À la mémoire du cardinal Jean-Claude Turcotte

le 17 avril 2015

J’aimerais offrir mes plus sincères condoléances aux proches et aux amis du cardinal Jean-Claude Turcotte.

Avec le départ d’un homme que plusieurs appelaient « le prêtre du peuple », Montréal a perdu l’un de ses plus ardents défenseurs des démunis. Nous nous souviendrons du cardinal Turcotte comme d’un homme profondément humain, grand amateur de hockey, doté d’une singulière vivacité d’esprit et, plus que tout, d’une immense compassion.

Le cardinal Turcotte a déjà dit : « Un geste amical dans un milieu hostile, une parole qui réconforte, une visite à un ami, à un malade, un geste généreux pour une personne ou un peuple qui a faim, une main tendue vers un étranger, un pardon accordé sans arrière-pensée, autant de choses qui, mises entre les mains de Dieu, contribuent, petit à petit, à changer petit à petit le monde ».

En 1995, l’Université McGill décernait au cardinal Turcotte son plus prestigieux honneur, son doctorat honoris causa, en reconnaissance d’une vie extraordinaire faite d’une quantité infinie de ces gestes – une vie qui, en effet, contribua à changer le monde.

C’est la raison pourquoi notre drapeau est en berne aujourd’hui.

Salutations distinguées,


Suzanne Fortier
Principale et vice-chancelière, Université McGill