Retour sur une année de pandémie

21 mars 2021

Chers membres de la communauté mcgilloise,

Samedi, cela fera très exactement un an que la COVID-19 est venue bouleverser la vie des étudiants et des employés de l’Université. Le Québec a tenu hier, le 11 mars, une journée de commémoration en mémoire des victimes de la pandémie, nous rappelant la fragilité de la vie et l’immense dévouement de nos travailleurs de première ligne, dont certains font partie du réseau de la santé mcgillois.

Ce moment de réflexion m’amène à penser aux formidables défis que cette année de pandémie a posés et aux profonds changements qu’elle a entraînés, tant dans notre vie universitaire que dans la vie en société.

Au fil de ces réflexions, un mot me revient constamment à l’esprit : « collaboration ». Depuis le début, c’est grâce à la collaboration dans l’ensemble de l’Université que nous avons pu nous adapter rapidement et permettre à nos étudiants de terminer leur session comme prévu. Et cet esprit de collaboration ne se dément pas, constituant l’épine dorsale de notre réponse à la pandémie et nous propulsant vers l’avant jour après jour.

Au cours de la dernière année, tous les membres de notre communauté ont été appelés à collaborer autrement. Les professeurs ont exploré de nouveaux modes d’enseignement et de recherche. Les étudiants se sont adaptés, suivant leurs cours et travaillant avec leurs pairs à distance. Quant aux membres du personnel, ils ont mis en place les méthodes et l’infrastructure numérique qu’imposait cette réalité virtuelle, et ils ont veillé à leur bon fonctionnement. De nombreuses personnes ont uni leurs efforts pour mettre en œuvre de nouveaux protocoles sanitaires sur nos campus et dans nos pavillons afin que les principales activités de l’Université puissent se poursuivre en toute sécurité. Enfin, les diplômés et les amis de l’Université ont su nous soutenir et inspirer notre communauté. Et ce ne sont là que quelques exemples du travail colossal qu’ont accompli les McGillois pour s’adapter à la vie en temps de pandémie.

Bien que rien ne puisse remplacer les contacts directs, nous avons su préserver un solide esprit de corps et mettre la technologie à profit pour nouer des liens, entretenir les liens existants et célébrer ensemble les grands jalons de la vie mcgilloise, notamment la collation des grades.

Je vous ai parlé précédemment de la collaboration comme fil conducteur de ma réflexion; j’ajoute ici qu’elle a été empreinte d’une profonde reconnaissance. Les défis sont de taille, mais chacun d’entre vous fait preuve, aujourd’hui encore, d’un dévouement, d’une souplesse et d’une empathie remarquables. Grâce à vous, l’Université a pu continuer de s’acquitter de sa mission dans des circonstances tout à fait exceptionnelles.

Au cours de la prochaine année, nous reviendrons à l’apprentissage en présentiel tout en faisant du bien-être de notre communauté une priorité. La collaboration sera fort probablement encore notre maître mot, car il y aura de nouveaux défis à relever. Mais le jeu en vaut la chandelle, puisque la richesse de la vie sur les campus mcgillois est tout simplement irremplaçable. Sachant que je peux compter sur une communauté qui a fait ses preuves, j’envisage l’avenir avec beaucoup d’optimisme.

Cordiales salutations,

Suzanne Fortier

Principale et vice-chancelière

Back to top