À la mémoire de H. Arnold Steinberg, chancelier émérite

Chers membres de la communauté mcgilloise,

C’est avec une immense tristesse que je vous informe du décès de H. Arnold Steinberg, chancelier émérite de l’Université McGill. M. Steinberg est mort subitement ce matin, à Montréal, à l’âge de 82 ans.

Au nom de l’ensemble de la communauté mcgilloise, j’offre mes plus sincères condoléances à sa femme, la professeure émérite Blema Steinberg, à leurs trois enfants, Margot, Donna et Adam, ainsi qu’à leur famille.

Arnold Steinberg croyait passionnément au pouvoir transformateur de l’éducation. Il était également un défenseur infatigable de l’amélioration de la qualité des soins de santé. Pendant plus de cinquante ans, les Canadiens de tous les horizons ont grandement bénéficié de son dévouement et de sa vision.

M. Steinberg, qui est né et a grandi à Montréal, a obtenu un baccalauréat en commerce de l’Université McGill en 1954. Les années qu’il a passées à étudier dans notre établissement ont marqué le début d’une longue et fructueuse relation avec McGill. À titre de membre de la direction de la chaîne de marchés d’alimentation Steinberg, il a travaillé en étroite collaboration avec l’Hôpital de Montréal pour enfants afin que le lait vendu dans la province soit enrichi de vitamine D, un projet audacieux qui a permis d’éradiquer le rachitisme au Québec. Il a ensuite présidé pendant 19 ans le conseil d’administration de l’Institut de recherche de l’Hôpital de Montréal pour enfants, affilié à l’Université McGill, et siégé pendant plus de 10 ans au Conseil des gouverneurs de McGill. En 2006, la générosité d’Arnold Steinberg et de sa femme Blema a permis la création du Centre de simulation et d’apprentissage interactif Steinberg, voué à la formation des professionnels de la santé, et première installation du genre au Canada. Plus tôt cette année, le couple a élargi sa vision pour le Centre, axant ses activités sur l’éducation, la recherche, ainsi que l’engagement envers les patients et la communauté.

Bien qu’il soit impossible de souligner toutes les réalisations de M. Steinberg au cours de sa vie, qu’il a mise au service des autres, son mandat de cinq ans à titre de chancelier de l’Université McGill fut particulièrement exceptionnel. Comme dans toutes les autres sphères de sa vie, il a fait preuve dans l’exercice de ses fonctions d’une curiosité insatiable et d’une intelligence remarquable. Il a su se montrer déterminé lorsqu’il le fallait tout en demeurant toujours humble et bon.

M. Steinberg affirmait l’année dernière que « Ma nomination au poste de chancelier de McGill a constitué un véritable tournant dans ma vie... D’avoir eu la possibilité de travailler pratiquement à temps plein aux côtés de gens qui repoussent les limites du savoir est une chose à laquelle je ne m’attendais pas. Cela n’a pas de prix. À l’exception de ma famille, c’est ce dont je suis le plus fier. Et pourtant, j’ai eu une vie passionnante et une longue carrière dans le milieu des affaires. Mais il n’y a rien de comparable. »

Tous ceux d’entre nous qui ont eu l’honneur et le privilège de connaître M. Steinberg et de travailler à ses côtés ont perdu un ami fidèle et dévoué.

Au cours des prochains jours, le McGill Reporter publiera de nombreux témoignages rappelant la vie et les réalisations de cet exceptionnel McGillois, Montréalais et Canadien. Arnold Steinberg sera profondément regretté par tous ceux qui l’ont connu, mais l’héritage qu’il nous a laissé se perpétuera à travers toutes les vies qu’il a touchées.

Cordialement,

Suzanne Fortier
Principale et vice-chancelière de l’Université McGill