qu’aucun cas de transmission de la COVID-19 n’est survenu dans les lieux d’enseignement, de recherche et de travail de McGill depuis le début de la pandémie.

Le COU vous tiendra régulièrement au fait des mesures en vigueur, et nous continuerons de surveiller la situation de très près afin de bien protéger les McGillois.

Je sais que vous avez tous à cœur la santé et le bien-être de notre communauté et que vous demeurerez solidaires les uns des autres.

Sur ce, je vous souhaite une bonne rentrée.

 

Très cordialement,

Suzanne Fortier

Principale et vice-chancelière

Back to top